SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:09

le nombre de ces jugements est à mettre en rapport avec ceux de la commission temporaire de Lyon, qui ne juge pas des rebelles royalistes mais des républicains fédéralistes.

- ACHARD Pierre, laboureur, habitant à Saint-Nicolas-de-Brem, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).



- ALLARD Henri, 22 ans, habitant aux Landes-Génusson, condamné le 14 janvier 1794 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 225)

Puis alors écolier, condamné le 22 février 1794 à la détention comme très suspect jusqu'à nouvel ordre (vue 255)

Enfin, comme préposé aux écoles et âgé de 23 ans, il repasse devant le tribunal le 5 avril 1794 qui le libère à charge d'incorporer dans le bataillon de réquisition ou à son option dans la huitaine (vue 293).



- AMELINEAU Jacques, tisserand, habitant le bourg de Vairé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).



- ANGELY Antoine, 59 ans, ancien garde du corps, chevalier de Saint-Louis, noble, habitant la Grossetière à Sainte-Foy, condamné le 24 septembre 1793 à la peine de mort (vue 179).



- ANGELY Félicité fille, 21 ans, noble, habitant la Grossetière à Sainte-Foy, condamnée le 8 décembre 1793 pour être renvoyée devant le Tribunal compétent (vue 204).



- ANGIBAUD Prosper, juge de paix, habitant à Beauvoir-sur-Mer, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).



- ANGIBAUD François, 28 ans, laboureur, habitant Douaire à La Chapelle-Achard, condamné le 9 avril 1794 à la détention jusqu'à la tranquillité parfaite du département, par mesure de sécurité (vue 297).

- ARCHAMBAUD Marie femme de GUILLOT Jean, 50 ans, habitant la Lande-Gobin à Challans, condamnée le 7 janvier 1974 à la détention jusqu'à plus ample information. (vue 222), puis mise en liberté le 8 mars 1794, à charge pour elle de se présenter aux autorités constituées de sa commune et de leur faire viser l'extrait des présentes (vue 270).

- ARDOUIN François, journalier, habitant Beauchêne à Avrillé, mise en liberté le 24 avril 1793 (vue 94).

- ARNAUD Jean, 18 ans, maréchal taillandier, habitant Aizenay, condamné le 5 avril 1793 à la peine de mort (vue 54).

- ARNAUD Joseph, 66 ans, mendiant, habitant La Claye, condamné le 20 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 82).

- ARNAUD Mathurin, travaillant sur les grandes routes, habitant Les Sables-d'Olonne, remis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- AVRIL Louis François, 65 ans, minoré et chanoine régulier de la Congrégation de France, habitant aux Fontenelles à Saint-André-d'Ornay, condamné le 9 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 164).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:09

- BADAIL Gérôme, laboureur, habitant la Guillotière à Saint-Hilaire-de-Riez, remis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- BARBEAU René, tisserand, habitant le bourg de Vairé, remis en liberté le 17 avril 1793 (vue 77).

- BARBEAU Louis, 23 ans, laboureur, habitant la Garangeoire à Saint-Julien-des-Landes, condamné le 31 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 237) ; il repasse devant le tribunal le 18 mars 1794 et est condamné à 3 années de chaînes (vue 276)

- BARBEAU Charles, 40 ans, journalier, habitant le bourg de La Chapelle-Hermier, pleine liberté le 9 février 1794 (vue 243).

- BARBIERE Michel, 61 ans, laboureur, habitant à Angles, condamné le 9 avril 1794 à la peine de mort (vue 297)

- BARDIN Pierre, 72 ans, laboureur, habitant la Bordinière à Venansault, condamné le 10 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 167).

- BARDON Jean, laboureur, habitant Quinquenevent à La Trinité de Machecoul, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- BAREAU Pierre, 32 ans, domestique, habitant le bourg de Vairé, condamné le 21 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 86).

- BAREUIL Gabriel, 60 ans, maçon, habitant la Boutière à Nieul-le-Dolent ou La Boissière-des-Landes, condamné le 1er décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 201), rejugé le 8 mars 1794 et condamné à huit jours de détention jusqu'à plus ample information (vue 270), puis le 27 mars 1794 à la détention jusqu'à la tranquillité de sa commune (vue 282).

- BARRANGER Hilaire, 70 ans, faiseur de filets, habitant la Coutellerie à La Garnache, remis en liberté le 10 juin 1793 (vue 148).

- BARRAUD Jean, domestique, habitant à Saint-Gervais, condamné le 15 avril 1793 à la peine de mort (vue 67).

- BARRAUD Abraham, voiturier, habitant à Bouin, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- BARRAUD François, 47 ans, maréchal, habitant à Saint-Julien-des-Landes, mis en liberté le 14 janvier 1794 (vue 225).

-BARREAU Jacques, tisserand, habitant Beauchêne à Avrillé, remis en liberté le 24 avril 1793 (vue 94).

- BAUDRY D'ASSON Henry Aimée, 44 ans, noble, habitant le bourg d'Olonne-sur-Mer, condamné le 26 avril 1793 à la peine de mort (vue 99).

- BAUDRY de LA VESQUIERE, gentilhomme, habitant le bourg de Longeville-sur-Mer, condamné le 26 avril 1793 à la peine de mort (vue 100).

- BAZIN Pierre, 32 ans, journalier, habitant le bourg de La Ferrière, condamné le 15 décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 207) puis condamné le 22 février 1794 à la peine de mort (vue 255).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:10

- BENESTEAU Pierre, laboureur, habitant le Vignaud à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 16 avril 1793 (vue 70).

- BENESTEAU Jacques dit Leprince, laboureur, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 17 avril 1793 à la peine de mort (vue 74).

- BENOIST François, 21 ans, soldat volontaire du 4e bataillon du régiment la Charente-Maritime, mis en liberté pour rejoindre son corps, armée du général Baudry, le 20 mai 1793 (vue 131).

- BERNARD Honoré, 24 ans, domestique, habitant à Sallertaine, condamné le 19 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 80).

- BERNARD Jacques, 20 ans, laboureur, habitant le Port à Beauvoir-sur-Mer, déjà condamné par la Commission militaire de l'isle de la Montagne (Noirmoutier) à la peine de mort, il repasse devant le tribunal qui confirme la condamnation le 14 janvier 1794 (vue 224).

-BESSEAU Louis, journalier, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- BESSONNET Mathurin, 40 ans, journalier, habitant le bourg de Moutiers-les-Mauxfaits, condamné le 8 décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 204), il repasse devant le tribunal le 19 février 1794 qui le renvoie devant les juges compétents (vue 252).

- BESSONNET François, 21 ans, domestique, habitant la Colombière à Saint-Maixent-sur-Vie, pleine liberté le 2 février 1794 (vue 240).

- BEZIAU Jean, 52 ans, tailleur de pierre, habitant la Gestière à Legé, condamné le 22 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 89).

- BIGNONEAU François, 20 ans, domestique de Chabanon, officier municipal d'Avrillé, habitant Josse à Avrillé, condamné le 26 octobre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 189), il repasse devant le tribunal et est mis en liberté le 15 novembre 1793 (vue 195).

- BILLAUD Jacques, 58 ans, laboureur, habitant la Vialière à La Ferrière, condamné le 10 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 167).

- BILLAUD François, 40 ans, chaumier, laboureur, habitant les Petites Vergnes à Dompierre-sur-Yon, condamné le 9 février 1794 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 243), il repasse devant le tribunal le 23 février 1794 qui le condamne à 10 années de chaînes (vues 258).

- BILLAUD Jacques, laboureur, chaumier, habitant la Boule à Dompierre-sur-Yon, condamné le 9 février 1794 (vue 243) pour être renvoyé devant le Tribunal criminel, il repasse devant le tribunal le 23 février 1794 qui le condamne à 10 années de chaînes (vue 258).

- BILLON Joseph, 52 ans, journalier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- BILLON Pierre, 55 ans, journalier, habitant près du bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- BIRON Pierre, 35 ans, farinier, journalier, habitant la Brigassière à Commequiers, condamné le 8 décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 204), il repasse devant le tribunal qui le condamne le 22 février 1794 à la peine de mort (vue 255).

- BIRON René, 37 ans, laboureur, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 1er mars 1794 à 5 années de fer (vue 265).

- BIRON Jacques, 50 ans, laboureur, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 1er mars 1794 à 2 années de fer (vue 265).

- BIRON Augustin, 30 ans, tisserand, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 8 mars 1794 à 5 années de fer (vue 270).

- BIRONNEAU Jacques, farinier, habitant à Aubigny, condamné le 15 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 67).

- BIROTHEAU François, maréchal, habitant à Talmont, condamné le 17 avril 1793 à la peine de mort (vue 74).

- BISSON Louise fille, 18 ans, habitant le bourg de Saint-Georges[-de-Pointindoux], pleine liberté le 9 février 1794 (vue 243).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:12

- BLANCHARD Julien, armurier, habitant à Palluau, remis en liberté le 24 avril 1793 (vue 94).

- BLONG Marie Pellagie, 19 ans, boulangère, habitant à Talmont, condamné le 22 avril 1793 pour être renvoyée devant le Tribunal criminel (vue 89).

- BOISARD Louis, habitant la Rudelière au Château-d'Olonne, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- BOISARD Charles, tisserand, habitant la Brissonnière à Avrillé, condamné le 22 avril 1793 à la peine de mort (vue 89).

- BOISSON Pierre, 28 ans, domestique, habitant La Mothe-Achard, condamné le 20 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 82).

- BORRÉ Jean dit Caillon, 60 ans, charpentier, habitant aux Essays à La Mothe-Achard, condamné le 17 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 174).

- BOUARD Jean, 38 ans, sabotier, habitant la Gendronnière au Girouard, condamné le 25 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 139).

- BOUCHEREAU Pierre, tailleur, habitant La Mothe-Achard, condamné le 15 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 67).

- BOULINEAU Charles, 22 ans, laboureur, habitant la Saunerie à La Chapelle-Hermier, condamné le 13 février 1794 à une détention de huit jours jusqu'à plus ample information (vue 246), il repasse devant le tribunal et est condamné le 18 mars 1794 à 5 ans de fer (vue 276).

- BOUNINEAU Louis, 41 ans, sabotier, habitant le bourg de Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 2 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 115).

- BOUQUARD Jacques, maçon, habitant à Talmont, condamné le 15 avril 1793 à la peine de mort (vue 67).

- BOURASSEAU René, maréchal, taillandier, officier municipal et procureur du Girouard, habitant la Grande Benatrie au Girouard, condamné le 30 mai 1793 à la peine de mort (vue 141).

- BOUREAU Louis, 37 ans, charpentier, habitant à Talmont, condamné le 20 avril 1793 à la peine de mort (vue 82).

- BOURGEOIS Denis, employé des douanes, habitant à Saint-Gervais, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- BOURGET Charlotte femme TRICHEREAU Éloy, 36 ans, habitant à Jard-sur-Mer, mise en liberté le 29 avril 1793 sauf mesure de sûreté exigée par la police (vue 109).

- BOURMAUD Simon, 35 ans, laboureur, habitant à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- BOURMAUD André, 24 ans, journalier, habitant le Verger à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- BOURON Jacques, 40 ans, maçon, habitant à La Roche-sur-Yon, condamné le 10 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 167).

- BOUTEILLER Jean, marchand, habitant à La Garnache, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:12

- BRANCARD Jacques, 63 ans, laboureur, habitant la Rivière à La Ferrière, condamné le 13 février 1794 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 246), il repasse devant le tribunal qui le condamne le 1er mars 1794 à la peine de mort (vue 264).

- BRANDON Jacques, 17 ans, natif des Essarts, habitant Douaire à La Chapelle-Achard, mis en liberté le 9 avril 1794, à charge d'incorporer un bataillon sitôt sa guérison (vue 297).

- BREMAUD Jacques, 36 ans, saunier, habitant à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- BRETHOMÉ Jacques, 60 ans, journalier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- BRIAND François, 21 ans, domestique, farinier, habitant chez Poiraudau au Moulin Frais à La Roche-sur-Yon, condamné le 14 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 170).

- BRION Joseph, 20 ans, tailleur d'habits, habitant à Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 16 février 1794 à quinze jours de détention jusqu'à plus ample information (vue 249), il repasse devant le tribunal le 1er avril 1794 et est maintenu en détention par mesure de sûreté sauf incorporation dans un bataillon (vue 288).

- BRISARD Noël, laboureur, habitant à Saint-Gervais, condamné le 15 avril 1793 à la peine de mort (vue 67).

- BROCHARD Jacques, 33 ans, farinier, demeurant le Grand Puits à Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 8 décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 204).

- BROCHARD Jean, 25 ans, tisserand, habitant à La Chapelle-Hermier, condamné le 31 janvier 1794 à la peine de mort (vue 237).

- BROCHARD Jean, 45 ans, laboureur, habitant à la Proutière de Saint-Georges[-de-Pointindoux], pleine liberté le 2 février 1794 (vue 240).

- BROCHET Joseph, jardinier, habitant à Saint-Gervais, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- BULTEAU Jean, 48 ans, laboureur, habitant à Aubigny, condamné le 19 février 1794 à un mois de détention jusqu'à plus ample information (vue 252).

- BURGAUD Jean, saunier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- BURGAUD Étienne père, habitant près du bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- BURGAUD Étienne fils, saunier, habitant près du bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- BURGAUD Louis, domestique, habitant Gelinette à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- BURGAUD Jacques fils jeune, habitant à Saint-Hilaire[de-Riez], élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:12

- CANTET René, laboureur, habitant le bourg de Vairé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- CARADU Jacques, 22 ans, journalier, habitant le bourg de Moutiers-les-Mauxfaits, condamné le 8 décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 204), il repasse devant le tribunal le 19 février 1794 qui le renvoie devant les juges compétents (vue 252).

- CAVOIS André Éphrem, 39 ans, officier municipal et négociant, habitant à Saint-Gilles, condamné le 26 avril 1793 à la peine de mort (vue 100).

- CHABOT François, 41 ans, marchand, natif de La Génétouze, habitant à Challans, condamné le 4 avril 1794 à la peine de mort (vue 291).

- CHAILLOT Marie femme TESSIER Louis, 36 ans, habitant le bourg de Saint-Georges[-de-Pointindoux], pleine liberté le 9 février 1794 (vue 243).

- CHAILLOT Marianne fille, 24 ans, habitant à Saint-Georges[-de-Pointindoux], pleine liberté le 9 février 1794 (vue 243).

- CHANSON Jacques, 25 ans, tourneur, habitant à Moulin Guérin à Legé, condamné le 5 avril 1793 à la peine de mort (vue 59).

- CHANT-CLERC Jean, 23 ans, laboureur, habitant à Saint-Martin-de-Brem, mis en liberté le 29 avril 1793 (vue 109).

- CHARIER Jacques, laboureur, officier municipal, habitant Bois Jean à Sallertaine, condamné le 3 mai 1793 à la peine de mort (vue 117).

- CHARRIER René, 38 ans, marchand, habitant à Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 16 février 1794 à quinze jours de détention jusqu'à plus ample information (vue 249), il repasse devant le tribunal le 19 février 1794 et est remis en liberté (vue 252).

- CHARRON Pierre, 25 ans, farinier, habitant le Moulin de la Forêt à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 1er juillet 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 156), il repasse devant le tribunal le 15 juillet 1793 qui le renvoie devant le Tribunal criminel (vue 158).

- CHARRON Pierre, 26 ans, menuisier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 22 février 1794 à la peine de mort (vue 255).

- CHARTAUD ou CHARTEAU Marie veuve COTHEREAU Charles, 50 ans, habitant le bourg de La Ferrière, condamnée le 19 décembre 1793 pour être renvoyée pour être jugée par qui de droit (vue 213), elle repasse devant le tribunal le 13 février 1794 qui la remet en liberté mais elle doit se présenter à l'administration de son district (vue 246).

- CHARUAUD Jean, 59 ans, pêcheur, habitant à Croix-de-Vie, mis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- CHAUVET Jean, 44 ans, farinier, habitant à Croix-de-Vie, condamné le 26 avril 1796 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 100).

- CHAUVIN Joseph, 55 ans, passager, habitant à Croix-de-Vie, condamné le 25 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 96).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:13

- CHEVALIER Jean, domestique de Du Chaffault, habitant la Guignardière à Avrillé, condamné le 22 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 89).

- CHEVALLIER Louis, 31 ans, domestique chez le sieur Mourain de L'Herbaudière à Noirmoutier, mis en liberté le 1er juin 1793 (vue 145).

- CHEVILLON Catherine femme BOURON Louis, 33 ans, habitant le bourg d'Aizenay, condamnée le 6 janvier 1794 pour être renvoyée devant le Tribunal criminel (vue 219), elle repasse devant le tribunal le 1er avril 1794 et est maintenue en détention jusqu'à la paix puis à la déportation (vue 285).

- CHEVILLON Pierre, 40 ans, laboureur, habitant la Boule à Aizenay, condamné le 2 février 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 240), il repasse devant le tribunal le 13 février 1794 et est remis en liberté (vue 246).

- CHEVILLON Jacques, 21 ans, laboureur, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 1er mars 1794 à 1 an de fer (vue 265).

- CHEVILLON Pierre, 19 ans, laboureur, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 1er mars 1794 à 1 un an de fer (vue 265).

- CHEVILLON Jean, 15 ans, berger, habitant la Cessière à Aizenay, mis en liberté le 1er mars 1794 (vue 265).

- CHEVRIER André dit Pontoizeau, 21 ans, marchand volailler, habitant Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 3 avril 1793 à la peine de mort (vue 21)

- CHEVRIER Allexandre, 53 ans, saunier, habitant le bourg de Croix-de-Vie, condamné le 26 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 100).

- CHEVRIER Allexandre l'aîné, 50 ans, laboureur, saunier, habitant le bourg de Croix-de-Vie, condamné le 7 octobre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 186).

- CHIFFOLEAU Sébastien, 50 ans, tisserand, habitant la Coëtière de Challans, condamné le 10 juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 147).

- CHIRON François, 40 ans, laboureur, habitant la Mussardière à Commequiers, condamné le 19 décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 213), il repasse devant le tribunal le 22 février 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 255).

- CLAUTOUR Jacques, 37 ans, sabotier, habitant la Poirière à La Garnache, élargi et mis en liberté le 24 mai 1793 (vue 136).

- CORDON Marie Marguerite veuve GAUDIN Joseph François, 65 ans, habitant Saint-Gilles-sur-Vie, condamnée le 28 décembre 1793 pour être renvoyée devant le Tribunal criminel (vue 217).

- CORNEVIN Joseph père, 46 ans, meunier, demeurant au Moulin de la Motte Fouqueraud à Challans, condamné le 10 juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 147).

- COUILLAUD Louise femme GANDEMER Benjamin, habitant Beaulieu-sous-la-Roche, condamnée le 2 mai 1793 pour être renvoyée devant le Tribunal criminel (vue 115).

- COUILLON Louis, 20 ans, laboureur, habitant la Garinière à Saint-Philbert de Noirmoutier, déjà condamné par la Commission militaire de l'isle de la Montagne (Noirmoutier) à la peine de mort, il repasse devant le tribunal qui confirme la condamnation le 14 janvier 1794 (vue 224).

- COUMAILLEAU Marie Anne veuve ESNARD Joseph, 58 ans, habitant la Jaunière à La Roche-sur-Yon, condamnée le 9 septembre 1793 pour être renvoyée devant le Tribunal criminel (vue 164).

- COUTAND Jean, 62 ans, journalier, habitant la Thibaudière à Saint-Étienne-du-Bois, condamné le 23 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 134).

- COUTENCEAU Louis, 21 ans, laboureur, habitant la Bretinière à Saint-Hilaire-la-Forêt, condamné le 20 avril 1793 à la peine de mort (vue 82).

- CRÉTÉ Françoise veuve VIOLLEAU Jacques, 46 ans, habitant le moulin de la Davière à Saint-Julien-des-Landes, condamnée le 13 février 1794 à un mois de détention jusqu'à plus ample information (vue 246).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:13

- DANIEL Pierre, 23 ans, fournier, habitant à Saint-Jean-de-Monts, condamné le 2 avril 1793 à la peine de mort (vue 9).

- DAVID Joseph, 22 ans, propriétaire, habitant à Challans, mis en liberté le 26 janvier 1794 (vue 230).

- DAVID Pierre, 49 ans, farinier, habitant à Martinet, mis en liberté le 2 février 1794 (vue 240).

- DAVIET Jacques, 60 ans, laboureur, habitant la Jaunerie à Saint-Vincent-sur-Graon, jugé le 1er mars 1794, mais en attente de plus ample information (vue 265), il repasse le 1er avril 1794 et est condamné à la détention jusqu'à la tranquillité parfaite de sa commune (vue 285).

- DAVIOT François, 42 ans, farinier, habitant le Grand Bois à Martinet, pleine liberté le 2 février 1794 (vue 240).

- DEAU Jacques, 18 ans, domestique, habitant chez la dame de Lepinay de La Roche d'Avaud à Saint-Pierre de Commequiers, condamné le 1er juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vues 144).

- DELAPORTE Pierre fils dit Portet, journalier, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 17 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 74).

- DELAPORTE Louis dit Portet père, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- DELAPRÉE Jacques, domestique, habitant à Saint-Gervais, condamné le 15 avril 1793 à la peine de mort (vue 67).

- DELAROZE Jean, 30 ans, laboureur, habitant le bourg d'Apremont, condamné le 8 mai 1793 à la peine de mort (vue 120).

- DENIEAU Liobin, 18 ans, domestique, habitant chez Jean Girard, à la Fouragerie de Saint-Même, élargi et mis en liberté le 24 mai 1793 (vue 136).

- DENIEAU Alexandre, 41 ans, laboureur, habitant le Bignon à Saint-Christophe-du-Ligneron, condamné le 17 mai 1793 à la peine de mort (vue 125).

- DEPAUD Pierre, 38 ans, cabaretier, officier municipal, habitant La Boissière, condamné le 27 novembre 1793 à la peine de mort (vue 198).

- DESHAIS Pierre, 34 ans, marchand mercier, habitant le bourg d'Olonne-sur-Mer, condamné à la peine de mort le 26 octobre 1793, mais condamnation annulée car un des membres de la Commission ne fait pas partie de la division des Sables (vues 189), il repasse devant le tribunal le 10 novembre 1793 qui le maintient en détention jusqu'à plus ample information (vue 192), le 1er décembre suivant il est condamné pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 200), pleine liberté le 5 avril 1794 (vue 294).

- DODIN Charles, 55 ans, laboureur, habitant la Grande Choulière à Commequiers, condamné le 8 décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 204).

- DOUIN François, 30 ans, tisserand, habitant Fontaine au Bernard, condamné le 10 novembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 192) qui le condamne le 22 février 1794 à la peine de mort (vue 255).

- DOUX Louis, 58 ans, farinier, maire de Commequiers, habitant le Moulin des Reliques à Commequiers, condamné le 8 décembre 1793 à la peine de mort (vue 204).

- DOUX André, 34 ans, farinier, habitant les Reliques à Commequiers, condamné le 30 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 234).

- DOUX Nicolas, 43 ans, farinier, habitant les Reliques à Commequiers, condamné le 30 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vues 234).

- DOYEN Pierre dit Angevin, 32 ans, cordonnier, habitant le bourg d'Aizenay, condamné le 1er décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 200).

- DUBOIS Jacques, 32 ans, journalier, habitant le bourg de Vairé, condamné le 19 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 80).

- DUFIEF Marie femme GAILLARD Guillaume, 40 ans, habitant le Gué aux Roux à Soullans, condamné le 15 novembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 195).

- DUFOUR Pierre père, 42 ans, cordonnier, habitant le bourg de Château-Fromage, mis en liberté le 15 novembre 1793 (vue 195).

- DUFOUR Pierre fils, 20 ans, cordonnier, habitant le bourg de Château-Fromage, mis en liberté le 15 novembre 1793 (vue 195).

- DUPOND Pierre, 45 ans, farinier, habitant Clisson, condamné le 23 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 134).

- DUPONT Jacques, 44 ans, laboureur, habitant la Petite Chaulière à Commequiers, mis en liberté le 14 janvier 1794 (vue 225).

- DURAND Jean, 22 ans, laboureur, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 1er mars 1794 à un an de fer (vue 265).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:13

- ÉPAUD Jacques, 36 ans, cabaretier, maire de Saint-André-d'Ornay, habitant le bourg de Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 2 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 115).

- ESNARD Louis, 17 ans, laboureur, habitant la Jaunière à La Roche-sur-Yon, condamné le 10 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 167), il repasse devant le tribunal le 24 février 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 262).

- FAVALIER Charles, 18 ans, marchand, habitant le bourg de Martinet, pleine liberté le 13 février 1794, et est invité à incorporer le bataillon de réquisition de son district (vue 246).

- FAVREAU Françoise femme MARTINEAU, habitant les Essais à La Mothe-Achard, pleine liberté le 9 février 1794 (vue 243).

- FAVREAU René, 29 ans, sellier, habitant Talmont, condamné le 2 avril 1793 à la peine de mort (vue 14).

- FAYEAU Pierre Clément, 27 ans, officier public, habitant le bourg de Saint-Georges-de-Pointindoux, condamné le 17 septembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 174), mis en liberté le 23 septembre suivant (vue 177).

- FEBVRE Louis, 30 ans, domestique, laboureur, natif de Sainte-Flaive-des-Loups, habitant à Saint-Julien-des-Landes, pleine liberté le 13 avril 1793 (vue 300).

- FILATRE Étienne, 28 ans, agriculteur, tailleur de pierre, habitant le Pâtis à Saint-Étienne-du-Bois, condamné le 13 février 1794 à un mois de détention jusqu'à plus ample information (vue 246), il repasse devant le tribunal le 1er avril 1794 qui le condamne à la détention par mesure de sûreté jusqu'à tranquillité et liberté de sa commune (vue 288).

- FONTENEAU Nicolas, laboureur, habitant Beauchêne à Avrillé, remis en liberté le 24 avril 1793 (vue 94).

- FORTIN Mathurin fils, habitant Buet à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 23 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 92).

- FORTIN Alexis (fils d'André), 20 ans, laboureur, habitant Buet à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 14 septembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 170), le 23 septembre suivant il est renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 176) et est condamné le 8 mars 1794 à 10 années de fer (vue 270).

- FORTINEAU Pierre, 12 ans, habitant à Challans, mis en liberté le 24 janvier 1794 (vue 228).

- FOUGÈRE Louise Renée femme MUZARD Jean, 36 ans, habitant le bourg de Saint-Georges[-de-Pointindoux], pleine liberté le 9 février 1794 (vue 243).

- FOUQUET (MOUILLÉ) Pierre, 62 ans, laboureur, habitant Laigeon à Saint-Étienne-de-Corcoué, condamné le 20 mai 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 131).

- FOUR Joseph, 33 ans, journalier, habitant le bourg de Commequiers, condamné le 19 décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 213).

- FOURNIER Jacques, 48 ans, journalier, habitant l'Ensoivière à Jard-sur-Mer, condamné le 20 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 82).

- FOURNIER Marie femme BROCHARD Jacques, 59 ans, habitant le bourg de Beaulieu-sous-la-Roche, élargie et mise en liberté le 17 mai 1793 (vue 126).

- FOURNIER Louis, 25 ans, laboureur, habitant l'Augizière à Aizenay, mis en liberté le 23 mai 1793 (vue 134).

- FRADET Louis, 58 ans, notaire, notable, habitant la Grande Brosse à Apremont, condamné le 8 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 120).

- FRICONNEAU Mathurin, tuilier, habitant le bourg de Vairé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- FRUCHARD Louis, maire, habitant Vairé, condamné le 15 avril 1793 à la peine de mort (vue 67).

- FRUCHARD Marie veuve BEAUMONT, 51 ans, marchande, habitant à La Mothe-Achard, mise en liberté le 29 avril 1793 sauf mesure de sûreté exigée par la police (vue 109).

- FRUCHARD Louis, 23 ans, domestique, habitant la Giboulière à Landeronde, condamné le 19 décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 213), il repasse devant le tribunal qui le condamne le 22 février 1794 à la peine de mort (vue 255).

- FUMÉ André, 60 ans, laboureur, habitant la Savarière à Landevieille, pleine liberté le 2 février 1794 (vue 240).

- FUSILLIER Jean, 60 ans, journalier, habitant la Sicaudière à Saint-Révérend, condamné le 27 novembre 1793 à la peine de mort (vue 198).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:13

- GABORIT Chrisosthome, 58 ans, maçon, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- GABORIT Nicolas, 23 ans, domestique, habitant chez la dame de Lepinay de la Roche d'Avaud à Saint-Pierre de Commequiers, mis en liberté le 1er juin 1793 (vue 145).

- GARENDEAU Pierre, journalier, habitant Richard à Saint-Julien-des-Landes, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- GARRANDEAU Jacques, 35 ans, laboureur, notable, habitant la Guinerie à Sainte-Flaive-des-Loups, condamné le 15 décembre 1793 à la peine de mort (vue 207).

- GAUDIN Marie Margueritte Joseph fille, 34 ans, renvoyée le 28 décembre 1793 à être jugée par qui de droit (vue 217).

- GAUDIN Françoise Gabrielle fille, 22 ans, habitant Saint-Gilles-sur-Vie, renvoyée le 28 décembre 1793 à être jugée par qui de droit (vue 217).

- GAUDIN Julie Margueritte fille, 20 ans, habitant Saint-Gilles-sur-Vie, renvoyée le 28 décembre 1793 à être jugée par qui de droit (vue 217).

- GAUDIN Jean, 56 ans, habitant le Poiré, mis en liberté le 26 janvier 1794 (vue 230).

- GAUTREAU Louis, laboureur, habitant la Mancelière à La Chapelle-Achard, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- GAUTREAU Jean, 22 ans, laboureur, habitant la Roche Henri à Landevieille, condamné le 21 avril 1793 à la peine de mort (vue 85).

- GAUTREAU Jean, 53 ans, laboureur, habitant la Roche Henri à Landevieille, condamné le 22 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 89).

- GAUVARD Étienne, 31 ans, menuisier, habitant Saint-Philbert de Noirmoutier, mis en liberté le 10 juin 1793 (vue 148).

- GAUVERIT Jacques, 48 ans, marchand, habitant le bourg de Saint-Julien-des-Landes, pleine liberté le 31 janvier 1794 (vue 237).

- GAZEAU Louis Charles dit Boissière, 77 ans, noble, ancien brigadier des armées de France, habitant la Bénatonnière à Grosbreuil, condamné le 25 août 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 161), il repasse devant le tribunal qui le condamne le 21 mars 1794 à la peine de mort (vue 279).

- GEAY Jean père, 52 ans, laboureur, habitant la Girouardière à Aubigny, condamné le 19 février 1794 à une détention de quinze jours jusqu'à plus ample information (vue 252).

- GEAY Jean fils, 20 ans, habitant la Girouardière à Aubigny, condamné le 19 février 1794 à une détention de quinze jours jusqu'à plus ample information (vue 252).

- GEAY Pierre fils, 18 ans, habitant la Girouardière à Aubigny, condamné le 19 février 1794 à une détention de quinze jours jusqu'à plus ample information (vue 252), il repasse devant le tribunal qui le condamne le 27 mars 1794 à 2 années de fer (vue 282).

- GENNEVIER Pierre, préposé aux douanes, habitant Paye à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 26 avril 1793 à la peine de mort (vue 99).

- GENTY Pierre, 65 ans, laboureur, habitant la Nicolière à Venansault, condamné le 9 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 164).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:14

GIBOULEAU François, 36 ans, laboureur, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- GILBERT René, 36 ans, journalier, habitant à Saint-Avaugourd-des-Landes, condamné le 29 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 109).

- GIRARD Pierre, laboureur, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- GOICHON Jean père, 66 ans, habitant les Vaironnières à Vairé, mis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- GOICHON Jean fils, 36 ans, laboureur, habitant les Vaironnières à Vairé, mis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- GOUIN Jean, 45 ans, laboureur, habitant l'Épinay au Bourg-sous-la-Roche, condamné le 9 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 164).

- GOUINEAU Augustin, 23 ans, tisserand, habitant à Landevieille, condamné le 22 avril 1793 à la peine de mort (vue 89).

- GOULPEAU Pierre, 37 ans, sabotier, secrétaire de commune, habitant le bourg de La Boissière, condamné le 23 novembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 198).

- GOUPILLEAU Jacques, 59 ans, notaire, procureur fiscal, habitant le bourg d'Apremont, condamné le 8 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 120).

- GOUPILLEAU Hélaine [Hélenne], 43 ans, habitant le bourg d'Aizenay, condamné le 27 novembre 1793 pour être renvoyée devant le Tribunal criminel (vue 198), elle repasse devant le tribunal le 23 février 1794 qui la condamne à la peine de mort (vue 258) mais lui accorde le 24 février 1794 un sursis de deux mois pour grossesse à constater (vue 258).

- GOUPILLEAU Joseph, 26 ans, habitant La Roche-sur-Yon, mis en liberté le 6 janvier 1794 (vue 220).

- GOURDON Allexandre, 30 ans, fermier, officier municipal d'Aizenay, habitant Bonnefonds à Aizenay, mis en liberté le 14 septembre 1793 (vue 171).

- GRELLIER Jean Marc Nicolas, 57 ans, agriculteur, natif de Soullans et habitant La Génétouze, condamné le 13 avril 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 300).

- GRELLIER Marie fille, 25 ans, habitant La Génétouze, condamné le 13 avril 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 300).

- GRIS Jacques, 40 ans, charpentier, habitant le bourg d'Apremont, condamné le 17 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 126).

- GRIVET Jean, 40 ans, tisserand et sacristain, habitant la paroisse Saint-Pierre de Commequiers, condamné le 20 mai 1793 à la peine de mort (vue 131).

- GROISARD Jacques, journalier, habitant le bourg de Vairé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- GROLIER Jean, 46 ans, journalier, habitant le bourg d'Angles, condamné le 15 novembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 195).

- GROLLIER Louis, 21 ans, laboureur, habitant à Longeville, condamné le 19 avril 1793 à la peine de mort (vue 79).

- GROLLIER Jean fils, 19 ans, laboureur, habitant la Niole à Beauvoir-sur-Mer, condamné le 18 juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 150).

- GRONDIN Jean dit Doulin, 42 ans, farinier, habitant à Bretignolles-sur-Mer, condamné le 21 avril 1793 à la peine de mort (vue 85).

- GRONDIN Marie, 50 ans, journalière, habitant le bourg de Vairé, mise en liberté le 29 avril 1793 sauf mesure de sûreté exigée par la police (vue 109).

- GRONDIN Barthélémy, 62 ans, journalier, habitant la Brigassière à Commequiers, condamné le 8 décembre 1793 à la peine de mort (vue 204).

- GRONDIN Charles, 30 ans, laboureur, habitant la Petite Garouère à Commequiers, condamné le 19 décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 213).

- GRONDIN Antoine, 19 ans, habitant la Petite Garouère à Commequiers, mis en liberté le 14 janvier 1794 (vue 225).

- GRONDIN René, 29 ans, laboureur, habitant la Petite Garouère à Commequiers, mis en liberté le 30 janvier 1794 et présentation à l'administration de son district (vue 234).

- GROSSET Honoré, 52 ans, journalier, habitant à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- GROSSET Philippe, 19 ans, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:14

- GUÉRIN Pierre, métayer, habitant la Frelatière à Aubigny, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- GUÉRIN Joseph, 24 ans, marchand, habitant à Saint-Martin-de-Brem, mis en liberté le 29 avril 1793 (vue 109).

- GUÉRIN Pierre, 65 ans, boucher, habitant la Brunière à La Chapelle Palluau, condamné le 23 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 134).

- GUÉRINEAU Jacques, 37 ans, marchand, habitant à Aubigny, mis en liberté le 7 janvier 1794 (vue 222).

- GUÉRY Marie Anne femme BABINOT Louis, habitant la Pironnière au Château-d'Olonne, remise en liberté le 24 avril 1793 (vue 94).

- GUILBAUD Louis, journalier, habitant à Talmont, condamné le 18 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 77).

- GUILBAUD Pierre, 34 ans, journalier, habitant à Poiroux, condamné le 29 avril 1793 pour être renvoyé devant le tribunal criminel (vue 109).

- GUILBAUD Jeanne veuve BOUCHEREAU Pierre, 60 ans, habitant à La Mothe-Achard, mise en liberté le 29 avril 1793 sauf mesure de sûreté exigée par la police (vue 109).

- GUILBAUD Jean René, 19 ans, domestique, natif de Chauché, domestique chez Joussebert de La Cour à La Chapelle-Hermier, condamné le 23 mai 1793 à la peine de mort (vue 133).

- GUILBAUD André, 72 ans, laboureur, habitant la Biochère à Aizenay, condamné le 2 février 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 240), pleine liberté accordée le 13 février 1794 (vue 246).

- GUILBAUD Jean, 82 ans, habitant la Balangerie à Aizenay, condamné le 8 mars 1794 à la détention jusqu'à la libération de sa commune, mesure de prévention et de sûreté (vue 270).

- GUILLET Jean, 46 ans, farinier, habitant le Moulin Neuf au Poiré, condamné le 14 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 170).

- GUILLOT Jean, 58 ans, journalier, habitant à Challans, condamné le 7 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 222).

- GUILLOTON Louis, habitant la Corbetière à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 26 avril 1793 (vue 100).

- GUILLOTON Pierre, 70 ans, laboureur, habitant la Businière à Aizenay, condamné le 18 mars 1794 à la peine de mort (vue 276).

- GUITONNEAU Jacques, 26 ans, farinier, habitant le bourg d'Apremont, condamné le 8 mai 1793 à la peine de mort (vue 120).

- GUITTONEAU Nicollas, marchand, habitant à Challans, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- GUIVEAU François, journalier, habitant Moricq à Angles, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- GUYET Jacques, marchand, habitant Beauchêne à Avrillé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- GUYON François (fils de Marie Guyon, épouse de TOUGERON Paul), 18 ans, habitant Pissot à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 17 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 174).

- GUYON Mathurin, 56 ans, laboureur, habitant la Brigassière à Commequiers, pleine liberté le 30 janvier 1794 (vue 234).

- GUYONT Jean, mendiant, habitant à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- GUYONT Pierre, 44 ans, marin, habitant le bourg de Croix-de-Vie, condamné le 26 avril 1793 à la peine de mort (vue 99).

- GUYONT Pierre, 36 ans, laboureur, habitant les Petites Jonchères à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 26 avril 1793 (vue 100).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:14

- HILLAIRET Louis, habitant la Barbière à La Chapelle-Achard, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- HUGUET Louis, maréchal taillandier, habitant le bourg de Notre-Dame-de-Monts, mis en liberté le 25 mai 1793 (vue 139).

- IMBERT Jacques, 22 ans, farinier, habitant la Minotière à Commequiers, condamné le 17 décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 210), il repasse devant le tribunal qui le renvoie le 16 février 1794 devant le Tribunal criminel (vue 249) puis est condamné le 3 mars 1794 à 2 ans de fer (vue 267).

- JAUDET Paul, 70 ans, marchand mercier, habitant le bourg de La Ferrière, mis en liberté le 17 décembre 1793 (vue 210).

- JAUNET Pierre, 23 ans, habitant à Riez, condamné le 3 avril 1793 à la peine de mort (vue 22).

- JOLY Roze femme MUZARD Pierre, 38 ans, habitant La Chapelle-Hermier, condamnée le 1er avril 1794 à la déportation (vue 285).

- JOUBERT André, 18 ans, domestique, habitant chez Paul Taugeron à la Noivière de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 17 septembre 1793 (vue 174).

- JOUET Jacques, marchand, habitant à Challans, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- JOUET Jean, 40 ans, maréchal taillandier, habitant le bourg de Vairé, condamné le 24 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 94).

- JOULE Louis, 33 ans, charpentier, habitant La Mothe-Achard, condamné le 25 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 96).

- JOURLET Pierre, 46 ans, sous-lieutenant des douanes nationales et greffier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 17 septembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 174), il est mis en liberté le 23 septembre 1794 (vue 177).

- JOUSSEAUME Jacques l'aîné, 52 ans, tisserand, secrétaire de commune, habitant le bourg de Landevieille, condamné le 7 octobre 1793 à la peine de mort (vue 185).

- JOUSSEMET Louise femme DAVIET Jacques, 60 ans, habitant la Jaunerie à Saint-Vincent-sur-Graon, condamnée le 1er avril 1794 à la détention jusqu'à la tranquillité parfaite de sa commune (vue 285).

- JUTARD René, 25 ans, laboureur et domestique chez Jean Jolly à Commequiers, habitant l'Habite à Commequiers, condamné le 28 décembre 1793 à la peine de mort (vue 217).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:14

- de LA DIVE Félicité femme ANGELY, 63 ans, noble, habitant la Grossetière à Sainte-Foy, condamnée le 8 décembre 1793 pour être renvoyée devant le Tribunal qui en doit connaître (vue 204).

- de LA ROZE René, 26 ans, laboureur, habitant le bourg d'Apremont, condamné le 8 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 120).

- de LA TOUCHE de LA LIMOUZINIÈRE Marie Adélaïde femme LA ROCHEFOUCAULT Pierre Marie, 30 ans, habitant le Puy Rousseau à La Garnache, condamnée le 24 janvier 1794 à la peine de mort (vue 227).

- LA TOUCHE Germain, 31 ans, chirurgien, habitant le bourg d'Apremont, condamné le 10 mai 1793 à la peine de mort (vue 123).

- LA TOUCHE Louise femme GRELLIER, 54 ans, native de Venansault, habitant à La Génétouze, condamnée le 13 avril 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 300).

- LACHÈZE François, maçon, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 16 avril 1793 à la peine de mort (vue 70).

- LAIDET Jean, 45 ans, charron, habitant à Poiroux, condamné le 29 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 109).

- LANDREAU Jacques, 41 ans, laboureur, habitant la Girouardière à Aubigny, condamné le 19 février 1794 à quinze jours de détention jusqu'à plus ample information (vue 252).

- LASNONIER Pierre, 35 ans, marchand, habitant La Mothe-Achard, mis en liberté le 22 avril 1793 (vue 89).

- LAURENT François, tisserand, habitant Vairé, condamné le 15 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 67).

- LAVAUD Pierre, journalier, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- LECLERC François, domestique, habitant La Frainière à Vairé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- LECLERC Pierre, sabotier, habitant le bourg de Vairé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- LEFEBVRE Pierre Philippe Joseph l'aîné, 43 ans, soldat national, officier municipal de Noirmoutier, habitant Saint-Philbert à Noirmoutier, condamné le 1er juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 144).

- LEFEBVRE Florence Marguerite veuve HOBIRNE Jacques, 50 ans, habitant à Beauvoir-sur-Mer, déjà condamnée par la Commission militaire de l'isle de la Montagne (Noirmoutier) à la peine de mort, elle repasse devant le tribunal qui confirme la condamnation le 14 janvier 1794 (vue 224).

- LEPINE Joseph, 36 ans, chaudronnier, habitant le bourg de Venansault, élargi et mis en liberté le 18 mai 1793 (vue 128).

- LÉRITEAU Jean, 32 ans, farinier, habitant le bourg de La Chapelle-Achard, condamné le 31 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 237), il repasse devant le tribunal le 18 mars 1794 qui le maintient en détention jusqu'à la paix (vue 276).

- LHÉRITEAU Louis, 25 ans, farinier, habitant le Plessis-aux-Moines à Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 1er décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 201).

- LOGAIS Jacques, 60 ans, laboureur, habitant le bourg de Venansault, condamné le 9 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 164).

- LOGEAIS Sébastien, laboureur, habitant à Vairé, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- LOGEAIS Pierre, marchand mercier, 60 ans, habitant [le Marchais] à Saint-Pierre de Commequiers, élargi et mis en liberté le 24 mai 1793 (vue 136).

- LOGEAIS Augustin, 14 ans, laboureur, habitant la Mussardière à Commequiers, pleine liberté le 30 janvier 1794 (vue 234).

- LOGEAIS Louis, 35 ans, tailleur d'habits, habitant Beaulieu-sous-la-Roche, pleine liberté le 16 février 1794 (vue 249).

- LOUÉ Marie veuve POIRAUD Jean, 50 ans, journalière, condamnée le 9 avril 1794 à la détention jusqu'à la tranquillité parfaite du département (vue 297).

- LOUINEAU François, 30 ans, journalier, habitant La Roche-sur-Yon, condamné le 9 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 164).

- LUCAS Simon, laboureur, habitant la Gracière à La Chapelle-Achard, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:15

- MALLARD Pierre fils, 18 ans, bordier, habitant la Grimaudière à Saint-André-d'Ornay, condamné le 9 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 164), il repasse devant le tribunal le 22 février 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 255).

- MALESCOT Anthoine Robert, avoué près le tribunal du district de Challans, 40 ans, mis en liberté le 2 mai 1793 (vue 115).

- MARAUD Jacques, 28 ans, journalier, habitant les Rabouillères à Longeville-sur-Mer, condamné le 19 décembre 1793 pour être renvoyé pour être jugé par qui de droit (vue 213), il repasse devant le tribunal le 4 avril 1794 qui lui accorde la pleine liberté, à charge de faire viser le jugement à sa municipalité (vue 291).

- MARCETEAU Charles, 30 ans, maréchal, habitant La Chaize-Giraud, condamné le 30 avril 1793 à la peine de mort (vue 112).

- MAROILLEAU Jacques, agriculteur, habitant la Guittière à Saint-Hilaire-de-Talmont, condamné le 16 avril 1793 à la peine de mort (vue 70).

- MARTIN Renée femme JAUDET Paul, 60 ans, habitant le bourg de La Ferrière, mise en liberté le 17 décembre 1793 (vue 210).

- MARTINEAU André, journalier, habitant le bourg de Vairé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- MARTINEAU François, 40 ans, journalier, habitant la Coutardière à Saint-Vincent-sur-Jard, condamné le 19 avril 1793 à la peine de mort (vue 79).

- MARTINEAU Louis, 39 ans, laboureur, aux Landes à Vairé, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- MARTINEAU Pierre, 30 ans, journalier, habitant Buet à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 17 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 174).

- MARTINEAU Pierre, 49 ans, laboureur, cabaretier, habitant le bourg de Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 15 décembre 1793 à la peine de mort (vue 207).

- MARTINEAU Pierre, 60 ans, laboureur, habitant le bourg de Bretignolles-sur-Mer, pleine liberté le 2 février 1794 (vue 240).

- MASSÉ Pierre, 33 ans, menuisier, habitant au Poiré[-sur-Vie], mis en liberté le 26 janvier 1794 (vue 230).

- MASSÉ Jean, 40 ans, farinier, habitant Aigrefeuille à La Mothe-Achard, pleine liberté le 2 février 1794 (vue 240).

- MASSIOT Charles, 50 ans, farinier, habitant au Poiré[sur-Vie], mis en liberté le 26 janvier 1794 (vue 230).

- MASSIOT Charles jeune, 16 ans, habitant au Poiré[-sur-Vie], mis en liberté le 26 janvier 1794 (vue 230).

- MASSONEAU Jean, 21 ans, laboureur, habitant la Fenêtre à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- MASSUYEAU Charles, 59 ans, journalier, habitant le bourg d'Apremont, condamné le 18 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 128).

- MÉCHIN Jean père, laboureur, habitant le bourg de Notre-Dame-de-Monts, mis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- MÉCHIN Jean fils, 14 ans, habitant le bourg de Notre-Dame-de-Monts, mis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- MÉCHINE Louis Jean dit Degravières, 53 ans, officier de santé, habitant à Coëx, condamné le 15 mars 1794 à la peine de mort (vue 272).

- MERCIER Pierre, laboureur, habitant aux Raistes à La Chapelle-Achard, condamné le 17 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 74).

- MERLET François, 28 ans, laboureur, habitant Saint-Ambroise à Notre-Dame-de-Riez, condamné le 26 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 230), pleine liberté accordée le 13 février 1794 (vue 246).

- MESCHIN Ollivier, laboureur, habitant la Touche à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- MEUNIER Pierre, 34 ans, tourneur, habitant à Talmont, condamné le 20 avril 1793 à la peine de mort (vue 82).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:15

- MICHAUD François, 57 ans, barbier, garde de Jaillard, habitant le bourg de Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 2 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 115).

- MICHEAU Mathurin, 30 ans, laboureur, habitant à Sallertaine, condamné le 19 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 80).

- MICHEAU Jacques, 34 ans, charpentier, habitant La Mothe-Achard, condamné le 19 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 80).

- MICHEAU Jacques Clément, saunier, habitant à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- MICHEAU Jean, 36 ans, saunier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- MICHON Pierre, laboureur, habitant le bourg de Vairé, condamné le 15 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 67).

- MINAUD Pierre, laboureur, habitant la Remaudière au Poiré-sur-Vie, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- MINGUET Jean, 79 ans, marchand de galons et secrétaire de municipalité, habitant La Chapelle-Hermier, condamné le 13 février 1794 à un mois de détention jusqu'à plus ample information (vue 246), il repasse devant le tribunal le 16 février 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 249).

- MOLLÉ Jean, 27 ans, farinier, habitant le bourg de Legé, condamné le 5 avril 1793 à la peine de mort (vue 50).

- MOLLÉ Jacques, marchand, habitant à Talmont, mis en liberté le 15 avril 1793 (vue 67).

- MOLLÉ Jacques, 21 ans, marchand mercier, natif de Saint-Pierre de Talmont, habitant le bourg de Saint-Martin-de-Brem, condamné le 25 août 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 162).

- MOREAU Charles, 31 ans, saunier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- MOREAU Étienne, 50 ans, laboureur, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- MOREAU Jean, 40 ans, journalier, habitant la Neuvière à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 17 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 174), il repasse devant le tribunal qui le condamne le 8 mars 1794 à la peine de mort (vue 270).

- MORINEAU Joseph, habitant le Verger à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- MORINEAU Jean, laboureur, habitant à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- MORINEAU Pierre, saunier, habitant à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- MORINEAU Charles, 17 ans, saunier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- MORINEAU Joseph, 23 ans, farinier, habitant le Moulin Josse à Saint-Avaugourd-des-Landes, condamné le 31 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 237).

- MORISSEAU Louis, journalier, habitant à Talmont, condamné le 15 avril 1793 à la peine de mort (vue 67).

- MORISSET Pierre, 36 ans, charron, habitant le bourg de Sainte-Flaive-des-Loups, condamné le 3 mars 1794 à dix jours de détention jusqu'à plus ample information (vue 267).

- MOUILLÉ François, 54 ans, tisserand, habitant la Sauvagère à Vieillevigne, condamné le 17 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 126).

- MOURIN Charles dit l'Herbaudière, 59 ans, fermier, secrétaire du roi, juge de l'île de Bouin, maire de Noirmoutier, condamné le 3 mai 1793 à la peine de mort (vue 117).

- MULONNIÈRE Perrine Julienne veuve CANTIN Germain Raimond, 47 ans, habitant la Chauvière à Falleron, condamné le 6 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 219), elle repasse devant le tribunal le 19 février 1794 qui la renvoie devant le Tribunal criminel (vue 252) qui la condamne le 24 février 1794 à la peine de mort (262).

- MUZARD Pierre, 42 ans, maréchal-ferrant, habitant La Chapelle-Hermier, condamné le 1er avril 1794 à 8 ans de fer (vue 285).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:15

- NAUD Jean Baptiste, 34 ans, tisserand, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 26 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 100).

- NEAU Mathurin, 63 ans, farinier, habitant La Génétouze, condamné le 31 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 237).

- NICOLLEAU Louis, 47 ans, notaire, habitant Saint-Martin-de-Brem, condamné le 21 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 86).

- NICOLLEAU Jean, 37 ans, marchand voiturier, habitant à Commequiers, condamné le 28 décembre 1793 à la peine de mort (vue 217).

- NOMBALAY Jacques jeune, 24 ans, laboureur, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 8 mars 1794 à 5 années de fer (vue 270).

- NOMBALAY Jean cadet, 30 ans, laboureur, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 8 mars 1794 à 5 années de fer (vue 270).

- NOMBALAY Jacques l'aîné, 36 ans, laboureur, habitant la Cessière à Aizenay, condamné le 8 mars 1794 à 1 année de fer (vue 270).

- NORMAND Gilles, laboureur, habitant le Pay à Saint-Maixent-sur-Vie, condamné le 22 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 89).

- ORSEAU Renée veuve PREVIS Jacques, 65 ans, habitant le bourg de Saint-Christophe-du-Ligneron, élargie et mise en liberté le 18 mai 1793 (vue 128).

- PAIROUX Louis, journalier, habitant le bourg de Vairé, condamné le 18 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 77).

- PAIROU Jean, 20 ans, laboureur, habitant Vairé, mis en liberté le 29 avril 1793 (vue109).

- PALLUZAU Pierre, journalier, habitant Beauchêne à Avrillé, remis en liberté le 24 avril 1793 (vue 94).

- PASQUIER Jacquette femme MORISSEAU, journalière, habitant à Talmont, condamnée le 21 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 86).

- PATEAU Marie femme GRELLET Pierre, 60 ans, habitant la Brigassière à Commequiers, condamnée le 19 décembre 1793 à être jugée par qui de droit (vue 213), elle repasse devant le tribunal le 13 février 1794 qui la met en liberté avec obligation de se présenter à l'administration de son district (vue 246).

- PENEAU Louis, 38 ans, maçon, habitant la Brigassière à Commequiers, pleine liberté le 30 janvier 1794 (vue 234).

- PEROCHEAU Joseph, maçon, habitant à La Chaume, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- PEROCHEAU André, 42 ans, charpentier, habitant le Moulin au Vent à Commequiers, pleine liberté le 30 janvier 1794 (vue 234).

- PEROCHEAU François, 36 ans, domestique, habitant la Colombière à Saint-Maixent-sur-Vie, pleine liberté le 9 février 1794 (vue 243).

- PERROCHEAU Jean, 20 ans, laboureur, habitant Letur à Landevieille, condamné le 7 octobre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 186), il repasse devant le tribunal qui le condamne le 4 avril 1794 à la détention jusqu'à tranquillité parfaite du département (vue 291).

- PEROQUIN François, 33 ans, charpentier, habitant l'Anglais à Aubigny, condamné le 10 novembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 192).

- PEROUX François, 26 ans, laboureur, habitant la Goronnière à Bretignolles-sur-Mer, condamné le 9 février 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 243), il repasse devant le tribunal le 8 mars 1794 qui le condamne à 10 années de fer (vue 270).

- PERROCHAUD Pierre, 16 ans, laboureur, habitant la Charpenterie à Aizenay, condamné le 1er mars 1794 à 1 an de fer (vue 265).

- PERTUZÉ Gabriel, chirurgien, habitant à Landevieille, condamné le 15 avril 1793 à la peine de mort (vue 67).

- PETIOT Jacques, 48 ans, prêtre et maire, habitant Saint-Révérend, condamné le 30 avril 1793 à la peine de mort (vue 112).

- PHELIPAUD Jacques père, 60 ans, laboureur, habitant les Petites Vergnes à Dompierre-sur-Yon, condamné le 9 février 1794 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 243), il repasse devant le tribunal qui le condamne le 23 février 1794 à la peine de mort (vue 258).

- PHELIPAUD Jacques fils, 20 ans, laboureur, habitant les Petites Vergnes à Dompierre-sur-Yon, condamné le 9 février 1794 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 243), il repasse devant le tribunal le 23 février 1794 qui le condamne à 10 années de chaînes (vue 258).

- PHELIPPEAUX Julien, 51 ans, journalier, habitant la Thibaudière à Saint-Étienne-de-Corcoué, condamné le 29 mai 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 131).

- PHELIPPON Pierre, 28 ans, secrétaire de municipalité, habitant à La Roche-sur-Yon, mis en liberté le 17 septembre 1793 (vue 174).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:15

- PITAULE François, 17 ans, journalier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- PLESSIS Charles, 51 ans, journalier, habitant à Saint-Jean-de-Monts, condamné le 15 novembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 195).

- PLOQUIN René, 36 ans, laboureur, habitant à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- POICTEVIN Suzanne femme LA ROCHEFOUCAULT Jacques Louis, 68 ans, noble, habitant la maison de la Boislièvre à Apremont, condamnée le 17 mai 1793 à la peine de mort (vue 125).

- POIRAUD François, domestique de Tinguy, habitant à Saint-Gervais, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- POIRAUD Jean François, 35 ans, prêtre, habitant à Saint-Georges-de-Pointindoux, condamné le 5 avril 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 294).

- POIRAUD Marie, 25 ans, tailleuse, habitant à La Mothe-Achard, condamnée le 9 avril 1794 à la déportation (vue 297).

- POIRAUDEAU Jacques fils, 18 ans, bordier, habitant la Croix Blanche à Saint-Avaugourd-des-Landes, condamné le 21 juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 153).

- POISSONET André, 54 ans, marchand, habitant à Challans, condamné le 22 avril 1793 à la peine de mort (vue 89).

- POIZAC Jean, 38 ans, faiseur de paniers, habitant à Saint-Georges-de-Pointindoux, condamné le 4 avril 1794 à 2 ans de fer (vue 291).

- POUCLET Jacques, farinier, 32 ans, habitant au moulin de la Ruette à La Chapelle-Hermier, condamné le 8 mars 1794 à la peine de mort (vue 270).

- POUVREAU Nicolas, 46 ans, journalier, habitant aux Quatre Vents à Châteauneuf, condamné le 6 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 219), il repasse devant le tribunal le 19 février 1794 qui le renvoie devant le Tribunal criminel (vue 252) puis est condamné le 24 février 1794 à la peine de mort (vue 262).

- PRAULE Pierre, 31 ans, tisserand, habitant à Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 2 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 115).

- PRINSAY Jean, 62 ans, domestique de De Houppes, habitant le Plessis-Bergeret à La Ferrière, condamné le 10 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 167).

- PROULE Michel, 23 ans, laboureur, habitant la Jonchère à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- PROUST Pierre, 17 ans, farinier, habitant au Poiré[-sur-Vie], mis en liberté le 26 janvier 1794 (vue 230).

- PROUTEAU Mathurin, 56 ans, cordonnier, habitant au Poiré[-sur-Vie], pleine liberté le 30 janvier 1794 (vue 234).

- PRUD'HOMME Antoine, 44 ans, journalier, habitant à Châteauneuf, condamné le 6 janvier 1794 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 219), il repasse devant le tribunal le 4 avril 1794 qui le condamne à la détention jusqu'à plus ample information (vue 291).

- PYNEAU Louise veuve MOSSION, 70 ans, habitant à La Roche-sur-Yon, mise en liberté le 30 janvier 1794 ave obligation de se présenter à l'administration de son district (vue 234).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:16

- QUAIREAU François, 44 ans, panneleux, habitant à Saint-Georges-de-Pointindoux, condamné le 3 avril 1793 à la peine de mort (vue 20).

- RABAUD Louis fils, métayer, habitant les Landes à Vairé, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- RABAUD Jacques, 17 ans, domestique chez Jean Chabot, condamné le 23 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 134).

- RABILLÉ Pierre, 66 ans, jardinier, notable, habitant la Grossetière à Saint-Christophe-du-Ligneron, condamné le 6 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample renseignement (vue 219).

- RABILLIER Pierre, 50 ans, laboureur, habitant la Rétière à Aizenay, condamné le 13 février 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 246), il repasse devant le tribunal le 1er mars 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 264).

- RABLOT Jacques, maire, habitant à Notre-Dame-de-Riez, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- RABREAUD Michel, 42 ans, agriculture et maire, habitant au Fenouiller, condamné le 15 mars 1794 à huit jours de détention jusqu'à plus ample information (vue 272), il repasse devant le tribunal le 27 mars 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 282).

- RAFFIN Jean, 40 ans, saunier, habitant la Chaboissière à Saint-Martin-de-Brem, mis en liberté le 22 avril 1793 (vue 89).

- RAPITEAU Jacques, 67 ans, laboureur, habitant la Petite Blussière à Aizenay, condamné le 26 janvier 1794 à la peine de mort (vue 230).

- RATOUIT Jean, 54 ans, laboureur, officier municipal, habitant le bourg de La Ferrière, condamné le 10 septembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 168), il repasse devant le tribunal le 2 octobre 1793 qui le condamne à la peine de mort (vue 182).

- REIMBERT Jacques, 60 ans, tisserand, habitant le bourg de Vairé, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- REMAUD Louis, 39 ans, farinier, habitant le Moulin des Évêques à Saint-Flaive-des-Loups, condamné le 26 octobre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 189), il repasse devant le tribunal le 10 novembre 1793 qui le condamne à la peine de mort (vue 192).

- REMAUD Helleine, 30 ans, couturière, née aux Clouzeaux, habitant le bourg de La Mothe-Achard, condamnée le 26 octobre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 189), elle repasse devant le tribunal le 4 avril 1794 qui la maintient en détention jusqu'à la paix, puis à la déportation (vue 291).

- RENAUD Martin, 62 ans, laboureur, habitant le Quartier des Jonchères à Barbâtre, condamné le 10 juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 147).

- RENOU Pierre, 37 ans, marchand, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 2 mai 1793 à la peine de mort (vue 115).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:16

RICHARD Joseph, laboureur, habitant à Vairé, mis en liberté le 15 avril 1793 (vue 67).

- RICHARD Pierre, charpentier, habitant à La Chapelle-Achard, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- RICHARD Jean, 45 ans, journalier, habitant la Rudelière au Château-d'Olonne, mis en liberté le 19 avril 1793 (vue 80).

- RICHARD Jacques, habitant la Rudelière à Vairé, élargie et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- RICHARD François, 26 ans, laboureur, habitant l'Orfrère à Vairé, pleine liberté le 31 janvier 1794. (vue 237).

- RIGOLLET Marie femme MICHAUD François, 60 ans, habitant à Beaulieu-sous-la-Roche, condamnée le 2 mai 1793 pour être renvoyée devant le Tribunal criminel (vue 115).

- RIOUX Louis René Simon, 61 ans, procureur de Coëx, agriculteur, natif d'Apremont, habitant à Coëx, condamné le 4 avril 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 291), il repasse devant le tribunal le 5 avril 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 294).

- RIOUX Mathurin, 26 ans, laboureur, habitant à L'Aiguillon, condamné le 9 avril 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 297).

- RIVALAIN Jacques, marchand, habitant le bourg de Vairé, condamné le 18 avril 1793 à la peine de mort (vue 77).

- RIVALAIN Louis, 21 ans, domestique, habitant à Saint-Hilaire, mis en liberté le 29 avril 1793 (vue 109).

- RIVALIN Benjamin, 47 ans, journalier, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, relaxé le 21 avril 1793 (vue 86).

- ROBIN Louis, 25 ans, tisserand, habitant à Nieul[-le-Dolent], condamné le 5 avril 1793 à la peine de mort (vue 43).

- ROBIN Étienne, 42 ans, laboureur, habitant le bourg de L'Aiguillon, condamné le 27 avril 1793 à la peine de mort (vue 103).

- ROBRETEAU Marie femme MARTINEAU Pierre, 40 ans, habitant le bourg de Beaulieu-sous-la-Roche, condamnée le 19 décembre 1793 à la peine de mort (vue 213).

- ROCHE Jacques, marchand, habitant Burdigal à Sainte-Flaive-des-Loups, mis en liberté le 15 avril 1793 (vue 67).

- ROCHER Jacques, habitant le Moulin des Landes à Vairé, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- ROCHER Pierre, 63 ans, maçon, habitant le bourg de La Mothe-Achard, condamné le 17 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 126).

- ROLLAND Pierre, 30 ans, domestique chez le sieur Du Chaffault, à la Guignardière d'Avrillé, condamné le 1er juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 144).

- ROQUAND Jacques, 60 ans, laboureur, habitant la Fourragerie à Saint-Christophe-du-Ligneron, condamné le 20 mai 1793 à la peine de mort (vue 131).

-RORTHAIS de LA SAVARIÈRE René Louis, 74 ans, gentilhomme, habitant le bourg de Beaulieu-sous-la-Roche, condamné le 2 mai 1793 à la peine de mort (vue 115).

- ROUSSEAU Jean, laboureur, habitant à Saint-Gervais, condamné le 15 avril 1793 à la peine de mort (vue 67).

- ROUSSEAU Joseph, domestique, habitant le bourg de Vairé, mis en liberté le 19 avril 1793 (vue 80).

- ROUSSEAU René, 26 ans, laboureur, habitant l'Audardière à Vairé, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- ROUSSEAU Charles, 53 ans, cabaretier, habitant la Maladrerie à Saint-Étienne-du-Bois, élargi et mis en liberté le 24 mai 1793 (vue 136).

- ROUSSELEAU Louis, farinier, habitant le bourg de Vairé, condamné le 18 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 77).

- ROUX Pierre, tisserand, habitant le bourg de Vairé, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- ROY Louis, laboureur, habitant la Veronnière à Vairé, mis en liberté le 15 avril 1793 (vue 68).

- ROY François Aimé, 63 ans, régent, greffier, habitant à Aubigny, condamné le 19 décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 213), il repasse devant le tribunal le 6 janvier 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 219).

- ROY René, 64 ans, boucher, habitant à Aizenay, condamné le 30 janvier 1794 à la peine de mort (vue 234).

- RUCHAUD Pierre, farinier, habitant le Moulin du Bas à Avrillé, condamné le 18 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 77).

- RUCHAUD Jean, 17 ans, domestique de La Voirie, habitant la Domangère de Nesmy, condamné le 17 septembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 167), il repasse devant le tribunal le 24 février 1794 qui le condamne à 1 an de chaînes (vue 262).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:16

- SIMON Jean, 29 ans, laboureur, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 25 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 96), il repasse devant le tribunal qui le met en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- SIMON Gérôme, 25 ans, laboureur, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 25 avril 1793 (vue 97).

- SIMON Nicolas, 57 ans, saunier, habitant la Gelinette à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- SIMON Pierre, 31 ans, laboureur, habitant la Corbelière à Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- SIMONEAU Jean Baptiste, 40 ans, marchand, habitant à Challans, condamné le 21 avril 1793 à la peine de mort (vue 85).

- SIRA Julien, pêcheur, habitant le Madoret à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 23 avril 1793 (vue 91).

- SIRRA Julien, mis en liberté le 26 avril 1793 (vue 100).

- SIRA Jean, 24 ans, pêcheur, habitant Touilles à Saint-Hilaire-de-Riez, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- SIRRE Jacques, 50 ans, journalier, habitant à Commequiers, condamné à la peine de mort (vue 217).

- SORET René, 30 ans, laboureur, habitant la Petite Turlière à Commequiers, condamné le 30 janvier 1794 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 234), il repasse devant le tribunal le 18 mars 1794 qui le maintient en détention jusqu'à la tranquillité du département (vue 276).

- SORET Louis, 43 ans, laboureur, habitant la Petite Turlière à Commequiers, condamné le 19 décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 213), il repasse devant le tribunal le 16 février 1794 qui le renvoie devant le Tribunal criminel (vue 249).

- SOULARD Catherine veuve CONIL Mathurin, 69 ans, habitant à La Ferrière, condamnée le 19 décembre 1793 pour être renvoyée pour être jugée par qui de droit (vue 213).

- SOULLARD Louis, meunier, habitant La Lande à Saint-Hilaire-de-Talmont, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- TARAUD Jean, 28 ans, tisserand, habitant à Saint-Jean-de-Monts, condamné le 2 avril 1793 à la peine de mort (vue 2).

- TESSIER Honoré dit Jassemin, 40 ans, marchand, sergent de la terre d'Apremont, habitant le bourg d'Apremont, condamné le 10 mai 1793 à la peine de mort (vue 123).

- TESSON Jean, tailleur d'habits, habitant à Jard-sur-Mer, condamné le 29 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 109).

- TESSON Louis, 45 ans, journalier, habitant la Rousselinière à Landeronde, condamné le 2 mai 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 115).

- TESTARD René, 56 ans, paneleur, habitant à Noailles au Champ-Saint-Père, condamné le 18 juin 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 150).

- TEXIER Étienne, journalier, habitant le bourg de Nieul[-le-Dolent], condamné le 15 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 67).

- TEXIER Pierre, 36 ans, sabotier, habitant la Brigassière à Commequiers, condamné le 19 décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 213), il repasse devant le tribunal le 22 février 1794 qui le maintient en détention jusqu'à la paix (vue 255).

- THOUMAZEAU André, 38 ans, fermier, habitant à Longeville-sur-Mer, condamné le 4 avril 1793 à la peine de mort (vue 37).

- THOUMAZEAU Joseph, 45 ans, fermier, habitant à La Coudrie (Challans), condamné le 24 janvier 1794 à la peine de mort (vue 227).

- TOUBLANC Joseph, farinier, habitant les moulins de Guéret à Saint-Hilaire-de-Riez, condamné le 16 avril 1793 à la peine de mort (vue 70).

- TOUBLAND Étienne, 65 ans, maréchal, taillandier, secrétaire de commune, habitant le bourg de Saint-Pierre à Commequiers, condamné le 15 décembre 1793 à la peine de mort (vue 207).

- TOUZEAU Pierre, 23 ans, laboureur, habitant à La Génétouze, condamné le 4 avril 1793 à la peine de mort (vue 31).

- TRAINEAU Pierre, 35 ans, laboureur, habitant à Angles, condamné le 9 avril 1794 à 10 ans de fer (vue 297).

- TRÉGUIER Jean Louis, 26 ans, soldat volontaire, tambour au 4e régiment de Provence, condamné le 23 mai 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 134), il repasse devant le tribunal le 25 mai 1793 qui le met en liberté pour rejoindre son corps (vue 139).

- TRICHEREAU Jean, 37 ans, saunier, habitant les Clousils à Olonne-sur-Mer, condamné le 25 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 96).

- TRICHEREAU Jacques, laboureur, habitant la Taissère à La Chapelle-Achard, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- TRICHET Jacques, 41 ans, laboureur, habitant à La Chapelle-Hermier, condamné le 13 avril 1793 à la peine de mort (vue 300).

- TROUSSICOT Pierre, 33 ans, maréchal taillandier, habitant le bourg de Commequiers, condamné le 19 décembre 1793 à la peine de mort (vue 213).

- TRUTEAU Louis, 28 ans, laboureur, habitant les Ardennes à Aubigny, condamné le 19 décembre 1793 à la détention jusqu'à plus ample information (vue 213), il repasse devant le tribunal le 1er avril 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 288).

- TUAL de FOLIOR Nicolas, 69 ans, agriculteur, habitant la Pecoultière à Saint-Étienne-du-Bois, mis en liberté le 23 mai 1793 (vue 134).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Jérôme C. le Jeu 25 Aoû - 9:16

- VAIRON Jacques, saunier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 17 avril 1793 (vue 74).

- VAIRON Étienne, 34 ans, saunier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 26 avril 1793 (vue 100).

- VAIRON Julien, 32 ans, saunier, habitant le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez, mis en liberté le 27 avril 1793 (vue 103).

- VIAUD Louis, domestique, laboureur, habitant la Veronnière à Vairé, condamné le 15 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 67), élargi et mis en liberté par le tribunal le 28 avril 1793 (vue 105).

- VIAUD Pierre fils, marchand, habitant à Talmont, condamné le 15 avril 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 67).

- VIAUD Allexis, 42 ans, meunier, habitant à Saint-Martin-de-Brem, mis en liberté le 22 avril 1793 (vue 89).

- VIAUD Étienne Benjamin, 31 ans, marin, habitant à Barbâtre, condamné le 25 mai 1793 à la peine de mort (vue 138).

- VIGREUX Pierre, 43 ans, journalier, habitant à La Garnache, élargi et mis en liberté le 24 mai 1793 (vue 136).

- VINCENT Jean, 12 ans, domestique, habitant à Vairé, élargi et mis en liberté le 28 avril 1793 (vue 105).

- VOINEAU Louis, 25 ans, propriétaire, habitant le bourg de Saint-Étienne-du-Bois, condamné le 13 février 1794 à un mois de détention jusqu'à plus ample information (vue 246), il repasse devant le tribunal le 1er avril 1794 qui le condamne à la déportation (vue 288).

- VOISIN Jean, 61 ans, laboureur, fermier, habitant la Colombière à Saint-Maixent-sur-Vie, condamné le 17 décembre 1793 pour être renvoyé devant le Tribunal criminel (vue 209).

- VOISIN Louis, 23 ans, laboureur, habitant la Colombière à Saint-Maixent-sur-Vie, pleine liberté le 2 février 1794 (vue 240).

- VREDON Pierre, 45 ans, marchand, habitant le bourg d'Olonne-sur-Mer, condamné le 29 avril 1793 à la peine de mort (vue 109).

- VRIGNON Pierre, domestique, habitant le bourg de Vairé, mis en liberté le 18 avril 1793 (vue 77).

- VRIGNON Jacques, 58 ans, tisserand, procureur de la commune, habitant à La Chapelle-Achard, condamné le 9 février 1794 à quinze jours de détention jusqu'à plus ample information (vue 243), il repasse devant le tribunal le 18 mars 1794 qui le condamne à la peine de mort (vue 276).

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: personnes jugées par la commission des Sables d'Olonnes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum