SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Les Français à Corfou 1797-1799

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Français à Corfou 1797-1799

Message  Davin Didier le Sam 14 Juil - 7:15

LES FRANCAIS DANS LES ILES IONIENNES 1797-1799
Les iles ioniennes ( au nombre de 7) :
- Corfou, capitale Corfou.
- Paxos
- Sainte-Maure (Leucade).
- Céphalonie.
-Ithaque, ou Petite Céphalonie .
- Zante.
- Cerigo (Cythère).
étagées le long de la côte des Balkans, étaient une ancienne possession de Venise, peuplées d'Italiens et de Grecs. Elles avaient aussi été le refuge de tous ceux, Grecs (Souliotes en particulier) et Albanais qui fuyaient la domination turque sur les Balkans (voir carte).En dépendaient aussi quelques petites enclaves côtières en Albanie (Parga, Preveza, Butrinto,Voninza)

Occupées en Juin 1797 par la division du général Gentilli, dite division du Levant, qui comprenaient essentiellement des éléments des 6 e et 79e Demi -brigades de Ligne , des détachements de la 3e DB d’ artillerie à pied et du 2eme bataillon de sapeurs et des Italiens qui rapidement durent retourner chez eux, les iles furent officiellement attribuées à la France par le Traité de Campo Formio .
Les nouveaux occupants transformèrent ces petits territoires en 3 départements « français » : Corcyre, Ithaque et Mer Egée et importèrent une administration plus performante basée sur celle de France . Les relations avec le puissant voisin, le pacha de Janina, qui jouait sa propre partition régionale au sein des Balkans sous contrôle turc, étaient au début au beau fixe. Les iles peuvent communiquer avec l’ Italie par l’ Adriatique et avec Malte aux mains des Français, depuis le passage de l’ Armée d’ Orient.
Pour muscler leur présence militaire , les Français récupèrent des compagnies franches italo grecques et levent un corps de gendarmerie autochtone. Le général Chabot devient gouverneur général en Novembre à la place de Gentilli .
L’isolement de l’Armée d’ Orient en Egypte après Aboukir, et de la garnison de Malte bloquée par les Anglais, puis l’évacuation française progressive de l’ Italie en 1799, laissaient la division du Levant sans grands moyens, surtout que Turcs, Russes dont la flotte franchissait le Bosphore, et Anglais étaient désormais alliés.Et le pacha de Janina devenait à présent hostile, pour se faire pardonner à Constantinople.

Les petits postes en Albanie sont bientôt perdus, avec en particulier en Octobre 1798 le combat de Nicopolis, face aux forces du pacha de Janina qui mit un raffinement sadique à traiter les prisonniers. De même que les iles isolées tombent peu à peu : Zante et Ithaque en Octobre, Cephalonie et Leucade en Novembre avec souvent la complicité terrorisée des habitants avec l’ennemi . Il faut dire que si les forces turques qui sont avec les Russes les considèrent comme « collaborateurs » : leur sort est vite réglé……..

Corfou, la seule place forte digne de ce nom était mise en état de siège à partir du 5 Novembre avec l’ arrivée devant ses murailles de l’ escadre russo-turque de l’ amiral Ouchakov.
La garnison de l’ ile se compose alors de 1800 hommes:
23 cies de la 79e DB , la 5e compagnies du 2e bataillon de sapeurs, 15e cie de la 3e DB d’ Artillerie à pied , les 8e, 9e, 15 et 16e cies d’ artillerie sédentaire, une compagnie d’ ouvriers, des marins et 50 gendarmes corcyriens.Les compagnies franches de Butrinto et Parga qui avaient pu rejoindre Corfou sont incorporées. On doit aussi ajouter les marins qui servent une petite flotille.
Des volontaires sont formés en un corps de canonniers francs auxiliaires et un corps de chasseurs à cheval auxiliaires mis sous l’ autorité du commandant Grouvel, aide de camp du général Chabot.
Malgré de nombreuses sorties,et des actions de desserrement du blocus menées avec courage par nos marins, la place doit se rendre le 3 mars 1799.
Les iles ioniennes forment alors , à l'initiative du Tsar Paul Ier, un Etat fédératif oligarchique, sous le nom de République des Sept-Iles ou République Septinsulaire. Cet Etat est placé sous la protection conjointe des Russes et des Turcs.

Les Français vont réoccuper les iles ioniennes en 1807 mais ceci est une autre histoire .... Wink

Biblio :Précis des opérations générales de la division française du Levant…. an 5, 6 et 7….J.P Bellaire Paris 1805

A lire sur Gallica study

Davin Didier
inceptio

Messages : 1846
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 59
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Français à Corfou 1797-1799

Message  Davin Didier le Sam 14 Juil - 7:33





drapeau de la 6e DB modèle Armée d'Italie....le drapeau du 2e bataillon est pris par l' amiral Ouchakov lors de la capitulation du fort de Sainte Maure en novembre 1798 et offert aux Turcs. Le drapeau du 3e bataillon est pris lors de la capitulation de Corfou en mars 1799.

Davin Didier
inceptio

Messages : 1846
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 59
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum