SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Les Prisonniers de Guerre en Russie

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty prisonniers en Russie

Message  mazeldan le Mar 31 Jan - 12:03

Bonjour et merci.Quelques remarques;les blesses de la Moskowa peuvent etre consideres comme finalement morts a cause du desastre sanitaire (hôpitaux de Moscou et retraite).On doit donc reevaluer le nombre de 6000 et le porter a 30 000.Les autres combats de Smolensk,Malo,etc ...et finalement la Berezina, permettent de doubler ce chiffre.Avec 60 000 victimes du feu,on est dans la moyenne des pertes de l Empire,soit un peu plus de 10 %.
Mr Sokolov,que j ai rencontre a Vincennes, m a confirme que le froid tuait autant les Russes que les Français et que le differentiel des pertes porte finalement sur les prisonniers.Mais le trajet aller est presqu aussi catastrophique,sur le plan statistiques,que le retour.Si la statistique de la mobilisation raisonnable est de 550 000 hommes et non de 600 000,il est clair que de la fin du printemps au passage du Niemen,ce sont 200 000 hommes qui s envolent,deserteurs retournes a leurs champs- la periode des recoltes est toujours funeste pour les armees- et qu aucune gendarmerie au monde ne peut retrouver.Si l on prend l hypothese de 300 000-320 000 hommes présents sur le terrain,on est dans le vrai et des lors il faut alors prendre en compte les trois causes de pertes: 60 000 au feu
100 000 morts de froid, d epuisement et de maladie,les "brules".
110 000 prisonniers,les "restes en arriere".
Le dernier paquet de 60 000 hommes, se divise en neutralises (Autriche Hongrie,Prusse) et rescapes.Pour avoir plus de prisonniers,il aurait fallu que les Russes capturent des soldats sur le trajet aller,hors il s agissait la de désertions.Cordialement.



mazeldan
mazeldan
baccalariandorum

Messages : 105
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 59
Localisation : ales

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty Re: Les Prisonniers de Guerre en Russie

Message  Laurent le Dim 12 Fév - 14:13

grand merci en tout cas de votre contribution, un autre prisonnier :

Dubois Pierre, originaire de Bruges, s’enrôla dans le 5e régiment de chasseurs à cheval (1792), il fit une longue carrière dans le régiment, blessé de deux coups de feu aux jambes pendant la Révolution, l’un à la prise de Menin (1794), l’autre à la bataille d’Hooglede (1800), blessé à nouveau à la bataille d’Austerlitz (2 décembre 1805), d’un coup de sabre à la main droite, blessé d’un nouveau coup de feu aux jambes durant la campagne de Pologne, chevalier de la Légion d’honneur, adjudant sous-officier en 1812, il fut fait prisonnier par les Russes durant la campagne de Russie.


_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4840
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty Re: Les Prisonniers de Guerre en Russie

Message  Marc Morillon le Lun 13 Fév - 13:58

Bonjour

En voici un autre
François Lavene (ou Lavenne) originaire de Cabris (dans le Var à l'époque et aujourd'hui dans les Alpes maritimes)
Lieutenant au 18e de ligne. Blessé d'un coup de feu à la jambe droite à la bataille de la Moskowa (avec fracture du tibia), qui le privera par la suite de l'usage de sa jambe.
Prisonnier des Russes le 23 octobre 1812. Aurait il été laissé dans un des hôpitaux?
Aurait été détenu à Yalla. J'ai trouvé ce nom dans les environs de Rostov sur le Don, y avait-il des prisonniers par là?
A été secouru et hébergé par Mme Michelet résidente en Russie qui lui aurait prêté 900 roubles. Sa fille essaiera vainement des les récupérer en 1814.
Rentré en France le 6 octobre 1814 et mis à la retraite avec une pension de réforme.
Rejoint son pays et meurt dans la commune voisine de Tignet le 20 mai 1856.

Marc
Marc Morillon
Marc Morillon
collatio

Messages : 241
Date d'inscription : 04/05/2016
Age : 67
Localisation : Draguignan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty Re: Les Prisonniers de Guerre en Russie

Message  Jérôme C. le Lun 13 Fév - 17:42

merci à tous

j'ajoute au dictionnaire xxs44s

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
Jérôme C.
Jérôme C.
Admin

Messages : 6105
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 47
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty Re: Les Prisonniers de Guerre en Russie

Message  Laurent le Ven 17 Fév - 14:19

Blanmont Pierre-Marie-Isidore baron de, né à Gisors, dans le Vexin normand, le 20 février 1771, entra au service comme soldat dans le régiment ci-devant d’Auvergne (1786), caporal (mai 1790), obtînt son congé, s’enrôla dans le 3e bataillon de l’Eure (6 septembre 1792), élu capitaine (19 septembre), servit à la bataille d’Arlon (11 juin 1793), blessé d’un coup de sabre à l’épaule droite en chargeant une batterie ennemie, dont sa compagnie s’empara de deux canons, aide de camp du général Turreau (4 novembre), employé à l’armée de l’Ouest, servit au combat de Viers (6 mars 1794), blessé de trois coups de baïonnette, dont un lui traversa la corps, eut aussi un genou cassé et deux chevaux tués sous lui, chef de brigade sur le champ de bataille, avec 22 dragons du 2e régiment, il traversa l’armée vendéenne à Palluau, pour porter des ordres au général Haxo à Saint-Léger, cependant suspendu de ses fonctions (16 août), sans doute comme noble, il reprit du service comme chef de bataillon, à la 128e demi-brigade de bataille (22 août 1796), aide de camp du général Turreau, il servit à l’armée du Danube (1799), chef de brigade (25 septembre), commanda l’avant-garde de Turreau au combat du pont d’Exiles dans le Piémont (21 avril 1800), il pénétra dans la vallée de Suze, pris Saint-Chaumont, se replia sur Exiles après avoir fait beaucoup de prisonniers. Il défendit le pont sur la Doire dans la contre-attaque autrichienne, à la tête des grenadiers de la 28e demi-brigade de ligne, fut blessé d’un coup de feu qui lui traversa la cuisse droite, employé à la 23e division militaire en Corse (1801-1805), officier de la Légion d’honneur, il fit la campagne d’Italie (1806), puis de Pologne (1807), colonel du 105e régiment de ligne (28 mars 1808), servit à la bataille d’Eckmühl (22 avril), deux fois blessé dans la campagne, plusieurs chevaux tués sous lui, commandant de la Légion d’honneur (23 avril), général de brigade (6 août 1811), il fit la campagne de Russie, division Patourneaux (1812), fut blessé d’une balle au genou droit, d’un coup de baïonnette à la jambe droite au combat de Borisov qui fit la destruction totale de la division, il fut fait prisonnier de guerre, rentra en France (30 juillet 1814), chevalier de Saint-Louis (26 octobre), commandant de la 15e division militaire, lieutenant-général nommé par Louis XVIII au moment de sa fuite (mars 1815), élu député à la chambre durant les Cent-Jours, commissaire de l’assemblée auprès de l’armée, mis en demi-solde avec le grade de général de brigade à la Seconde Restauration, remis en activité par la suite, commandant la 1ère subdivision de la 20e division militaire en 1820.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4840
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty Re: Les Prisonniers de Guerre en Russie

Message  Laurent le Dim 19 Fév - 9:03

Bonamy Charles-Augustin-Jean-Baptiste-Louis-Joseph, né en 1746 à Fontenay-le-Comte. Il s’enrôla edans le 1er bataillon de la Vendée (1791) et partit avec lui à l’armée du Nord, il était alors caporal, sous-lieutenant, nommé par le Roi, lieutenant au 17ème régiment de cavalerie (17 juin 1792), il fit la campagne contre les coalisés dans le Nord et en Belgique, adjoint à l’état-major du général Dampierre (1793), envoyé en Vendée au même poste auprès du général Chalbos, mais fut horrifié par la guerre civile et demanda à être envoyé sur les frontières, revenu à Paris, il suivit à son grade le général Marceau à l’armée de Sambre et Meuse (1794), chef de bataillon, division Kléber, il conduisit une colonne au siège de Maëstricht, puis commanda la cavalerie de la division (reddition de la place en octobre 1794), chef d’état-major à l’armée, commandant l’avant-garde de la division Marceau, alors au blocus de Mayence (1796), s’illustra lors d’une sortie repoussée des Autrichiens (27 juillet), il marcha à la tête des gendarmes à pied, passa à l’armée du Rhin, puis de Rome (1798), général de brigade sur le champ de bataille de Ponte-Mollo (17 décembre), il fit la campagne de Naples, arrêté lors de la disgrâce du général Championnet, il fut conduit à Paris et enfermé à la prison de l’Abbaye (4 avril 1799), libéré, réintégré dans son grade, envoyé à l’armée des Alpes (août), servit durant la campagne d’Allemagne et d’Italie (1799-1801), il combattit à Marengo (14 juin 1800), sans emploi par la suite, président du Conseil d’arrondissement de la Vendée et chargé de surveiller les opérations de la conscription en Vendée (1809), rappelé et mis à la tête d’une brigade, division Morand, 1er corps du maréchal Davout (1811), il fit la campagne de Russie, sa brigade fut presque entièrement détruite à la bataille de Smolensk (16-17 août 1812), il fut chargé à la bataille de La Moskova, de s’emparer de la grande redoute, marchant à la tête du 30e de ligne sous le feu des canons russes, s’emparant de la position, y fut cerné, le régiment décimé se fit jour à la baïonnette et se retirant, Bonnamy y fut blessé d’une vingtaine de coups de baïonnette (7 septembre), fait prisonnier et fut détenu en Russie jusqu’à la paix, il rentra en France (1814), chevalier de la Légion d’honneur nommé par Louis XVIII (17 octobre), chevalier de Saint-Louis à la même date, lieutenant-général (11 janvier 1815), député pour la Vendée durant les Cent-Jours, se retira sur la Loire et fut chargé par Davout de conduire les dépôts et les magasins à l’arrière, mis en non-activité à la Seconde Restauration, il se retira et mourut en septembre 1830. Il avait publié un mémoire sur la révolution de Naples en 1803.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4840
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty Re: Les Prisonniers de Guerre en Russie

Message  Laurent le Dim 19 Fév - 9:51

Bony François, né Cressey-sur-Tille en Côte d’Or, le 20 décembre 1772, réquisitionnaire de la levée en masse dans le 10e bataillon de la Côte d’or (12 septembre 1793), lieutenant (24 septembre), passa dans la 207e demi-brigade de bataille (1795), puis peut-être dans la 93e demi-brigade de ligne (1796), mais fut sans doute nommé dans une autre demi-brigade qui servit quant à elle en Italie (51e demi-brigade de ligne ?), blessé d’un coup de feu au côté droit à la bataille de Castiglione (août), s’illustra à la bataille d’Arcole, il passa l’un des premiers le cours d’eau, capitaine (19 février 1797), s’illustra à la bataille d’Hohenlinden (1er-3 décembre 1800), où il s’empara avec deux soldats de deux canons, chevalier de la Légion d’Honneur (16 mai 1804), s’illustra encore à la bataille d’Austerlitz (2 décembre 1805), où avec sa compagnie, il fit 300 prisonniers autrichiens, chef de bataillon (28 octobre 1806), officier de la Légion d’honneur (17 novembre 1808), major à la suite (23 juin 1810), envoyé à l’armée d’Espagne, commandant une colonne mobile de 600 fantassins et 200 dragons dans la Sierra de Cordoue, la Manche et l’Estramadure, se conduisit humainement avec les populations, major au 4e de ligne (29 janvier 1811), chevalier de l’Empire (20 juin), colonel en second (21 février 1813), colonel (10 août), il fit la campagne de Saxe, à la tête du 19e régiment d’infanterie provisoire, s’illustra à la prise de la ville de Buntzlau, où à la tête de 800 hommes, il s’empara de la place défendue par trois régiments russes qui furent en partie fait prisonniers, général de brigade (27 septembre), servit à la bataille de Leipzig, fait prisonnier à son tour par les Russes (19 octobre), il rentra en France à la Première Restauration (28 juin 1814), chevalier de Saint-Louis (17 janvier 1815), après les Cent-Jours, chargé du licenciement des 9e et 20e divisions militaire de l’armée de la Loire, il était aussi chevalier de l’ordre de la Réunion, il mourut à Dijon, le 30 mars 1848.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4840
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty Re: Les Prisonniers de Guerre en Russie

Message  Laurent le Sam 25 Fév - 9:17

Bouvier Péregrin, s’enrôla au 10e régiment de dragons (1791), lieutenant (18 juin 1811), fut blessé d’un biscaïen à la cuisse droite pendant le siège de Namur (1792), blessé d’une balle à Prenzlow (1807), ayant un cheval tué sous lui, de nouveau un cheval tué sous lui à Baylen (1808), où il fut fait prisonnier de guerre, retenu en Espagne, il rentra en France, fit la campagne de Russie (1812), où il fut fait de nouveau prisonnier.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4840
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Prisonniers de Guerre en Russie - Page 3 Empty Re: Les Prisonniers de Guerre en Russie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum