SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

le dictionnaire des hussards français

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 4 Mar - 13:18

Fischer André, né à Vesoul, le 12 mars 1759, ayant servi dans les hussards de l’armée française pendant 22 ans, entra au service au 3e régiment de hussards (1771), brigadier (1781), maréchal des logis (1784), maréchal des logis chef (6 septembre 1789), nommé lieutenant au 16e régiment de chasseurs à cheval (8 juillet 1793), nommé chef d’escadron dans l’armée révolutionnaire du département de Paris (15 août), il fut envoyé en Vendée, nommé commissaire du dépôt général des troupes à cheval établi à Aix, avec un traitement de 4 000 livres par an (23 mai 1794), mais fut cependant nommé inspecteur de cavalerie dans l’École de Mars (juin). Il sortit de l’école avec un certificat du député Peyssard indiquant : « qu’il n’a cessé de donner des preuves de zèle pour son service et d’attachement à la République, et s’il s’est surtout distingué par son amour ardent de la discipline »1. Il fut toutefois critiqué par Moreau : « il ne lui manque que de savoir se faire obéir par ses sous-ordres et il est meilleur à l’armée qu’à l’école ». Il rentra à son corps par un arrêté du Comité de Salut Public (29 décembre), nommé capitaine (12 janvier 1795). Il demanda par la suite vainement le grade de chef d’escadron, notamment par une lettre datée du 26 janvier 1802, et de Saint-Mihiel, au général Ney.

Même source que le précédent, page 350.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 13:11

Bauchet Laborde Étienne, né la Neuville-aux-Bois, dans le département du Loiret, il était le fils d’un greffier au bailliage royal, il fut admis au dépôt des recrues des troupes des colonies à Lorient (mars-juin 1780), sous-lieutenant dans la compagnie des chasseurs volontaires nationaux, à Paris, section des Petits-Pères-Nazareth (11 septembre 1792), fourrier dans les chasseurs à pied de la Légion Germanique, maréchal des logis chef, dans les piqueurs à cheval de l’unité, il entra dans l’administration des transports militaires (5 décembre 1793), adjoint à l’adjudant général Boisson-Quency (15 mai 1795), capitaine dans les troupes à cheval (7 septembre 1796), il rejoignit le 11e hussards où il servit peu de temps (jusqu’au 22 novembre), rejoignant l’armée d’Italie (1er avril 1797), et envoyé par ordre de Bonaparte à la suite du 20e régiment de dragons (9 mai), il donna finalement sa démission (avril 1798).

source Arthur Chuquet, la Légion Germanique, pages 288 et 289

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 14:32

Beaumont Joseph-Jean, dit Schönberg, né à Amiens, le 4 avril 1777, il s’enrôla dans le régiment ci-devant du Boulonnais (1783-1788), puis au régiment ci-devant de Vintimille (11 mai-15 août 1789), lieutenant en premier dans la Légion Germanique (4 septembre 1792), capitaine (1er avril 1793), capitaine au 11e régiment de hussards (26 juin), confirmé dans son grade par le Comité de Salut Public (16 septembre 1795), il fut réformé pour « varices volumineuses et multiples à la jambe droite » (8 janvier 1796).

même source que le précédent, page 290

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 16:19

Belgrano François-Paul-Ferdinand, né en 1747, à Turin, royaume de Piémont-Sardaigne, signant Belgrann ou Belgrane, il servit comme capitaine dans la légion du rhingrave de Salm, dans les troupes de la révolution des Provinces-Unies (1785-1787), lieutenant dans les cuirassiers légers de la Légion Germanique (4 septembre 1792), il versé au 11e régiment de hussards (26 juin 1793), capitaine (25 septembre 1796), il rentra dans ses foyers (14 mars 1799), mais repris du service comme commandant de la place de Diano (5 mars 1801), très vite réformé (24 mai), il fut admis au traitement de réforme (4 septembre 1802), mais placé comme adjudant de place à Ostende (16 décembre), passa à ce grade à Aigues-Mortes (2 mai 1809), admis à la retraite (6 juillet 1812), remis en activité à son grade à Saint-Quentin (16 juin 1815), il fut remis à la retraite, avec une pension de 800 francs.

Même source que le précédent, page 291.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 16:27

Bergès Louis-Claire, né à Lourdes le 9 juin 1767, il servit dans les piqueurs de la Légion Germanique (3 octobre 1792), brigadier (2 novembre), fourrier (18 décembre), maréchal des logis chef (9 mai 1793), adjudant au 11e régiment de hussards (26 juin), sous-lieutenant (22 novembre), lieutenant (2 février 1801), capitaine (20 décembre 1807), il se retira à Tarbes (1er décembre 1811).

Même source que le précédent, page 292

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 16:40

Berruyer Jean-Baptiste, né le 16 mai 1771, à Lyon, sous-lieutenant au 1er régiment de carabiniers (10 mai 1791), aide de camp de son oncle le général (4 juin 1792), capitaine dans la Légion Germanique (4 septembre), lieutenant-colonel (12 mai 1793), capitaine au 11e régiment de hussards (26 juin), aide de camp du général Duhoux (12 juillet), adjoint à l’adjudant-général Jomard (13 mars 1795), colonel du 21e régiment de chasseurs à cheval (7 septembre 1803), il passa à la retraite (7 janvier 1808), baron de l’Empire (20 juillet 1808).

même source que le précédent

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 16:49

Bersy Jean-Fidèle, né le 3 juillet 1774, à Courbevoie, fils d’un soldat suisse, sergent au régiment ci-devant de Castella, et natif de la Chaux-de-Fonds, canton de Neuchâtel, il servit lui-même dans le régiment des gardes suisses (24 juin 1789-10 août 1792), et entra dans la Légion Germanique, servant dans les dragons, maréchal des logis chef, adjudant, il passa dans le 11e régiment de hussards, nommé au grade de lieutenant (26 juin 1793), lieutenant, il démissionna en septembre 1796.

même source que le précédent, pages 292 et 293

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 17:16

Bo Antoine, fils unique de Jean-Baptiste, docteur en médecine, et de Marie-Françoise de Passefons, né le 2 mars 1775, à Mur-de-Barrez, dans l’Aveyron, entra au service comme sous-lieutenant dans la Légion Germanique (4 septembre 1792), lieutenant (1793), passa dans le 22e bataillon de chasseurs à pied (12 août), puis dans le 11e régiment de hussards (juin 1794), mais démissionna (28 mai 1796), mais reprit du service à son grade dans le 1er bataillon auxiliaire du Loir-et-Cher (1799), il fut placé au traitement de réforme (2 juin 1800), mais fut rayé du contrôle des officiers réformés (23 novembre 1807).

même source que le précédent, page 293

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 17:27

Boissier Henri, né à Saint-Cosme, dans le Gard, le 21 janvier 1759, il s’enrôla dans la Légion Germanique, lieutenant en second du bataillon des arquebusiers (4 septembre 1792), lieutenant en premier des piqueurs (1er mars 1793), capitaine au 11e régiment de hussards (26 juin), adjoint à l’état-major du général Sandoz, au grade de capitaine, adjudant-général chef de bataillon nommé par les représentants du Peuple (4 juillet), chef de brigade nommé par le Conseil exécutif (6 septembre), il fut envoyé à l’armée des Pyrénées-Orientales par ordre du Comité de Salut Public (22 avril 1794), il démissionna (8 décembre). Il reprit du service (23 juin 1799), envoyé à l’armée du Danube, puis à celle d’Italie, il fut bientôt réformé (1802), mais fut remis en activité au grade de colonel (8 octobre 1806), servant dans la Grande Armée, campagne de Pologne (1807), au camp de Boulogne (1808-1809), passa dans la 16e division militaire (1814), mis en retraite (24 décembre), il mourut à Montpellier, le 6 septembre 1833.

même source que le précédent, pages 293 et 294

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 17:41

Brandely Antoine, né à Bourg-Lastic dans le département du Puy-de-Dôme, vers 1760, il entra dans la Légion Germanique (septembre 1792), passa brigadier, maréchal des logis, maréchal des logis chef, sous-lieutenant (17 mai 1793), et fut versé dans le 11e régiment de hussards (26 juin), confirmé à son grade par le Comité de Salut Public (31 mai 1795), lieutenant (28 septembre), il fut tué en Vendée « en frimaire ».

même source, page 297

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 18:41

Brindelle Jacques, né le 15 juillet 1770, à Paris, originaire d’une famille de Charleville, il était orfèvre à Stenay, puis s’enrôla dans le régiment des hussards de Bercheny (2 septembre 1792), il passa dans la Légion Germanique, fourrier dans les piqueurs (29 mars 1793), maréchal des logis chef (12 mai), adjudant sous-officier (1er juin), adjudant sous-lieutenant dans le 11e régiment de hussards (26 juin), sous-lieutenant titulaire (28 février 1794), lieutenant (18 août 1799), capitaine au 29e régiment de dragons (7 janvier 1807), chevalier de la Légion d’honneur (17 juillet 1809), il prit sa retraite (1812), et mourut bientôt le 5 mai 1813, sa veuve, Anne Barbeau, vivant à Stenay, reçu une pension de 300 francs.

même référence, page 298

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 20:30

Charlot Jacques-Philippe, né le 1er mai 1779, à Chalindrey, en Haute-Marne, grenadier dans la garde nationale de Langres, commis dans les bureaux de l’administration du district, il entra dans la Légion Germanique (1792), maréchal des logis chef au 11e régiment de hussards, sous-lieutenant (25 novembre 1793), quartier-maître provisoire, il ne fut pas compris dans le nouveau cadre de l’organisation du régiment, et donna sa démission qui fut acceptée (germinal an IV).

même référence que le précédent, page 300

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 20:36

Chevallier François , né à Maubeuge, il entra au service dans le régiment des dragons ci-devant de Chartres, où il servit pendant quatre ans, puis six ans dans le régiment de cavalerie ci-devant Royal-Lorraine, il fut nommé maréchal des logis à la Légion Germanique (4 septembre 1792), sous-lieutenant, lieutenant, il tomba malade et entra à l’hôpital de Cambrai (19 juin-11 juillet), puis fut nommé adjoint aux adjudants généraux, nommé aide de camp du général Chasteignier Burac (14 juin 1795), lieutenant au 11e régiment de hussards (29 février 1796), il fut destitué par un arrêté du Directoire (16 décembre).

même source que le précédent

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Sam 17 Mar - 21:34

Darnal Antoine, né à Martel dans le Lot, le 2 août 1748, il entra au service dans le 2e régiment d’artillerie (1764-1772), gendarme dans le département du Lot (8 juillet 1791), maréchal des logis dans la Légion Germanique (4 septembre 1792), lieutenant (15 mars 1793), il fut réformé (22 juin), mais reprit du service et entra dans le 11e régiment de hussards, à son grade (14 août 1798), annonça dans une lettre qu’il n’avait pas reçu l’argent de sa famille pour pouvoir à son équipement (12 décembre), il reçut l’ordre de se rendre à l’armée d’Italie sous quinze jours, sous peine d’être considéré comme démissionnaire, il rejoignit son poste, nommé capitaine (24 octobre 1803), admis à la solde de retraite (11 novembre 1807). Darnal, né à Martel dans le Lot, le 2 août 1748, il entra au service dans le 2e régiment d’artillerie (1764-1772), gendarme dans le département du Lot (8 juillet 1791), maréchal des logis dans la Légion Germanique (4 septembre 1792), lieutenant (15 mars 1793), il fut réformé (22 juin), mais reprit du service et entra dans le 11e régiment de hussards, à son grade (14 août 1798), annonça dans une lettre qu’il n’avait pas reçu l’argent de sa famille pour pouvoir à son équipement (12 décembre), il reçut l’ordre de se rendre à l’armée d’Italie sous quinze jours, sous peine d’être considéré comme démissionnaire, il rejoignit son poste, nommé capitaine (24 octobre 1803), admis à la solde de retraite (11 novembre 1807).

même source que le précédent, page 303

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 9:10

Darnaud Charles ou d’Arnaud, né à Paris, fils d’un instituteur, il entra au service au 7e régiment de cavalerie (1780-1784), auxiliaire de son père (1784-1788), secrétaire au bureau du recouvrement des pensions militaires, sergent de grenadiers dans la garde nationale de Paris (1789), fourrier dans la Légion Germanique (1792), promu adjudant-major par les représentants du Peuple Richard et Choudieu, il fut licencié avec la légion mais entra dans le 18e régiment de dragons (1er septembre 1793), adjudant sous-officier au 12e régiment de hussards (26 novembre), commandant du bataillon de réquisition d’Orthez (3 janvier 1794), il repassa dans le 12e hussards au grade de capitaine, adjoint aux commissaires des guerres (3 juin), il ne fut pas compris dans réorganisation des cadres de l’armée (25 prairial an III), mais il fut réintégré comme commissaire de 2e classe (26 novembre 1795), employé à Delémont, dans le département du Mont-Terrible, il cessa ses fonctions par ordre du gouvernement (29 novembre 1797), quartier-maître trésorier de la 98e demi-brigade de ligne (29 décembre 1798), mais il fut mis au traitement de réforme (3 septembre 1799), il mourut à Pau, le 23 septembre 1805.

même source que le précédent page 303

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 10:20

Desrue Jean-Jacques, fils d’un aubergiste, né à Marlenheim, en Basse-Alsace, le 27 juin 1774, fondeur de son état, il entra au service dans la Légion Germanique (août 1792), brigadier (octobre), maréchal des logis (janvier 1793), maréchal des logis en chef (mars 1793), adjudant (6 mai), sous-lieutenant au 11e régiment de hussards, nommé par le général Salomon (juillet).

même source que le précédent, page 305

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 10:29

Dimpre Pierre-François, né à Preures, dans le département du Pas-de-Calais, le 29 janvier 1770, il entra au service dans le 38e régiment d’infanterie (13 avril 1787), mais il déserta (11 juillet 1790), obtenant cependant sa grâce, par l’intervention et recommandation des députés du Pas-de-Calais et du Nord (1er juin 1791), il s’enrôla dans la Légion Germanique, maréchal des logis des piqueurs (janvier 1793), maréchal des logis chef, lieutenant provisoire (12 mai), lieutenant en premier au 11e régiment de hussards (26 juin), il fut confirmé dans son grade par le Comité de Salut Public (5 août 1794), capitaine (30 mars 1796), il mourut à Gray, d’une maladie de poitrine, le 7 mai 1799.

même source que le précédent, pages 305 et 306

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 10:46

Fleury Guillaume, né le 10 octobre 1769, à Versailles, fils d’un boucher, il servit dans la garde nationale (1789), légion du Châtelet, puis par incorporation de sa légion, dans le bataillon des Enfants-Rouges, garde nationale parisienne soldée, il reçut un certificat de bonne conduite du commandant Guinguerlot (1er mai 1792), s’enrôla dans la Légion Germanique (4 septembre), lieutenant au 11e régiment de hussards (26 juin 1793), il fut confirmé dans son grade par le Comité de Salut Public (27 septembre 1794), capitaine (28 septembre 1795), il fut admis à la solde de retraite (1er novembre 1806).

même source que le précédent, page 306

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 11:01

Fontenier Adrien-Joseph, né le 8 mai 1754, à Bouvigny, dans le département du Nord, il s’enrôla dans la Légion Germanique (1792), et passa lieutenant dans le 11e régiment de hussards (26 juin 1793), capitaine (28 septembre 1795), il fut renvoyé du régiment par le général Beaurevoir comme immoral.

même source que le précédent, page 307

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 11:30

Gautier Edme, il fut nommé sous-lieutenant dans la Légion Germanique (4 juin 1793), lieutenant dans les cuirassiers légers de la légion, il fut blessé à la bataille de Saumur (9 juin), et versé au 11e régiment de hussards (fin 1793), il mourut de blessures reçues à l’armée d’Italie, le 26 juin 1799.

même source que le précédent

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 11:42

Gay Honoré-Anselme-Mathieu, né à Vias, dans l’Hérault, le 18 septembre 1771, il entra au service comme maréchal des logis à la Légion Germanique (25 novembre 1792), maréchal des logis chef (10 mai 1793), il passa à son grade dans le 11e régiment de hussards (26 juin), adjudant sous-officier (22 septembre), sous-lieutenant (21 décembre), lieutenant (22 juillet 1796), capitaine (18 août 1799), il passa à son grade au régiment des chevau-légers de la garde du roi de Naples (9 août 1806), puis suivit le roi Joseph en Espagne (1er août 1808), chef d’escadron au régiment de chevau-légers de la garde du roi d’Espagne (13 avril 1809), major des hussards de la garde (31 mai 1810), colonel de cavalerie (27 mars 1812), adjudant supérieur du Palais (1er mai), il fut envoyé par le ministre Clarke au grand quartier-général de la Grande Armée (14 octobre 1813), major de cavalerie dans les troupes françaises (26 février 1814), nommé colonel de cavalerie par la commission du gouvernement provisoire (6 juillet 1815), il fut admis à la retraite au grade de lieutenant-colonel (fin 1822), finalement nommé de nouveau colonel (8 avril 1832, devant prendre rang au 19 novembre 1831).

même source que le précédent, pages 307 et 308

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 11:55

George Jean-Baptiste-Augustin, né le 6 septembre 1769, à Stenay département de la Meuse, il entra comme fusilier dans la garde nationale de Stenay (1789), puis s’enrôla dans le régiment des hussards de Bercheny (28 août 1792), il passa dans la Légion Germanique, au grade de quartier-maître trésorier (1793), et fut versé comme lieutenant dans le 11e régiment de hussards (26 juin), capitaine (15 mai 1796), il donna sa démission qui fut acceptée (26 février 1799), mais rentra au service comme capitaine quartier-maître trésorier au 21e régiment de dragons (24 mai 1800), puis passa dans le 9e régiment de dragons, devenu 14e régiment de dragons (10 août 1814), il servit aux chasseurs de la Vienne (15 janvier 1817), il fut admis à la solde de retraite (18 février 1824), avec le titre honorifique de chef d’escadron (7 avril).

même source que le précédent, page 308

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 12:41

Goezmann Christophe, il servit dans la garde nationale et « pour le surplus fait ses exercices d’équitation à Londres »1, il fut nommé lieutenant en premier à la Légion Germanique (7 novembre 1792), servant dans les piqueurs, passa à son grade dans le 11e régiment de hussards (26 juin), il fut tué en Vendée.

même source que le précédent, page 308

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 13:25

Haindel Charles-François-Frédéric de, originaire de Strasbourg, né le 15 février 1757, sous-lieutenant au régiment ci-devant d’Alsace (1773), il démissionna (novembre 1777), mais s’enrôla au régiment des hussards de Lauzun (1er mai 1787-15 septembre 1791). Il servit comme aide de camp du lieutenant-général George de Vietinghoff, Haute-Alsace (1788), et fut recommandé par lui pour entrer dans la Légion Germanique (1792), nommé capitaine (4 septembre), puis lieutenant-colonel en premier du bataillon des piqueurs. Il fut destitué (19 février 1794), admis au traitement de réforme comme chef d’escadron, en attendant sa remise en activité par un arrêté du Directoire (21 juillet 1798), chef d’escadron au 9e régiment de cavalerie (13 août 1799), il fut réformé pour infirmités et autorisé à se retirer dans ses foyers (24 février 1804). Il reprit de nouveau du service, nommé capitaine de la 2e compagnie, du 5e escadron, du 4e régiment de cuirassiers (17 février 1807), nomination bientôt annulée (8 août), il obtînt sa retraite, ainsi qu’une pension, et mourut le 9 mai 1812, à Strasbourg.

même source que le précédent, page 309

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Laurent le Dim 18 Mar - 13:46

Hamberger Martin, fils du notaire et syndic d’Ammerschwihr en Haute-Alsace, le 17 avril 1752, il entra au service dans le régiment de dragons ci-devant de Schomberg (1766-1769), puis passa dans la Légion corse (1770-1773), et au régiment d’Anhalt (1773-1786), sergent-major, passa comme maréchal des logis dans la Légion de Maillebois, sous les ordres du colonel d’Angely au service de la Révolution des Provinces-Unies (1787). Lieutenant sous les ordres du baron de Kleinenberg, et du futur général Rosières dans les uhlans d’Utrecht, il se retira à la défaite à Paris, vivant d’une petite pension allouée aux réfugiés hollandais. Il fut nommé capitaine à la Légion Germanique, servant dans les cuirassiers (4 septembre 1792), lieutenant-colonel en second (6 décembre), chef d’escadron au 11e régiment de hussards (26 juin 1793), il fut confirmé dans son grade par le Comité de Salut Public (17 septembre 1794), mais mis à la retraite (3 avril 1795), avec une pension de 1 200 francs, admis comme capitaine à l’hôtel des Invalides (5 octobre 1795).

même source que le précédent, page 310

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4782
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le dictionnaire des hussards français

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum