SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Chirurgiens et médecins

Aller en bas

Chirurgiens et médecins

Message  Marc Morillon le Sam 7 Mai - 7:58

Bonjour à tous

Il est difficile de comprendre la médecine et le Service de santé au début du XIXe siècle si l’on essaie d’y décalquer nos connaissances aujourd’hui.
De façon rapide : un étudiant qui avait fait des études courtes pouvait être chirurgien (mais il n’était pas docteur en chirurgie). S’il voulait être médecin, il devait être docteur en médecine et il fallait qu’il poursuive encore plusieurs années (il était possible de devenir docteur en chirurgie dans des conditions analogues). La plupart des chirurgiens militaires n’étaient pas docteurs en chirurgie. C’est donc l’inverse de ce que nous connaissons : le chirurgien qui fait des études plus longues et plus spécialisées au-delà de la formation d’un médecin généraliste.
Evidemment, cette distinction se retrouvait dans l’armée.

Les chirurgiens se chargeaient des « maladies externes » et les médecins des « maladies internes ». Si le prestige des médecins était resté intact auprès de la clientèle bourgeoise, la fortune et la clientèle d’un Corvisart en témoignent, il en allait tout autrement à l’armée. L’armée avait principalement besoin de chirurgiens pour soigner les blessures et les maladies curables. Ainsi, sous l’Empire, celui que nous appelons aujourd’hui médecin d’unité (régiment ou bataillon) était un chirurgien. Son rôle était de « traiter à la chambre ou sous la tente toutes les maladies légères… » ; en temps de guerre il se charge des interventions d’urgence et aide dans les différents hôpitaux.
Les médecins on plutôt en charge les épidémies et les problèmes d’hygiène, sans que ce rôle soit précisément défini. Leur utilité devient dès lors plus difficile à appréhender pour les états-majors. Si pour un général, l’utilité des chirurgiens était évidente, celle d’un médecin était beaucoup plus floue, tant la médecine de l’époque se trouvait prise en défaut, confrontée aux grands problèmes de santé, principalement infectieux alors. Les traitements proposés pouvaient, même à l’époque, sembler « folkloriques ». Des chirurgiens qui font de la médecine générale, des médecins plus ou moins réservés aux hôpitaux, on comprend mieux l’«explosion » de Napoléon en décembre 1806, sournoisement induite par Percy qui règle des vieux comptes :
« Un médecin major dans un corps d’armée est un être absurde et inutile. Tous les médecins quitteront les corps et les divisions auxquels ils sont attachés et resteront soit dans les hôpitaux soit au Grand Quartier Général. Le chirurgien major doit aussi faire à l’armée le service du médecin. Il n’y aura à l’armée que des chirurgiens. »


Les notes du général Mathieu Dumas, intendant général de la Grande Armée en 1813 nous donne d’ailleurs une idée des proportions:
Chirurgiens: 824
Pharmaciens: 363
Médecins: 113
Il y a donc moins d’un médecin pour sept chirurgiens.

Marc
avatar
Marc Morillon
collatio

Messages : 210
Date d'inscription : 04/05/2016
Age : 66
Localisation : Draguignan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

1801 Corvisart et Barthez , médecins du gouvernement

Message  Davin Didier le Ven 7 Déc - 13:43

Paris, 12 juillet 1801

ARRÊTÉ

ARTICLE 1er. Le Citoyen Barthez, professeur de médecine à Montpellier, et le citoyen Corvisart, professeur de médecine à Paris, également distingués par leurs connaissances et les services rendus à l’art qu’ils professent, prendront le titre de médecin du Gouvernement, et seront spécialement chargés de l’éclairer dans tous les cas où la santé publique sera menacée par des épidémies et toutes maladies contagieuses.
ART. 2. – Leur traitement de professeur en médecine sera porté à l2,000 francs.
ART. 3. – Le ministre de l’intérieur est chargé de l’exécution du présent arrêté.

Davin Didier
inceptio

Messages : 2120
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum