SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

les sources et la bibliographie

Aller en bas

les sources et la bibliographie

Message  Jérôme C. le Ven 30 Oct - 18:47

Les sources
En histoire, d'un point de vue universitaire et scientifique, les sources se découpent entre :
• sources manuscrites
• sources imprimées.

A l'intérieur d'icelles, y a des sources de premières et seconde mains (voir de troisième main), les secondes reprenant les premières.

Le terme de "sources primaires" en histoire est un concept anglo-saxons. En France, on fait plus la différence entre sources manuscrites et imprimées, car on ne peut que difficilement baser le sérieux des sources sur leur date de création. En effet, des sources de première mains peuvent être mauvaises (comme certaines planches allemandes pourtant d'époque) alors que des sources de seconde mains, comme les planches Rousselot, sont excellentes parce qu'elles sont le fruit d'un travail de recherche et de réflexion.
Ensuite il y a les interprétations des documents d'archives, qui donnent lieu à conversations amicales et enrichissantes.
En effet, les sources, manuscrites ou imprimées, sont des matériaux de l'histoire. Elles servent à être interprétées, à être passée au crible de la problématique (objet incontournable du travail de recherche) ou de son questionnement. C'est sur leur étude, leur compréhension, leur confrontation et leur décryptage que repose le travail de l'Historien.

On commence toujours par présenter les sources manuscrites puis les sources imprimées. Les sources manuscrites étant les archives écrites et les sources imprimées, les documents imprimés contemporains aux événements qui y sont décrits.
On présente toujours les sources par origines des fonds, en partant des dépôts les plus importants, Archives Nationales – Services historiques de la défense, pour aller aux petite collections privées, en passant par les dépôts d'archives départementaux et communaux.

Comment présenter ses sources :
D'abord apparaissent les sources manuscrites.
Elle sont classées par provenances, importances des dépôts d'archives ; d'abord les Archives nationales, le Service historique de la défense, puis les archives départementales, les archives communales et les collections privées. A l'intérieur, elles suivent le cadre de classement.
Ensuite viennent les sources imprimées, suivant le même schéma.

Afin d'étayer son travail, on peut citer des sources.
Les sources ne sont pas un bouclier derrière lequel se cacher en penssant avoir fait œuvre de travail d’historien. Car l’historien est aussi à même de réfléchir à partir de documents et de ses sources, sans avoir à les citer, pour étayer sa problématique, car les sources ne sont pas destinées à n’être que des faire valoir à citer mais de la matière sur laquelle travailler et puiser sa matière de travail.
Si un travail consiste à étaler des sources in extenso, ce n'est pas un travail historique mais une retranscription d'archives et de documents. Ca n'a donc plus la même valeur scientifique et entre dans la rubrique des sources.
Les sources citées le sont après "avoir ouvert les guillemets, les avoir fermés et mis en italiques (pour les sources manuscrites)", puis arrive la note de bas de page qui précise l'origine, l'auteur/producteur de la source.

La bibliographie
La bibliographie est le catalogage scientifique des ouvrages utilisés mais aussi, ceux, non utilisés, dont la lecture peut aider à la compréhension du texte ou d'approfondir un thème abordé dans le sujet.
Les normes de présentations de la bibliographie sont simples et codifiées . On répartie les références par thèmes, en partant du thème le plus large (les dictionnaires, les atlas et les inventaires), pour aller aux thèmes plus précis ou locaux, pour finir par les biographies locales.

Comment présenter sa bibliographie :
• Ouvrage
Auteur Prénom. Titre de l'ouvrage. Editeur, année. Pagination. (Collection).
• Article de périodique
Auteur Prénom. « Titre de l'article ». Titre du périodique année, volume, numéro, pagination.
• Site Web
Nom du site. [Support]. Editeur, date d'édition ou de mise à jour [date de consultation]. Disponibilité et accès.

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5976
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum