SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Aller en bas

Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Laurent le Jeu 9 Fév - 10:52

voilà une rubrique pour ainsi dire vide... bien malheureusement, j'espère toutefois un jour pouvoir la remplir !


Dernière édition par Laurent le Dim 23 Oct - 16:05, édité 3 fois

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Davin Didier le Sam 31 Mar - 13:56

Effectivement il y a du boulot..... Wink
evolution du corps du Génie
1793: 12 bataillons de sapeurs de 8 compagnies chacun ( Les premiers bataillons de sapeurs portent l' uniforme de l' Artillerie avec des épaulettes jaunes)
1795: 9 bataillons de sapeurs et 6 compagnies de mineurs( autrefois rattachés à l' Artillerie) Le noir devient la couleur distinctive du Génie avec les épaulettes écarlates
1798:4 bataillons de sapeurs et 6 compagnies de mineurs
1799 2 bataillons de sapeurset 6 compagnies de mineurs
1804 formation du Corps Impérial du Génie
1805 5 bataillons de sapeurs( un Etat Major et 9 compagnies)
1806 formation du Train du Génie réparti auprès des bataillons de sapeurs
1808 les compagnies de mineurs qui ont été portées à 10 sont regroupées en 2 bataillons
1811 8 bataillons de sapeurs ;Les bataillons de mineurs sont à 6 compagnies. Formation d' une compagnie d' ouvriers du Génie rattachée à l' arsenal du Génie de Metz

Les compagnies et bataillons de pionniers sont des unités disciplinaires formées de deserteurs ou mauvais sujets français comme étrangers utilisés à des travaux de fortification ou d' aménagement . Ils aident le Génie mais n' en font pas partie..... Wink

Davin Didier
inceptio

Messages : 2104
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Davin Didier le Sam 31 Mar - 14:09

uniformes des premiers bataillons du Génie http://sehri.forumactif.com/t371-sapeur-du-genie-en-1793

Davin Didier
inceptio

Messages : 2104
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Davin Didier le Dim 20 Mai - 6:17

Le 4e bataillon de sapeurs de 1798 est formé de la réunion à Port Malo des précédents 6e, 11e et 12e bataillons ...Le 4e bataillon devient 5e bataillon en 1802 .
officier du Génie en 1800



Davin Didier
inceptio

Messages : 2104
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Davin Didier le Jeu 13 Déc - 14:02

1798 réduction des 12 bataillons de sapeurs à 4 bataillons seulement ( voir post plus haut)
1er bataillon par fusion des 2, 3 et 5
2emebataillon par fusion des 7,9 et 10
3e bataillon par fusion de 1, 4 et 8
4e bataillon par fusion des 6,11 et 12

source : histoire des institution militaire des Français, F Sicard 1834 Saluere

Davin Didier
inceptio

Messages : 2104
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Laurent le Sam 15 Déc - 10:23

Merci à toi Didier, j'ai tout repris et tout remis en ordre dans nos fiches pour une publication prochaine, super !

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Davin Didier le Sam 15 Déc - 15:59

Précision :quand je dis qu' en 1795 le noir devient la couleur distinctive du Génie: c' est pour la troupe , les officiers portaient le noir passepoilé d' écarlate aux revers, collet et parements depuis l'Ancien Régime !

Je rajoute des notions sur l' Etat Major du Génie
en 1795 il y avait 7 inspecteurs généraux des fortifications :3 généraux de division et 4 généraux de brigade
il y avait aussi 30 directeurs du Génie ( chef de brigade) et 60 sous directeurs ( chef de bataillon) dans les directions locales du Génie ( places de guerre par exemple)

En 1796 il y avait 8 inspecteurs généraux, 34 directeurs et 68 sous directeurs

En 1800 était créé le poste de 1er Inspecteur du Génie
Saluere

Davin Didier
inceptio

Messages : 2104
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Laurent le Lun 17 Déc - 15:01

Merci à toi, je modifie et complète !

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

soldat d'un bataillon de sapeurs en Italie vers 1796-1797

Message  Davin Didier le Dim 23 Déc - 14:57

D après la chonique de Rovati de Modene
On remarque que la tenue est encore celle de l'Artillerie, simplement différenciée par des épaulettes jaunes orangées. Deux détails interessants : le collet qui est bleu passepoilé d' écarlate au lieu d' être entièrement écarlate et les ornements de retroussis qui sont d' un coté une grenade et de l'autre deux haches croisées.Des détails très certainement réalistes..... xxs44s



Davin Didier
inceptio

Messages : 2104
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Laurent le Dim 23 Oct - 16:05

voici la nouvelle rubrique des 12 bataillons de sapeurs sous la révolution

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Laurent le Dim 28 Jan - 18:31

J'ai besoin de tes lumières Didier,

nous avons déjà évoqué ici les pionniers, tu indiques qu'il s'agit de prisonniers ou de déserteurs, as tu plus de précisions ?

Je découvre une compagnie du 8e bataillon de pionniers, division Renaud, armée de Moselle, au siège de Mayence (hiver 1794-1795). Nous n'avons aucune fiche pour eux, 8 bataillons cela doit faire du monde, s'ils n'étaient pas rattachés au génie, étaient-ils rattachés à l'artillerie ? et si non ?

Merci d'avance Didier

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Davin Didier le Dim 28 Jan - 19:27

Je pense qu'il s agit bien du 8e bataillon de sapeurs fin 1794 à Mayence .Dans les premiers mois de 1793, alors que le Génie n est pas bien organisé , les armées forment de leur propre initiatives des compagnies de pionniers. Le terme a pu subsister un temps.

Sous L'Empire,il y aura bien la distinction entre sapeurs (français) du Génie et pionniers ( étrangers prisonniers ou déserteurs français) unités plus ou moins disciplinaires.

Davin Didier
inceptio

Messages : 2104
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Laurent le Lun 29 Jan - 14:44

oui difficile de faire la différence, sapeurs, pionniers, en tout cas, j'oubliais de dire que Jeanneney dans son ouvrage indiquait après l'énumération de cette compagnie du 8e "de pionniers", de "l'artillerie de position", donc des grosses pièces de siège.

A ce sujet, je me demandais, qui servaient ces pièces de gros calibres ? Des artilleurs des régiments réguliers d'artillerie à pied ou légère ? Car il n'y avait pas d'unités constituées d'artillerie de siège évidemment ?

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Loïc le Mar 30 Jan - 1:12

bonjour

en effet le terme de Pionniers n'est assimilé qu'à une unité disciplinaire (ou au mieux d'étrangers jusqu'en 1814) qu'avec Napoléon, et conservera ce recrutement dans l'Armée Française jusqu'au début XXe siècle, mais le premier corps de Pionniers sous Louis XVI dissous en 1779 de même que les compagnies de Pionniers créées sous la Révolution ne revêtent pas cette orientation napoléonienne qui perdurera un siècle
les «Pionniers» ne s'affranchiront de cette disgrâce sémantique qu'avec la Grande Guerre de 1914-1918 où ils sont de vénérables Bataillons de Territoriaux

ainsi à l'Armée des Côtes de la Rochelle par décret du 26 juillet 1793
il sera formé sur le champ 24 compagnies de pionniers et d'ouvriers pour les opérations extraordinaires de la guerre qui va être faite contre les rebelles
avatar
Loïc
baccalariandorum

Messages : 128
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 41
Localisation : AUVERGNE & Bourbonnais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Laurent le Mar 30 Jan - 5:50

Bonjour Loïc et merci,

donc, il y a une similitude dirons nous entre ces pionniers et les bataillons d'ouvriers de l'artillerie ? en gros ce sont des travailleurs, car 24 compagnies pour La Rochelle c'est assez énorme, ne serait-ce pas des citoyens réquisitionnés pour des travaux de retranchements et autres ?

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

les Compagnies de Pionniers sous la Révolution

Message  Loïc le Mar 30 Jan - 21:52

bonjour

les Ouvriers d'Artillerie c'est encore autre chose, par contre oui ce sont bien des unités de travailleurs, disons des suppléants par défaut à l'absence d'unités du Génie, nouvelle arme savante et d'élite qui jouit d'une plus grande considération, en bref ayant recours à un anachronisme germanisant guère valorisant disons que ce sont des "ersatz" de l'arme du Génie

d'autre part certains de ces pionniers sont versés dans les nouveaux bataillons de sapeurs d'où la confusion entretenue par cette parenté au delà des missions,
il n'est guère étonnant que les textes se mélangent les pinceaux entre bataillons de sapeurs et pionniers comme Florent Guiot quand il s'adresse au Comité de Salut Public ou le nouveau 8e Bataillon de Sapeurs de l'Armée de la Moselle qualifié aussi de pionniers à l'occasion (voir ci-dessous...et ci-dessus à Mayence)

le décret de la Convention du 1er août suivant modère, non par le verbe sinon le nombre de ces compagnies à l'Armée des Côtes de la Rochelle
20 compagnies de pionniers et de tirailleurs seront formées sur-le-champ pour être envoyées dans la Vendée afin d'abattre, couper, brûler, renverser tout ce qui s'opposerait au passage et au succès de nos armées
ils seront choisis parmi les communes les plus patriotes


l'Armée des Côtes de Brest doit compter 9 compagnies de pionniers


à l'Armée du Nord en 1794

à Maubeurge la loi du 25 frimaire ne prévoyait la formation d'aucun bataillon de sapeurs aussi Laurent (!) Représentant du Peuple écrit «je pense qu'on va nous organiser des pionniers»

l'application de la loi ne fut guère plus rapide qu'à celle des Ardennes, ce ne fut que deux mois après que le commandement songea à se faire remettre l'état des pionniers qui devaient servir de noyau aux unités de sapeurs à créer

cette création [les 12 bataillons de sapeurs] englobait les bataillons et compagnies de pionniers existants et pouvait se recruter volontairement parmi les les hommes de la première réquisition
certaines de ces unités comme le 4e 5e 6e 7e 8e avaient déjà un noyau formé par des bataillons de pionniers à effectif variable, d'autres comme le 9e se constituèrent de toutes pièces

Quartier Général d'Avesnes : «Il est ordonné aux généraux de division et commandants de places, sous leur responsabilité, de faire passer dans le plus bref délai, à l'état-major général de l'armée, l'état de la force et l'effectif des compagnies de pionniers qui sont dans leurs divisions ou leurs arrondissements. Ils feront aussi passer quelques renseignements sur la date de formation de ces compagnies et sur leur organisation actuelle»

[en l'absence de sapeurs] On éprouve les plus grandes difficultés à se procurer des pionniers. Il n'y a pas habitants, le 10e Bataillon de Sapeurs formé à Saint Omer nous serait très utile

le 7 floréal Florent Guiot au Comité de Salut Public
«nous avons pensé que le meilleur moyen de faire cesser l'insuffisance des ouvriers et les mutations des travailleurs militaires était d'arrêter l'organisation du 3e bataillon de sapeurs ou de pionniers qui serait employé aux deux espèces de travaux qui ont lieu à Dune-Libre (travaux du port et fortifications)»

à l'Armée de la Moselle
arrête que l'agent supérieur du Conseil exécutif fera compléter incessamment le bataillon de sapeurs qui doit être formé en exécution de la loi du 25 frimaire dernier. Ce bataillon ne sera formé provisoirement qu'à 1200 hommes

A mon passage à Metz, je chargeai l'agent supérieur du Conseil exécutif de compléter le bataillon de pionniers (sic!) avec des hommes de la première réquisition, en ne le portant néanmoins provisoirement qu'à 1200 hommes, sauf à la compléter définitivement lorsque j'aurai terminé les revues de l'armée


ce dernier étant ni plus ni moins que le 8e Bataillon de Sapeurs de l'Armée de la Moselle qui a initié cette question, la boucle est bouclée

Salutations
Loïc
avatar
Loïc
baccalariandorum

Messages : 128
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 41
Localisation : AUVERGNE & Bourbonnais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Laurent le Mer 31 Jan - 12:55

Il va me falloir ouvrir une fiche pour les pionniers dans notre base,

c'est déjà un article que vous avez écrit Loïc, comme toujours net et concis, puis-je copier pour la SEHRI ce que vous avez écrit, qui dois-je citer, Loïc ? Enfin si vous consentez à ce que j'utilise votre prose ?

A mon avis et je reviens à la discussion, les décrets, surtout dans la zone de l'Armée des Côtes de la Rochelle, restèrent lettres mortes ou à l'état de vœu pieux. On voit bien dans l'esprit des décrets de la destruction de la Vendée et de la zone insurgée, qu'ils voulaient rassembler des nuées de travailleurs ratissant tout sur leur passage, mais même 20 compagnies, ou 9 compagnies pour son homologue des Côtes de Brest, je pense qu'ils échouèrent totalement à rassembler autant d'hommes, tout au plus quelques dizaines ou centaines et encore :

déjà parce que les levées de combattants sont plus importantes,

ensuite parce que tous les territoires concernées sont résolument acquis à l'insurrection, ou carrément insurgé,

qu'ils ne pouvaient espérer recruter que dans les villes patriotes, déjà pressurées et archi pressurées par les levées diverses,

enfin par le manque de motivation même dans le camp patriote aux levées elles-mêmes, à partir du moment où les vrais volontaires étaient déjà partis depuis longtemps en 1791 et 1792 (et déjà en 92, il y avait beaucoup d'hommes partis pour argent sonnant et trébuchant).

Il faudrait donc se procurer lesdits décrets pour voir les conditions de la levée, âge, conditions, temps de service etc

en tout cas merci Loïc de vos lumières

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Loïc le Lun 12 Fév - 2:28

bonjour Laurent

les passages en italique sur les Armées du Nord et de la Moselle proviennent de La campagne de 1794 à l'Armée du Nord H. Coutanceau/C. de La Jonquière disponible sur Gallica

c'est donc cette source qu'il faut citer, pas moi qui n'a joué que le moine-copiste, il faudrait peut être reprendre les dates (?) de certaines citations que je n'ai pas repris systématiquement pour alléger le texte, enfin au cas où vous avez la source pour les retrouver et il doit peut être y'en avoir plus

par contre inutile de recopier ma description de la moitié supérieure faite à brûle-pourpoint dans le feu de la discussion, il faudrait en effet sans doute investiguer un peu plus sur la réalité de ces compagnies de l'Ouest et de plus je m'en voudrais que ces pauvres compagnies de Pionniers soient sous ma plume réduits à des "ersatz" du Génie, ce n'est pas très académique comme prose Very Happy
avatar
Loïc
baccalariandorum

Messages : 128
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 41
Localisation : AUVERGNE & Bourbonnais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bataillons de sapeurs sous la Révolution

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum