SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

la King german légion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la King german légion

Message  colonel lepic le Mer 11 Déc - 11:30

bonjour

La king german légion
.



La king german légion ou légion allemande du roi fut fondé en 1805 sur ordre du roi George III, après que Napoléon dépeça le royaume de Hanovre, pour notamment crée le royaume de Westphalie.
Au départ le Baron Decken était en charge de mettre sur un pied un petit contingent d’infanterie légère, mais l’affluence des anciens sujets de sa majesté était telle que la KGL devint vite une force des plus respectables.
Force qui comprenait infanterie des deux types (légère et lourde) de la cavalerie et de l’artillerie.



Organisation :
En ce qui concerne l’organisation de la KGL il faut distinguer nettement deux grandes périodes, celle de sa fondation jusqu’à 1812 et après 1812 jusqu’à sa dissolution en 1815
Dans les deux périodes le nombre d’unité n’a jamais bouger, les réellement changement sont au niveau de la cavalerie.
La légion dispose de 8 bataillons d’infanteries et 2 bataillons d’infanterie légère, la cavalerie compte 5 régiments et le tous est appuyer par 6 batteries d’artillerie dont 2 à cheval et un détachement du génie. Le total des hommes dans la légion oscille entre 11.000 et 13.500 hommes. La légion était divisée en deux brigades d’infanterie et deux brigades de cavalerie.

1) Infanterie de ligne.
Les bataillons de ligne de la KGL sont organisés sur le modèle anglais, chaque bataillon est à dix compagnies, 8 du centre et deux compagnies légères. En théorie les compagnies sont à 80 hommes ce qui donne un total de 800 hommes, la réalité est bien sur tout autre, l’effet d’attrition nous permet de constater que la plupart des bataillons de la KGL ne dépasse pas les 600 hommes.
Il semblerait que les compagnies légères de la KGL disposaient de carabine rayée des « brown bess modèle 1809 ».

2) Infanterie légère.
Les légers eux sont organisé sur le modèle des rifles, toujours en théorie a dix compagnies, tout comme l’infanterie de ligne les bataillons de léger ne dépasse pas les 600 hommes durant les campagnes.
Les deux bataillons d’infanterie légère étaient armés de carabine rayée.

3) Cavalerie (1804-1812)
La cavalerie comprend dans ces rangs à cette période 2 régiments de dragon lourd et 3 régiments de hussard. Chaque régiment comprend en théorie 912 légionnaires, officier compris. Chaque régiment est divisé en 6 escadrons dont un qui est supposé de dépôt.

4) Cavalerie (1812-1815)
L’Angleterre manquant sérieusement de cavalerie légère il fut décidé en 1812 de convertir les deux régiments de dragon lourd KGL en dragon léger. Les régiments de hussard quant à eux restent inchangé.




Campagne :
Après sa fondation la KGL est engager dans tous les principaux affrontements ou l’Angleterre est engager.
Elle participe à la campagne dans le Danemark, campagne du Portugal, d’Espagne et de Belgique. Un petit détachement participe avec le corps combiné de Wallmoden en Allemagne. Il est à noter que l’on trouve un détachement en garnison en Sicile. Dès les premiers engagements les légionnaires ont fait l’admiration de leurs officiers britannique.

Lors de l’attaque de Copenhague la KGL est divisé en 4 brigades d’infanterie dont une exclusivement d’infanterie légère, 2 batteries à pied (dont une de 12£) et deux batteries à cheval. Cet engagement voit l’intégralité de l’infanterie au combat. La division compte dans ces rangs 8.270 hommes.

Durant la campagne de la Péninsule la KGL engage 4 bataillons de ligne, 2 bataillons de léger et 1 régiment de dragon lourd et un régiment de hussard. Elle participe à toutes les batailles ou les troupes britanniques sont engager. Participe notamment à la bataille de la Talavera en 1809, fuente de Onoro en 1811, de Salamanque en 1812.  Le 1er, 2ème, 5ème et 7ème bataillons de ligne font une très grande partie de la campagne au côté du 1er et 2ème bataillon léger, du 3ème régiment de hussard et de deux batteries d’artillerie à pied.

L’Allemagne, en 1813 lors de la guerre de libération ou campagne d’Allemagne, la KGL engage un petit détachement d’infanterie (200 hommes), 1 régiment de hussard et les deux batteries d’artillerie à cheval. La contribution de la KGL est somme toutes symbolique mais au sein du corps combiné de Wallmoden il s’agit sans nul doute des meilleures unités de combat. Il est à noter que le régiment de hussard est quasiment au complet soit 5 escadrons.

La campagne de Belgique verra les derniers faits d’arme de la légion en tant que force de combat. Durant la bataille de Waterloo ils défendent avec acharnement la Haie sainte. Fin 1815 début 1816 la légion de retour au Hanovre est licencié par l’angleterre.

Uniformologie :
La KGL est bien sur équipé et habillé à l’anglaise et va suivre le règlement de l’époque à la lettre. Il est toutefois plusieurs points à noter, en effet la ligne KGL avait les distinctives bleu des régiments royaux, faut il y voir un signe de confiance de la part de la couronne ou un signe de la grande qualité de ces troupes. L’infanterie légère elle porte l’uniforme typique de l’infanterie ultra légère anglaise (régiment des rifles 95ème régiment). La cavalerie elle aussi est entièrement habillée à l’anglaise.

1) L’infanterie :
L’infanterie de ligne porte l’habit veste écarlate à col, parement, retroussis patte d’épaule bleu passepoilé blanc. Jusqu’en 1812 ils portent le sovtipipe , les compagnies du flanc (grenadier et léger) portent les wing bleu passepoilé blanc. Les grenadiers ont le plumet blanc et cordon blanc, les légers ont le plumet vert et cordon vert. La plaque de shako est en métal doré.



2) L’infanterie légère :
L’infanterie légère porte la tenue typique du 95ème régiment (rifle) habit veste vert, pantalon vert, distinctives col, parement, patte d’épaule et retroussis noir. Néanmoins il ne s’agit que des grandes lignes de l’uniforme des léger KGL, on observe en effet des différences notable entre les deux bataillons.
La planche ci-dessous nous montre le 1er bataillon en pantalon gris, avec bande blanche pour les officiers, cette particularité uniformologique est tout à fait plausible compte tenu du fait qu’en 1808 la légion est encore jeune et habillé rapidement près de 12.000 hommes n’est pas une mince affaire.
La troupe et les officiers portent le shako typique de l’infanterie légère avec plumet vert, cordon vert et plaque de shako métal argenté.
1er bataillon de léger KGL

le 2ème bataillon de léger porte un uniforme quasi-similaire au 1er, les différences sont les suivantes, tous les légionnaires portent une pelisse au lieu d’un habit veste, le vert est d’ailleurs plus foncé que le premier bataillon. Pour le reste il ne se distingue pas plus que le 1er.

2ème bataillon de léger KGL

La cavalerie 1805-1812 :

Les dragons lourds :
Tous comme le reste de la cavalerie lourde anglaise ils portent la même tenue de base. Habit rouge avec  9 rangers de bouton, col, parement et retroussis bleu, avec de litzen jaune sur le col ; patte d’épaule rouge. Bicorne avec plumet rouge et base blanche. Botte de cavalerie lourde et pour l’armement une carabine de cavalerie et la latte de cavalerie lourde anglaise qui d’ailleurs était légèrement plus large de la latte de cavalerie française. Buffleterie blanche, giberne noir avec plaque de cuivre aux armes de la couronne.
Le pantalon est montré sur cette planche blanc mais il est plus vraisemblable qu’ils portées une culotte de couleur grise. Manteau bleu.
Demi Schabraque en peau de mouton teinté en noir et tapis de scelle bleu foncé comme le reste de la cavalerie lourde anglaise.

 

Cavalerie 1812-1815 :

Les hussards :
Les trois régiments de hussard de la légion n’ont pas connues de réels bouleversements en matière d’uniforme au cours des guerres napoléoniennes. Comme on peut le constater sur les deux planches ci-dessous montrant les hussards a deux époques distinctes ils portent la tenue typique des hussards anglais à la seule différence pour le 1er régiment de hussard qui a un pantalon bleu avec bande latérale jaune
Fourrure du dolman noir pour le 1er et 3ème régiment, blanche pour le 2ème régiment.

 

N° pelisse dolman Revers parement pantalon colback Flamme Plumet
1er Bleu Bleu Rouge rouge Bleu Marron rouge Rouge/blanc
2ème Bleu Bleu Jaune Jaune Gris Marron Rouge Rouge/blanc
3ème bleu bleu jaune Jaune Gris marron Rouge Rouge/blanc

Il est sans nul doute probable que le 3ème régiment de hussard est porté le shako des dragons léger et que seule les officiers est porté le colback.




Les dragons légers :
Les anciens régiments de dragon lourd deviennent des dragons légers et avec un changement d’uniforme des plus conséquents, en effet ils adoptent l’uniforme classique des dragons léger britannique.
Les deux régiments avaient un uniforme sensiblement identique, le 1er régiment avait les épaulières de couleur jaune et le second régiment les avaient blanche. Comme le montre la planche les donnants dans l’année 1814, il n’y a pas de réel différence entre les deux.


Donc habit bleu avec revers, col parement, retroussis rouge pour les deux régiments. Shako de feutre noir avec cordon et raquette jaune pour les deux, plumet rouge et blanc pour les deux. Jugulaire cuivre pour le 1er et métal pour le 2ème . sabretache bleu liseré jaune avec le monogramme royal.

L’artillerie :
La légion disposait au plus fort de ses effectifs de six batteries d’artilleries, 4 batteries à pied et 2 batteries à cheval. Comme le reste elle adopte l’uniforme britannique. Au contraire des autres unités de la légion qui ont de réel particularité l’artillerie elle est  le parent pauvre, pour l’artillerie à pied le cordon du shako est jaune au lieu de blanc, le plumet est rouge et blanc au lieu de blanc et un passepoile jaune au parement.
Quant à l’artillerie à cheval la différence réside dans me plumet du casque qui est rouge et blanc au lieu de blanc uniquement.
avatar
colonel lepic
disputatio

Messages : 48
Date d'inscription : 10/12/2013
Age : 39
Localisation : montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la King german légion

Message  colonel lepic le Jeu 26 Déc - 12:44

avatar
colonel lepic
disputatio

Messages : 48
Date d'inscription : 10/12/2013
Age : 39
Localisation : montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum