SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Le 28ème de ligne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 28ème de ligne

Message  Laurent le Jeu 18 Aoû - 15:25

Jean-François Clerc né à Belfort le 12 juillet 1761, nommé Lieutenant-Colonel dans la Légion de Waldner au service de la Hollande le 17 juin 1782, dans laquelle il sert jusqu’en 1785. Passé au service de la France, il sert durant 4 années dans la milice coloniale de Saint-Domingue. Rentré en France en 1790, il fut élu Lieutenant-Colonel et commandant en second du 3ème bataillon de la Seine-Inférieure, le 20 février 1792. Chef de bataillon à la 17ème demi-brigade de bataille dès le 1er septembre 1793. Il fait les campagnes de 1793 à 1795 dans l’Ouest et dans la Vendée. Il participe à la prise du fort de Penthièvre dans la Presqu’île de Quiberon et à l’affaire du 16 juillet 1795 où il obtînt le grade de chef de brigade sur le champ de bataille pour une blessure reçue et sa brillante conduite. Par la suite, il passe à la 109ème demi-brigade de ligne, le 29 mai 1797 et se distingue au siège de Kehl puis au passage du Rhin, le 20 avril. Il fut nommé chef de brigade titulaire de la 98ème demi-brigade de ligne le 11 novembre 1798. C’est à la tête de ce corps qu’il fit de 1798 à 1801, campagne d’abord à l’Armée d’Helvétie en 1798, puis contre les insurgés belges en 1799, dans le Nord-Holland en 1800 et à l’Armée Anglo-Batave en 1801. Bien noté des généraux, il est nommé Colonel du 28ème régiment de ligne le 5 octobre 1803, et reçut la Légion d’Honneur le 11 décembre suivant. Il prit sa retraite le 8 février 1804. Il se retira à Rouen où il fut nommé Commandant de la Garde Départementale de la Seine-Inférieure.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 28ème de ligne

Message  Laurent le Dim 21 Aoû - 12:52

Marc-Antoine-Alexandre de Limozin De Saint-Michel né à Perpignan le 12 septembre 1779, enrôlé volontaire au 1er régiment d’artillerie à pied le 18 mai 1798, et passé au 8ème régiment d’artillerie à pied en 1801. Nommé Fourrier en 1802, puis Sergent. Incorporé au 38ème régiment d’infanterie de ligne qui devint le 37ème régiment en 1803. Promu Sous-lieutenant au 59ème régiment d’infanterie de ligne le 24 février 1804, puis Lieutenant en janvier 1807, et Capitaine le 14 novembre 1808. Chef de bataillon aide de camp du général de Division Marchand le 18 octobre 1812, et Colonel le 28 novembre 1813. Il fut envoyé au 27ème régiment d’infanterie légère le 27 février 1814. Il était membre de la Légion d’Honneur depuis 1807 et officier depuis le 10 août 1813. Il avait servi durant la campagne contre les révoltés belges de 1798 à 1799, puis aux Armées du Rhin en 1800 et 1801, à la Grande Armée de 1805 à 1807, en Espagne et au Portugal de 1808 à 1811, en Russie en 1812, en Saxe en 1813 et en France en 1814. Blessé d’un coup de sabre à la tête en 1799, blessé une seconde fois à la Moskova en 1812, le général de division inspecteur disait de lui en 1815 : « possède toutes les qualités qui caractérisent un bon chef ». Mis en non-activité après la 1ère restauration, nommé Chevalier de Saint-Louis le 1er novembre 1814, il se rallia à l’Empereur et prit le commandement du 28ème régiment d’infanterie avec lequel il fit la campagne de Belgique et combattit à Waterloo. A la seconde restauration, remis en non activité le 27 septembre 1815, nommé Colonel de la Légion des Côtes du Nord le 14 octobre 1818, Commandeur de la Légion d’Honneur le 3 juin 1820, Colonel du 12ème régiment de ligne le 17 novembre 1820, Maréchal de Camp le 25 septembre 1823. Commandant de la place de Pampelune durant la Campagne d’Espagne, en 1830, il commande la 3ème brigade de réserve de l’Armée d’Afrique et obtint le grade de Lieutenant-général. Mis en disponibilité le 18 juillet 1841, et mort à Blagny en Côte d’Or le 16 mars 1843.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 28ème de ligne

Message  Laurent le Dim 21 Aoû - 13:06

Marie-Joseph-André-Augustin Vicomte De Capriol De Saint-Hilaire né à Strasbourg le 14 août 1779, entré au service comme aspirant de marine d’artillerie le 1er février 1792. Il fut adjoint en cette qualité au commandement de l’artillerie de l’Armée du Bas-Rhin du 13 avril au 2 décembre 1793. Nommé Sous-lieutenant à la 100ème demi-brigade le 7 mars 1798, il passe à la 105ème demi-brigade le 3 mai de la même année. Il remplit les fonctions d’aide de camp auprès des généraux Haquin et Freytag de juin à septembre. Nommé Lieutenant le 17 juillet 1799, il devint aide de camp du général Lacombe Saint-Michel le 2 mars 1801. Il fait les campagnes à l’Armée de Mayence, du Danube, du Rhin et d’Italie de 1798 à 1801. Nommé Capitaine le 3 octobre 1803, il sert en Italie en 1805, puis à la Grande Armée entre 1806 et 1807 et en Espagne de 1808 à 1813. Promu Major du 1er régiment de Marche en Espagne, Armée du Midi le 22 juin 1811, Colonel du 28ème régiment d’infanterie de ligne le 2 juillet 1813. Membre de la Légion d’Honneur le 28 février 1812, Officier le 12 janvier 1813 et Commandant le 12 mars 1814. Durant les Cents-jours il refuse de servir contre le Roi et fut mis en non-activité le 9 mai 1815. Au retour de Louis XVIII, il est nommé Colonel de la Légion de la Gironde le 16 août 1815 puis Colonel du 19ème de ligne le 17 novembre 1820. Maréchal de camp le 25 avril 1821, il commande plusieurs brigades, et sert à la 1ère division du 1er corps de l’Armée des Pyrénées en 1823. Nommé Membre de la commission de révision des manœuvres d’infanterie le 1er janvier 1826, il est mis en disponibilité le 21 août 1830 et placé au cadre de la réserve le 22 mars 1831. Admis à la retraite le 12 avril 1848.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 28ème de ligne

Message  Laurent le Dim 21 Aoû - 14:01

Jean-François Vicomte Toussaint né à Sarrelouis le 6 septembre 1772, engagé volontaire au 1er bataillon de volontaires de la Moselle le 1er septembre 1791. Il est élu Lieutenant le même jour puis Capitaine le 26 avril 1793. Il fait campagne avec le bataillon entre 1792 et 1793 à l’Armée du Nord, puis à l’Armée de Sambre et Meuse de 1794 à 1795, de Rhin-et-Moselle en 1796, jusqu’à son amalgame dans la 55ème demi-brigade de ligne le 19 février 1797. A l’Armée d’Italie en 1797, il sert dans la division Bernadotte et se distingue à la bataille du Tagliamento où il est blessé, puis à l’attaque et à la prise de Gradina. L’année suivante, il fit l’expédition d’Irlande sous les ordres du Général Humbert et fut fait prisonnier à la bataille de Balinamuck le 9 septembre 1798. Il est fait chef de bataillon durant sa captivité, le 30 juillet 1799 et il est laissé libre sur parole dès le mois d’octobre. Il se rendit à l’Armée d’Italie mais fut obligé de rentrer en France comme prisonnier non échangé et ne reçut son cartel d’échange que peu de temps après. Il fut ensuite envoyé à l’Armée du Rhin le 22 novembre 1799 et fut Aide de camp du général Sarrazin. Il passe à l’Armée de l’Ouest au mois d’avril 1800, puis à nouveau à l’Armée du Rhin en 1801. Envoyé à la 84ème demi-brigade de ligne le 19 août 1802, il est membre de la Légion d’Honneur le 22 juin 1804, et fut promu major au 28ème régiment d’infanterie de ligne le 24 mars 1805. Il reste au dépôt puis au camp de Boulogne en 1805 et 1806. Nommé Colonel du régiment le 31 décembre 1806, il rejoint la Grande Armée en 1807 et il est nommé Officier de la Légion d’Honneur le 11 juillet. Il commande avec distinction le 28ème de ligne en Espagne de 1808 à 1813, et fut blessé à la bataille de Talavera en 1809. Nommé Général de Brigade le 10 avril 1813, il passe à la Grande Armée où il est fait Commandant de la Légion d’Honneur le 19 novembre. En 1814, il est à la défense de Dunkerque, puis aux Cents-jours à l’Armée du Nord. Il est mis en non-activité le 3 septembre 1815 et ne repris un poste que le 18 août 1816 comme inspecteur d’infanterie et fut compris dans l’Etat-major de l’Armée en 1818. Le 12 février 1823, il fut envoyé au 4ème Corps de l’Armée des Pyrénées, 4ème division et chargé du commandement supérieur des dépôts de cette armée le 3 août suivant. Nommé Grand-Officier de la Légion d’Honneur le 3 septembre, il meurt le 30 juin 1827.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 28ème de ligne

Message  Laurent le Mar 23 Aoû - 16:02

Jean-François Bourotte fils de Jean et de Marie-Madeleine Thouand né le 10 novembre 1765 à Baudignécourt dans le département de la Meuse. Il avait eu comme parrain, François Thomas et pour marraine Madeleine L’Echaudel de la même paroisse. Soldat au 1er régiment d’artillerie ci-devant de la Fère le 23 juillet 1783, congédié le 17 septembre 1790. Lieutenant le 23 septembre 1791 au 4ème bataillon de la Meuse, il devient Capitaine Adjudant-major du bataillon le 19 mars 1793, et se distingue dans les opérations de son bataillon aux Armées du Nord puis des Ardennes de 1792 à 1794. Il est fait prisonnier à Landrecies avec toute la Garnison le 30 avril 1794, mais il est échangé rapidement dès le 5 juin suivant. Il est incorporé avec son bataillon dans la 28ème demi-brigade de ligne en 1796, et sert à l’Armée de l’Intérieur puis à celle du Danube, s’illustrant dans les campagnes de 1799 et 1800. Grièvement blessé au passage du Pô en 1800 (13 prairial An 8) par une balle lui ayant traversée le bassin, il est fait chef de bataillon le 21 juin 1801. Il sert ensuite au 28ème régiment d’infanterie de ligne. Membre de la Légion d’Honneur en 1804, fait Officier de la Légion d’Honneur le 14 mai 1807 pour sa belle conduite durant les campagnes de Prusse et de Pologne en 1806 et 1807. Il est encore blessé d’un coup de feu au bras droit à la bataille d’Eylau. Ses blessures l’obligent à demander à retraite le 5 juillet 1807, qu’il obtient le 30 septembre suivant. Il meurt le 13 avril 1833 à Demange-aux-Eaux dans la Meuse . Il s’était marié laissant une veuve, Marie-Joseph-Julie Desjardins, un fils et une fille.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 28ème de ligne

Message  Laurent le Mar 23 Aoû - 16:25

François-Gaspard Gaillard né le 21 décembre 1775 à la Mure dans l’Isère, fils de Gaspard et de Louis Vial. Son parrain est François Ponat, soldat au régiment de Lorraine son cousin et sa marraine Marie Chemin sa cousine. Entré au service comme soldat de la 28ème demi-brigade de ligne, en 1802. Caporal le 20 juin, Fourrier le 23 octobre, Sergent le 24 novembre 1803, Sergent-major le 10 janvier 1804, Adjudant le 16 octobre suivant. Il se distingue à Austerlitz où il fait prisonnier un officier et un soldat russe. Il est nommé Sous-lieutenant le 19 mars 1807, et il se distingue à Eylau où il est blessé d’un coup de feu au menton. En Espagne avec le régiment, il se signale encore à la bataille de Talavera et il est nommé Lieutenant le 8 novembre 1809. Il se fait remarquer pour sa bravoure, le 6 mai 1812, dans un combat livré par le 3ème bataillon entre Villaréal et Villafranca. Nommé Capitaine Adjudant-major le 20 septembre 1812, Capitaine de Grenadiers en 1813, il s’était signalé le 25 juillet 1813 au Col de Maya. A ce combat, il fut blessé par deux balles dont l’une lui traversa la jambe gauche et la seconde le corps. Menant la charge qui emporte le Col, la première balle qui le frappe à sa jambe gauche n’arrête pas sa course, mais la seconde qu’il reçoit dans la poitrine, le met hors de combat. Capitaine Commandant le 5ème bataillon le 19 janvier 1814. Il sert en Belgique en 1815. Membre de la Légion d’Honneur en 1813. Licencié le 28 septembre 1815. Il est fait Officier à titre provisoire dans la Légion d’Honneur, le 9 septembre 1817. Il sert en 1818 dans la 1ère compagnie du 1er bataillon de la Légion de l’Indre. Il était toujours en vie le 3 février 1857, recevant un brevet pour son grade d’Officier de la Légion d’Honneur.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 28ème de ligne

Message  Jérôme C. le Mer 24 Aoû - 8:54

merci Laurent pour toutes ces biographies

voici un peu d'objets relatifs à ce régiment :

voici un fragment de plaque de shako du 28e de ligne venant d'espagne





Boutons du 28e de ligne



et un doc sur ce régiment



:serhiaples:

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

28 de Ligne en 1813-1814

Message  Davin Didier le Sam 3 Nov - 7:37

D'après les soldats de Strasbourg de la collection Carl
on notera que tout le monde est au réglement Bardin pour les uniformes: le tambour à la livrée impériale et le musicien régimentaire en rouge et bleu céleste .
Very Happy



Davin Didier
inceptio

Messages : 1812
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 58
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 28ème de ligne

Message  Jérôme C. le Dim 4 Nov - 18:30

superbe, merci Didier allezsehri

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 28ème de ligne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum