SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie

Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty 12ème demi-brigade légère de 2ème formation

Message  Laurent le Lun 26 Déc - 12:16



Dernière édition par Laurent le Dim 3 Juin - 5:43, édité 1 fois

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4870
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Revenir en haut Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty Re: 12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie

Message  Laurent le Dim 3 Juin - 5:42

http://volontaires.99k.org/12emedemi-briga1/index.html

Nouvelle rubrique consacrée à la demi-brigade

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4870
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Revenir en haut Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty 12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie

Message  MONTFERME le Lun 3 Sep - 21:51

Bonsoir

Voici la transcription de deux d'attestations (rédigées sur papier simple avec signatures) établies à Nantes en faveur du capitaine Flat, agrémentées de quelques courtes notes rappellant le courage de ces hommes au cours d'une campagne difficile.

Précieux pour les détails d'opérations menées par la 12e légère contre les troupes Autrichiennes, le premier document mentionne également la présence d'une compagnie d'éclaireurs : est-ce une organisation type par bataillon au sein des unités d'infanterie légère ?

Malgré les rangs et fonctions des divers officiers, je n'ai pas pu trouver d'autres renseignement sur les capitaine Flat et Passador.

Quelqu'un saurait-il nous en apprendre davantage ?

12eme Régiment d’Infanterie Légère


Nous officiers, sous signés attestons sur l’honneur et la vérité que le 30 ventôse an 7 [20 mars 1799] à l’attaque des bains de Bormio (Valteline) le capitaine Flat alors lieutenant, commandant, dans l’action, la 1ère compagnie d’Eclaireurs du Régiment fut chargé conjointement avec le capitaine Passador, commandant la 2ème , de tourner l’ennemi par la droite ; sa situation était si imposante que d’après les difficultées reconnues de réussir dans un tel projet on n’obtient le succès qu’on s’était proposé que par le courage l’exemple de bravoure qu’ils montrèrent à la tête de leurs compagnies : ils coupèrent la retraite à l’ennemi et on fit 300 prisonniers.
Va(…) Viant* s. Lt Vineton ( ?) Lt



Notes :

Guy-Louis-Henri Valory (1757 – 1817), chef de bigade de la 12e légère, 1er septembre 1796 ; se signala à Rivoli, 14 janvier 1797, sous Joubert […] ; servit en Valteline, 1799 ; s’empara des bains de Bormio, 17 mars 1799 ; se signala dans les 2 combats de Tauffers, 25 mars et 4 avril, sous les ordres de Dessolle, puis sous Loison ; fut fait prisonnier par les Autrichiens près de Lugano après une résistance acharnée, 11 mai 1799 ; général de brigade, 29 août 1803 ; employé dans la 13e division militaire comme commandant à Nantes, 21 septembre ; commandant de la Légion d’honneur, 14 juin 1804. ( Dictionnaire des généraux …. De G. Six)

Voir son dossier sur la base Leonore.


* Boniface Viant (1767 – 1826) : Soldat volontaire au Bataillon franc de la République 2 décembre 1792, passé au 12e léger., caporal le 26 avril 1793. Sous-lieutenant le 9 ventôse an 10.
« A reçu trois blessures dont une à Condemonte en Savoie en l’an 3, l’autre le 15 germinal an 7 à Ste Marie pays des Grisons, & la dernière au blocus de Philisbourg le 10 brumaire an 8 ». (+ d’autres blessures par la suite).
Lieutenant puis capitaine au 2e léger (1806-1813).
Passé capitaine de Vieille Garde brevet de chef de bataillon dans les flanqueurs de la Garde impériale le 6 février 1813. Parti en Demi solde le 25 juillet 1814.
Ch. de la LH le 17 janvier 1813.
Off. De la LH le 25 février 1814

Source : Extrait du dossier de la Légion d’honneur LH/2704/60 (Base Leonore).



12eme Régiment d’Infanterie Légère


Nous officiers, sous officiers sous signés attestons sur l’honneur et la vérité que le quinze messidor an 7 [3 juillet 1799] à l’attaque de Schvitz (Suisse) dirigée par le général de division Lecourbe la colonne de droite commandée par le chef de bataillon Coste*, éprouva de grandes difficultées pour pénétrer devant cet endroit ; à peine arrivée qu’elle fut obligée de batre en retraite ce qui la mit dans une position très critique. Le capitaine Flat faisant alors les fonctions d’adjudant major fut chargé de rallier les tirailleurs et de soutenir la retraite, après la résistance la plus opiniâtre il fut investis et fait prisonnier avec le peu de braves que le hasard avait concervé.
Nantes le 25 nivôse an 13.

LLLLL S. Mr [sergent-major] Va(…) Viant s. Lt Vineton ( ?) Lt



* Pierre Coste (1761 – 1831). Chef de bataillon à la 12e demi-brigade d’infanterie légère de 2e formation 6 décembre 1798, il combat à l’armée d’Helvétie 1798-1799, étant blessé au cours de cette campagne d’un coup de baïonnette dans les reins à Lugano 11 mai 1799 et d’un coup de feu à la poitrine à l’affaire sur la Siglia 14 août 1799. Affecté à l’armée d’Italie 1800, il est promu chef de brigade de la 12e légère 20 juillet 1800 avec rang du 22 juin 1800. Chevalier de la Légion d’honneur 14 juin 1804. (Dictionnaire des Colonels … par D. & B. Quintin)
avatar
MONTFERME
baccalariandorum

Messages : 106
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 57
Localisation : Saint-Rambert en Bugey

Revenir en haut Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty Re: 12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie

Message  Laurent le Mer 5 Sep - 15:23

C'est la première fois également que je rencontre ce vocable, bonjour Montferme, je suis heureux que tu es posté, je me régales toujours quand tu envoies quelque chose !

Je vais mettre tout cela dans la rubrique appropriée, je me souviens qu'il fut formé des bataillons dit d'éclaireurs à l'Armée des Pyrénées, enfin une ou plusieurs des armées en question, mais des compagnies, dans une demi-brigade de bataille, je n'ai jamais rien lu de tel.

Cela prouve une chose : nous sommes loin de savoir tout sur les tactiques, les mouvements, j'en ai déjà parlé avec Jérôme sur mon sentiment et l'Armée d'Italie relevant plusieurs formations tactiques très souvent citées, notamment les formations de tirailleurs, et un nombre anormal d'hommes prisonniers au combat se trouvant isolé et fait prisonniers, j'ai bien l'impression que le combat bien réglé qui fut celui des Armées de l'Empire se trouvait bien plus lâche dans les troupes de la Révolution où l'on tâtonne, invente, expérimente ? Enfin c'est mon sentiment, notamment pour l'infanterie légère, l'artillerie à cheval, mais aussi les services infirmiers, le génie, les aérostiers, et j'en passe, la Révolution à mon avis fut le creuset ou la confirmation de tactiques de combat ou de stratégie, l'exemple de l'Empereur, enfin de Bonaparte qui met en place les corps d'armées est l'un d'eux


_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4870
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Revenir en haut Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty Re: 12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie

Message  Laurent le Mer 5 Sep - 16:14

j'ai un peu cherché Fred, dans mes notes sur l'Armée des Pyrénées-Orientales je trouve cela :

Au mois de mai 1793, chaque bataillon de ligne et de volontaires de cette armée forment une compagnie d’éclaireurs de 70 hommes. Ces compagnies sont réunies et forment 3 bataillons de chasseurs-éclaireurs.

Serait-ce une survivance de cette formation adaptée au terrain des Pyrénées voir de l'Italie qui perdure sur le terrain également montagneux de la Suisse ?

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
Laurent
Laurent
inceptio

Messages : 4870
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 47
Localisation : Moscou

Revenir en haut Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty Re: 12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie

Message  Davin Didier le Mer 5 Sep - 16:41

Oui, c est tout a fait cela une sorte de compagnie "d élite" improvisée et temporaire en plus des compagnies de grenadiers ( il n'y a pas encore de voltigeurs.) ..une idée qui est employée sur différents fronts. Parfois on les réunit ensemble Very Happy
avatar
Davin Didier
inceptio

Messages : 2342
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 61
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty Officier de la 12e Légère

Message  MONTFERME le Mer 5 Sep - 17:47

Merci à Laurent et à Didier pour leurs "éclairages" toujours biens venus.
Je pense pour ma part que sur le terrain, les officiers devaient se concerter, nécessités du terrain ou tactiques obligent, de façon à trouver la meilleure organisation, sans que pour autant l'uniformisation soit souhaitée au sein d'une même arme : du reste est-ce que les généraux, hommes d'action, n'encourageaient pas de telles expériences de compagnies d'éclaireurs, ne serait-ce que pour faciliter les reconnaissances, certes, mais aussi les coups de main "type commando" (hou ! quel anachronisme !) et la maraude ?

Pour compléter le tableau, voici un autre de ces officiers "agiles" tiré d'un célèbre dico. Extrait de sa notice :

Ferlin (natif de Chabreuil dans la Drôme), sous lieutenant, se fait remarquer à l’afaire de Sainte-Marie, dans le pays des Grisons, 4 avril 1799.
Au combat de Schwitz, il déploya une bravoure à toute épreuve : détaché avec une compagnie de son régiment, il s’empara d’un poste de cinquante hommes de l’avant-garde ennemie, se porta ensuite avec la rapidité de l’éclair sur un autre poste, à qui il fit mettre bas les armes, culbuta les troupes qui défendaient le pont de Schwitz, l’enleva de vive force, et favorisa ainsi le passage de la colonne française qui avait vainement tentée de l’effectuer.
Sert aux sièges de Stralsund, Dantzig, en Espagne. Termine sa carrière comme chef de bataillon au 12e régiment d’infanterie légère.
Dictionnaire des Braves de Napoléon (t. 1). Le Livre chez vous, Paris. 2004 (p. 385-386). [adaptation de : Les Fastes de la Gloire]
avatar
MONTFERME
baccalariandorum

Messages : 106
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 57
Localisation : Saint-Rambert en Bugey

Revenir en haut Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty Re: 12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie

Message  Jérôme C. le Jeu 6 Sep - 8:16

La demi-brigade passe l'inspection à Marseille le 9 vendémiaire an X :
54 officiers présents, 24 absents, 1058 sous-officiers et soldats présents, 577 absents, compris les semestriers : 1635 hommes à l'effectif
habillement neuf et complet pour les présents
l'équipement sera complet quand on aura reçu ce qui est annoncé, sauf 400 banderoles de giberne indispensables et 500 sacs de peau
armement en bon état de réparation et complet pour les présents à l'exception des sabres dont les sous-officiers seuls sont munis. Il en faudrait 800 pour les chasseurs.

allezsehri

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
Jérôme C.
Jérôme C.
Admin

Messages : 6203
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 48
Localisation : Ain / Vaucluse

http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie Empty Re: 12e demi-brigade légère. Officiers au combat en Helvétie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum