SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Les volontaires de l'Isère

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Sam 13 Nov - 16:47

voilà deux historiques tout nouveau et inédits, rédigé par moi même en dehors du cadre de mon mémoire de Master 2, voici donc les historiques des 5ème et 10ème bataillon de l'Isère, dans lesquels furent incorporés beaucoup de réquisitionnaires du département de l'Ain au cours de l'année 1794, sur le site SEHRI consacré aux volontaires et troupes françaises durant la Révolution :

http://lesbataillonsdevolontaires.wifeo.com/bataillons-de-lisere.php
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Ven 26 Nov - 17:15

ils se complètent d'un historique encore incomplet sur le 2ème bataillon de l'Isère mis en ligne ce jour, à venir par ailleurs les listes complètes du bataillon à sa formation durant l'hiver 1791.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

10e de l'Isère

Message  Jérôme C. le Ven 26 Nov - 18:31

xxs44s





_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Sam 27 Nov - 12:43

Magnifique certificat je n'en ai jamais vu d'aussi beau !
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Sam 27 Nov - 19:16

il est pô à moé, malheureusement.

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Mer 2 Mar - 13:32

voici le récit de la vie militaire d'un volontaire de l'Ain, du 5e bataillon de l'Isère : étonnant coulonoh




_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Mer 2 Mar - 18:06

très bon ça ! Il faut savoir que le 5ème de l'Isère reçu de très nombreuses recrues de l'Ain, dont pas mal de gars du district de Pont-de-Vaux
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Jeu 3 Mar - 15:59

L.A.S. « J. Pierre Rozier », Cassis 1er ventose II (19 février 1794), à ses parents, à La Côte Saint-André en Dauphiné (Isère) ; 2 pages et demie in-4, adresse.

À Marseille, grâce à un camarade, il a été bien logé, faute de quoi il aurait été obligé d'aller à l'hôpital. « Quand a la Villes plattes sis devans Toullon ses dans la plus grande tranquillite posible. Je vous dirais que chaque volontaire ont 100 livre de gratifications de maime notre bataillon ont les maime japointement de sans livre par homme je vous dirais que javet besoins des sans livre car jetet sans jajans »…

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Davin Didier le Mer 13 Avr - 14:26

A propos de notre soldat du 5e bat de l' Isère capturé en 1795 sur la Minerve......

Frégate de 40 canons (1794 - 1809) en chantier à Toulon en janvier 1792, et mise à flot le 5 septembre 1794. En mars 1795, elle participe au combat du cap Noli. Le 23 juin 1795, elle est prise par les Anglais après un violent combat avec Artémise contre les fregates anglaises HMS Dido et Lowestoff au large de la Corse. Incorporée dans la Royal Navy, sous le nom de HMS Minerve elle est reprise le 3 juillet 1803 par les canonnières Chiffonne et Terrible après son échouage sur la digue de Cherbourg. En août 1803, elle prend le nom de Canonnièreet servira à l' ile de France.......

On se rappelera que durant un temps les régiments de Marine ayant été supprimés par la Convention ce furent des fantassins qui firent le service d' infanterie de Marine coulonoh


Davin Didier
inceptio

Messages : 1812
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 58
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Mer 13 Avr - 14:29

oui tout à fait exact Didier, ils furent de beaucoup de combats maritimes, il y aurait beaucoup à écrire à ce sujet !

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Mer 4 Mai - 7:20

http://lesbataillonsdevolontaires.wifeo.com/bataillons-de-lisere.php

majoration importante et refonte complète de la rubrique consacrée aux bataillons de l'Isère !

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

relevés des délibérations du buerau militaire de l'Isère

Message  Jérôme C. le Mer 10 Aoû - 14:43

Voici les relevés effectués par Fred "Montferme" lors de notre virée en Isère

L417. Lettres du bureau militaire aux agents et officiers du département 1er mars 1793 aux 29 nivôse an 4.

N° 34 – Au Citoyen de la loy commissaire pour le recrutement à Vienne. Du 17 mars

Le directoire de département, citoyen, ne croit pas devoir appuyer la demande des citoyens de Vienne qui désireroient se former en bataillon pour marcher à la défense de la République, la loi s'oppose à ce que l'administration émette ce vœu, vû que les généraux d'armée sont chargés d'indiquer les corps de troupes qui doivent être complétées et nullement d'en organiser de nouveaux.
Le 7e bataillon des volontaires de l'Isère étant incomplet manquant même d'une ou deux compagnie, le directoire proposera au général Kellermann de placer de préférence des citoyens de la ville de Vienne dans ce bataillon où le district a déjà fourni quelques compagnies.
Telle est, citoyen, la réponse que le directoire de département m'a chargé de vous faire, marquez nous je vous prie si cette proposition convient à vos concitoyens qui se destinent à défendre la république, pour que nous agissions en conséquence auprès du général de l'armée des Alpes.

N° 35- Aux 4 districts et aux commissaires du département. Du 17 mars

Le ministre de la guerre, citoyen, nous a adressé l'instruction que le Conseil Exécutif a fait rédiger pour les commissions supérieures qui doivent être envoyées dans les départements pour diriger et surveiller les opérations du recrutement de l'armée, en se concertant avec les administrations, il y a joint des copies de la lettre écrite de ces mêmes commissaires supérieurs. Les fonctions qui leur sont attribuées, exigeant, que les principaux détails de la levée se fassent d'accord avec le commissaire du département, les directoires et procureurs syndic des districts ; je vous envoie deux exemplaires de la lettre, et de l'instruction, le citoyen Carteaux désigné pour commissaires supérieurs dans l'arrondissement que doit fournir au recrutement de l'Armée des Alpes n'a pas encore paru dans notre département,nous ignorons par conséquent à quelle époque il pourra établir dans chaque district un nombre suffisant d'agents militaires destinés à la police, et à la première organisation des recrues.
En attendant la nomination de ses commissaires du directoire de district, et les commissaires de département doivent s'occuper de l'examen des hommes qui seront désignés pour marcher ainsi que de leur armement, équipement, ils doivent surtout veiller à ce qu'aucune recrue ne sortent de sa commune qu'armé est équipé conformément aux dispositions du titre 2 du décret du 24 février [1793] et aux instructions précédemment envoyées, qu'à l'admission des hommes destinés à la défense de la patrie, elle doit se faire en conformité des dispositions générales de l'arrêté du département du 22 février dernier relatif au recrutement pour l'armée navale.
Le commissaire supérieur devant se procurer auprès des directoires de départements les renseignements nécessaires pour établir dans chaque district des agents militaires, vous voudrez bien citoyen, nous désigner un ou plusieurs anciens militaires résidant dans votre district pour diriger les recrues qui s'y rendent, et y séjournent, avant leur départ, afin que nous le proposions au commissaire supérieur chargé de lui délivrer une commission particulière, il est également essentiel de choisir d'avancer les officiers destinés à conduire les différentes divisions de recrues qui doivent se rendre sur des routes à Grenoble lieux indiqués pour le rassemblement, puisque ces agents militaires doivent être désignés par les commissaires particuliers et les directoires de district.

Nous vous prions citoyen d'apporter la plus grande attention à tous les objets de détail contenu dans la lettre et l'instruction ci-jointe du ministre de la guerre, pour préparer d'avance tous les objets qui doivent se traiter entre les agents militaires et les administrations.
S'il se présente des citoyens pour être admis dans l'armée navale, vous trouverez dans la copie cy-jointe de la réponse du chef du Bureau des armements que vous devez promettre aux mousses novices et matelots à l'égard de ceux qui voudront servir dans l'artillerie ou l'infanterie de la marine il faudra leur faire souscrire des engagements conformément au modèle cy-joint, et leur délivrer un premier mandat de payement sur le receveur de district dans la forme utilisée pour le recrutement qui eut lieu ensuite de la loi du 25 janvier 1792.

P. S. Je joins ici, Citoyen, copie de la lettre que nous a écrite le commissaire ordonnateur provisoire de la 7e division militaire pour nous informer que les muletiers attachés à l'armée des Alpes ayant contracté des engagements pour la campagne doivent être exemptés de marcher à la défense de la patrie, mais que les muletiers qui ont été admis depuis la loi du 24 février dernier doivent être mis au rang de ceux qui peuvent être appelés à servir dans les armées de la République, vous voudrez bien, Citoyen, donner cet avis aux municipalités de Chartreuse du Monestier de Clermont, du Valbonnais, et de Mens où les mulets de l'armée sont cantonnés.

N° 36 – Au citoyen Pain commissaire pour le recrutement à St Marcelin. Du 17 mars

[Rappel sur les titres de la loi du 24 février dernier relative au recrutement : tous les citoyens, indistinctement, et même les domestiques doivent participer à l'assemblée qui préside à la levée].
« Le sous secrétaire du directoire de St Marcellin ne peut pas être exempté de concourir à la levée ordonnée [par la loi] l'article 16 lui laisse la faculté de se faire remplacer ...

:serhiaples:

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Mer 10 Aoû - 14:45

N° 55 – Au Citoyen de la loi commissaire pour le recrutement à Vienne. Du 27 mars

Je vous préviens, Citoyen et Collègue, que j'envoie au Citoyen Bonin commissaire particulier pour le recrutement dans votre district copie de la lettre que nous a écrit de Tournon le commissaire supérieur, par laquelle il nous demandoit de nommer les agents militaires sans attendre son arrivée, comme nous avions rempli d'avance ses intentions le départ des recrues éprouvera moins de retard, et vous pourrez faire diriger sur Grenoble les citoyens de Vienne qui seront admis dans le 2e bataillon des chasseurs de l'Isère où il manque une compagnie entière que l'on attend pour pouvoir former celle de grenadiers.
Quand nous nous serons concertés avec le général Kellermann sur les moyens de faire joindre les volontaires qui ont abandonné leurs drapeaux, je vous ferai part du résultat.

N°56 - Au Citoyen Carteaux adjudant général commissaire supérieur du pouvoir exécutif à Tournon. Du 28 mars

[Rappel sur l'organisation du recrutement].
Nous ne pouvons pas encore vous donner de réponse positive sur le nombre d'ouvriers qui pourroient être employés à Grenoble aux façons de l'habillement des recrues ; nous vous observons seulement que depuis qu'il y a ici une administration de l'habillement de l'armée les ouvriers y sont tous occupés, et très rares ; la façon d'un habits coûte 5 livres, d'une veste 1 livre 5 sols, d'une culotte 1 livre, et d'une paire de guêtres 18 sols.

N° 59 - Au Citoyen Carteaux adjudant général commissaire supérieur du pouvoir exécutif pour le recrutement de l'armée. Du 29 mars

Je vous préviens Citoyen que quoi que la loi du 24 février dernier n'est pas fixé la taille que doivent avoir les hommes destinés à recruter les armées il faut n'admettre que des citoyens ayant la taille de cinq pieds et au-dessus conformément aux précédentes lois qui non point été abrogées, j'ai déjà reconnu que dans quelques départements on s'était écarté de ces dispositions, en conséquence j'invite les commissaires du Pouvoir Exécutifs nommés pour recevoir les recrues de l'Armée des Alpes de réformer tous les hommes au-dessous de cinq pieds, de ne choisir que des gens sains et robustes ensuite de certificat de chirurgiens, l'intérêt de la République exige qu'elle n'aye dans ce moment que des soldats en état de faire sur-le-champ leur service, et de supporter les fatigues de la guerre ; il est reconnu qu'un homme qui n'a pas cinq pieds ne peut charger un fusil de guerre ni s'en servir dans les rangs sans gêner les autres soldats, il faut éviter de peupler les hôpitaux de recrues qui sont obligées de s'arrêter après quelques marches, et réserver les places pour les vrais défenseurs de la patrie. Le bien de l'État exige aussi que l'on ne détruise pas la Race future en employant aux armées des jeunes gens qui n'étant pas formé ne pourrait résister aux pénibles travaux d'une 1re campagne. Signé le général de l'Armée des Alpes.

N° 73 – Au citoyen commandant le dépôt du 2e Bataillon des chasseurs de l'Isère à Grenoble.
Du 13 [avril]
Je vous envoie, citoyen, copie de la lettre écrite au directoire du département par plusieurs cordonniers de Viscan district de l'Ouvèze département de la Drôme qui réclame la somme de 370 livres 10 sols en paiement de 48 paires de souliers qu'ils ont fabriqués ensuite des sordre du citoyen Moirond capitaine de la 5e compagnie du 2e Bataillon des chasseurs de l'Isère […].

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Mer 10 Aoû - 14:48

N° 75 – Au district de La Tour-du-Pin. Du 14

je vous envoie, Citoyens administrateurs, l'état des volontaires du 2e bataillon de l'Isère qui ont abandonné leur drapeau sans autorisation légale depuis le 13 Xbre [décembre] 1791 jusqu'aux 26 mars 1793, vous voudrez bien, Citoyens, prendre les mesures exigées par les décrets pour faire rejoindre le plus promptement possible ces volontaires. Les dangers de la patrie exigeaient qu'elle réunisse toutes ses forces.

N° 76 – Au district de Saint-Marcellin. Du 14 avril

Ensuite d'un état, Citoyen, que nous a envoyé le commandant du 2e bataillon de l'Isère en garnison à Nice des volontaires qui ont abandonné les drapeaux de ce bataillon sans autorisation légale depuis le 13 Xbre [décembre] 1791 jusqu'aux 26 mars 1793, je vous donne avis que Thomas Milliat caporal natif de la Murette se trouve compris dans ledit état. Voudrez bien prendre les mesures exigées par les décrets pour faire rejoindre ce volontaire.

N° 81 – Au Citoyen Mingrat à Réaumon. Du 17 avril

Je réponds, Citoyen, à la lettre que vous avez écrite à M. Rouy notre collègue, quoique la dernière loy n'aye point fixée la taille des recrues, elle n'a point abrogé les anciennes qui exigeoient cinq pieds, néant moins le commissaire supérieur du Conseil Exécutif a autorisé ses suppléants à recevoir les Citoyens tirés au sort pour marcher à la défense de la Patrie, quand même il leur manquerait quelques lignes pourvu qu'il soit d'ailleurs sains, et robustes vous devez fournir de nouveaux hommes en remplacement de ceux qui ont été réformés s'il est définitivement jugé qu'ils sont inadmissibles.
Quant aux Citoyens exigés pour les convois de l'armée, une dernière loi les a exceptées de concourir au recrutement, tous ceux qui seront porteurs d'un engagement en règle seront donc exemptés de partir quand même ils auraient été désignés par l'assemblée de leur commune.


N° 83 – Aux 4 districts. Du 18 avril

Je vous adresse, Citoyens, copie ci-jointe de la lettre écrite par le ministre de l'intérieur aux administrateurs du département relativement à la distribution des piques ordonnée par la loi du 3e août, et par laquelle il demande si la somme de 59 153 livres allouée au département de l'Isère pour la fabrication des piques suffit pour l'armement général des Citoyens.
Pour vous mettre à portée, Citoyens, de répondre sur cet objet, je vous observe que le directoire de département a déjà fait fabriquer 7000 piques au prix de 5 livres 10 sols au moyen desquels on pourroit armer plus du 10eme des Citoyens actifs, si l'on prend le parti de charger les communes d'enmancher les piques, on en feroit encore fabriquer environ 3000 avec les fonds restants ce qui augmenterait l'armement. D'après ces instructions,vous voudrez bien Citoyens, nous donner les renseignements que vous jugez nécessaires pour que nous puissions répondre au ministre.

N° 84 – Au citoyen Robert Boisclos procureur syndic du district à Maint-Marcellin. Du 18 avril

Nous n'ignorons pas, Citoyen toutes les difficultés que présente l'exécution de la loi lorsqu'il faut requérir les Citoyens de céder leur habillements uniformes aux défenseurs de la Patrie ; les officiers municipaux sont pour l'ordinaire les premiers à refuser 17 serres il ne faut pas moins accélérer le recrutement, d'articles 13 de la loi du 24 février autorisaient les municipalités à requérir les draps étoffent nécessaires pour habiller les recrues, ce parti exige beaucoup d'économie, et de célérité, nous éprouvons à Grenoble que le grand nombre de recrues qui s'y pourvoient d'habits en ont fait élever le prix à 90 livres tandis que dans les premiers temps on ne les vendoit que 60 livres, voilà citoyen, tout ce que je puis vous dire en attendant la réponse du ministre.
Je joins ici la lettre qui nous a été écrite et le 31 mars dernier par le maire de l'Albenc pour dénoncer que le nommé Depelée domestique de Chabert à l'Abaume [?] volontaire du 2e bataillon des chasseurs de l'Isère refuse de rejoindre son corps où le prétexte de congé accordé par le Citoyen Gondraud son capitaine commandant actuellement le Bataillon.
Le Directoire du 8 mars dernier, ayant révoqué tous les congés accordés aux militaires de tout grades enjoint aux volontaires nationaux de rejoindre leur Bataillon dans le plus court délay à raison de sept lieues par jour, vous voudrez bien, citoyen, prendre les mesures les plus sûres et les plus promptes pour faire rendre ce volontaire à son poste.

N° 123 – Au citoyen d'Ornac commandant-en-chef l'armée des Alpes. Du 10 may

Le recrutement de l'Armée des Alpes Citoyen Général s'opère avec tant d'activité que l'incorporation est finie, et que les régiments et bataillons sont complets il reste environ 21 000 hommes [sur une levée de 30 000 hommes dont seuls 9500 ont fourni le complément], la municipalité ne peut les loger, attendu l'arrivée du 3e Bataillon du Tarn qui s'est rendu dans cette place le 9 de ce mois, et a été cantonné dans le bâtiment national destiné aux recrues.
Nous nous sommes adressés au général d'Albignac pour lui demander d'envoyer le Bataillon du Tarn hors du département de l'Isère, afin de rendre libre les logements nécessaires aux recrues qui ont eu ordre de se rendre à l'Armée du Rhin, et que son successeur seroit déjà à son poste s'il n'était retenu par un rhumatisme.
L'on nous a informé que la garnison de Bourg département de l'Ain venoit d'être évacué par la légion des Alpes, nous vous prions Citoyen Général de donner ordre 3e bataillon du Tarn de s'y rendre le plus tôt possible, ou de lui indiquer, telle autre garnison que vous jugerez convenable hors du département de l'Isère qui va être surchargée par les 21 000 hommes que nous sommes obligés de cantonner de tous côtés.
Nous vous prions aussi général d'envoyer des officiers et sous-officiers triés des différents corps de l'armée pour diriger et former ces recrues, en attendant la réponse du Conseil Exécutif à qui nous avons envoyé un courrier extraordinaire pour le presser d'emplacer cet excédent de 21 000 hommes ailleurs qu'à Grenoble, où il est de toute impossibilité de les loger, nourrir, et instruire. […]
Nous croyons devoir vous observer que le 3e Bataillon du Tarn n'est pas armé, et qu'il est instant que vous donniez des ordres pour qu'il le soit avant qu'il parte d'ici. Nous joignons ici Général une réquisition en forme pour le prompt départ de Grenoble de ce bataillon.

:serhiaples:

coulonoh Bravo à fred "Montferme" pour ce travail de transcription d'archives coulonoh

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

organisations ds bataillons des côtes maritimes

Message  Jérôme C. le Sam 13 Aoû - 6:57

suite des relevés de Fred "MOntferme"

N° 134 – Au Citoyen Carteaux commissaire supérieur du Pouvoir Exécutif à Grenoble. Du 17 may

Nous vous adressons, citoyen, copie ci-jointe du décret de la Convention nationale du 11 de ce mois qui nous a été apporté par le courrier que nous lui avions envoyé, il ordonne 1° l'organisation de 8 bataillons sur les 21 000 hommes faisant partie du recrutement qui doit se rassembler à Grenoble, 2° que l'excédent des recrues sera mis en subsistance dans l'Armée des Alpes.
Les opérations de détail que l'exécution de ce décret nécessite a fait présumer au Conseil d'administration du département de l'Isère que votre présence seroit nécessaire à Grenoble où le rassemblement de toutes ces recrues est ordonné, en conséquence il a été arrêté qu'il serait émis un vœu auprès du conseil exécutif pour lui demander de transférer votre résidence de Tournon à Grenoble, et que provisoirement sous le bon plaisir de la Convention vous seriez invités et requis de résider dans cette place pour y diriger et surveiller l'organisation et l'incorporation de l'excédent des recrues, nous vous prions Citoyen de vous rendre à notre invitation. Les administrateurs, etc.


N° 135 – Au Général d'Ornac au quartier général à Chambéry. Du 17 may

[Rappel des décisions prises dans la lettre n°134].

Nous pensons comme vous Citoyen qu'il est utile pour la République de former le Bataillon de Pionniers [à former principalement avec des mineurs] que vous avez proposé et nous demandons qu'un exécution de la loi du 11 may, il soit porté à 1026 hommes ; nous vous prions Citoyen d'appuyer auprès des représentants de la nation, la demande de couloir faisons à cet égard […].

N° 140 – Au citoyen Ravier commandant du 3e Bataillon de l'Isère à Grenoble. Du 20 may

Je vous préviens Citoyen que le Conseil général du département de l'Isère vous a désigné pour procéder à l'organisation des Bataillons destinés à la défense des départements maritimes de l'ouest conformément aux dispositions du décret du 11 may dont je joins ici des exemplaires, je vous adresse aussi la loi du 12 août 1791, le règlement provisoire pour le service des Gardes nationales du 5 du même mois et la loi du 3 février 1792 qui a réglé la formation l'organisation et la solde des Bataillons des Gardes nationales, ces lois doivent être observées dans l'organisation des Bataillons qui vous est confié pour tous les objets auxquels il n'a pas été dérogé par le décret du 11 may.
Cette formation de bataillons exigeants beaucoup de détails, voudrait bien citoyen vous adjoindre les personnes dont vous aurez besoin tant pour vous aider à organiser ses troupes, que pour dresser les procès verbaux des opérations a faire, et qui doivent tenir lieu de brevets aux officiers qui seront nommés.
Le citoyen Bourgeois Commissaire des Guerres chargés de l'incorporation des recrues dans l'Armée des Alpes, vous donnera tous les renseignements nécessaires pour rassembler les hommes destinés à former ses Bataillons, et vous procurer les contrôles nominatifs.
Le Conseil Général du département de l'Isère connaissant, Citoyen commandant, votre civisme, vos talents, et votre activité pour remplir les fonctions qu'il vous délègue, compte que vous voudrez bien les remplir au plutôt. Le ministre de la Guerre a déjà été prévenu de notre choix, et nous ne pouvons douter qu'il sera approuvé.

N° 141 – Au Général Barral à Grenoble. Du 20 may

Nous venons de recevoir Citoyen la visite du Général de division Lenglentier qui s'est rendu à Grenoble ensuite des ordres du général d'Ornac pour y prendre le commandement du camp, et celui du département de l'Isère, et de la Drôme, nous sommes par conséquent dispensés d'appuyer la demande que vous avez faite d'être remplacés dans ce poste, ainsi que vous le désirez pour avoir le temps de rétablir votre santé, nous désirons Citoyen qu'elle vous permette bientôt de servir votre Patrie, vous trouverez ci-joint la commission qui vous avait été donnée par le général Kellermann.

N° 142 – Aux citoyens Bourriot, Vadan et Couturier fabriquants d'armes à Saint-Étienne. Du 21 may
[à propos d'un marché d'armes : prix du modèle de fusil n°1er fixé à 40 livres]

N° 143 - Aux administrateurs et procureurs syndic du district de La Tour-du-Pin. Du 21 may

[à propos de la confection de 500 paires de souliers qui se fabriquent à Bourgoin pour un prix de 5000 livres, qu'il faut adresser au citoyen Blachier garde-magasin de l'administration de l'habillement établie au couvent de Sainte-Cécile à Grenoble].


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Sam 13 Aoû - 7:00

N° 154 – Au citoyen Ravier commandant du 3e Bataillon de l'Isère à Grenoble. Du 25 may

Le directoire de département est informé, Citoyen, du départ de votre Bataillon fixé aux 26 de ce mois pour se rendre à Gap, les ordres que vous avez reçus ne vous permettent plus de vous occuper de l'organisation des Bataillons créés par la loi du 11 may pour laquelle vous aviez été désignés par le Conseil général du département, je suis chargé, Citoyen, vous témoignez les regrets de l'administration de ce que vous ne pouvez plus continuer les opérations dont vous avez bien voulu vous charger.
Le Commissaire supérieur du Pouvoir Exécutif envoyé dans cette ville pour surveiller le recrutement de l'Armée des Alpes se trouve à portée de suivre l'organisation des Bataillons qui doivent être formés de l'excédent des recrues, et pendant que vous irez défendre nos frontières on disposera de nouvelles troupes à vous renforcer dans le besoin.

N° 156 – Au citoyen d'Ornac commandant-en-chef l'Armée des Alpes et aux Commissaires de la Convention près l'armée des Alpes. Du 25 may

Nous avons reçu, Citoyen, l'état des troupes qui doivent marcher dans ce département qui nous a été adressé par l'adjudant général chef de brigade le 23 de ce mois, il en résulte que tous les régiments et les bataillons qui sont en garnison à Grenoble ou au camp du Rondeau, se mettre en route d'ici au 1er juin prochain pour se rendre à gap, et que la place de Grenoble restera cinq aucunes forces pour la défendre et garder les approvisionnements de l'armée qui sont rassemblés en tous genres.
Il est dangereux, Citoyen, de laisser cette place sans troupe, les magasins de l'armée ne peuvent pas y être ainsi abandonnés, et la Garde nationale sédentaire ne pourroit suffire au service journalier qui est de 300 hommes, la seule maison de détention établie par ordre des Commissaires de la Convention près ce département exige une garde sûre de 50 hommes, les magasins de l'armée sont très dispersés, ceux des fourrages sont hors de la ville, ainsi que le parc d'artillerie, on ne laisse pas des objets de cette importance à la merci des malveillants, nous vous demandons en conséquence de pourvoir à la garde de la place, et des magasins et d'envoyer à Grenoble deux Bataillons pour qu'ils puissent faire leur service.
[…] nous vous requerrions de ne pas faire partir de Grenoble deux des bataillons de troupes qui sont mais nous espérons citoyen que vous donneriez les ordres nécessaires pour en faire rendre deux autres à Grenoble le 31 de ce mois jour fixé pour le départ du premier Bataillon du 59e régiment qui y a été appelé du camp pour le service de la place.

N° 157 – Au Citoyen Lenglentier Général divisionnaire employé à l'Armée des Alpes à Grenoble. Du 26 may

Le directoire de département Citoyen pense que la compagnie du 3e Bataillon de l'Isère est plus utile à son corps qui a eu ordre de partir pour le département des Hautes-Alpes qu'à La Tour-du-Pin, où elle peut être suppléée par la Gendarmerie, et la Garde nationale. Vous pouvez en conséquence lui donner ordre de se mettre en route pour se rendra sa nouvelle destination.

N° 301 – Au Citoyen Lajolais Général de brigade à Grenoble. Du 6 7bre [septembre]

Nous vous remercions, Citoyen Général, des nouvelles rassurantes que vous avez eu la complaisance de nous communiquer sur la situation des troupes de la République dans la Maurienne, notre confiance dans leur bravoure et dans le zèle et l'expérience des Généraux qui la commandent contribuent beaucoup à nous rassurer. […]
La commune de Grenoble à qui nous avons communiqué votre lettre concernant le départ du 1er Régiment de hussards, nous a annoncé que d'après la lettre que vous lui avez écrit à ce sujet elle se déterminait à vous demander le départ de ce corps sans délai, nous nous en rapportons à la réponse que vous fera sur cet objet.
Nous pensons, Citoyen Général, que pour l'activité tant de la correspondance militaire que de celle qu'exige le concours de l'administration du département dans le service militaire, vu que la Gendarmerie nationale est très fatiguée, les chevaux hors de service, vous pourriez retenir à Grenoble 36 à 40 hussards ou plus si vous le jugez à propos biens choisis dans ce corps comme vous l'annoncez.

N° 361 – Aux Représentants du Peuple près l'Armée des Alpes. Du 9 8bre [octobre]

Nous avons communiqué, Citoyens Représentants, votre arrêté du 6 de ce mois pour le départ des compagnies de nouvelles levées existantes à Grenoble pour se rendre au camp de la Guillotière au Général de brigade Lajolais qui a donné les ordres de ce départ.
Il n'existoit à Grenoble que deux compagnies et deux autres à Voreppe employées à une redoute qu'on y établit, ces quatre compagnies partiront demain 10 et arriveront à la Guillotière le 14.
Les autres compagnies au nombre de 16 à 18 sont disséminées en divers postes, savoir dans les montagnes du Bourg-d'Oisans quatre compagnies sous les ordres du général Pressy, quatre compagnies à Allevard et environs sous les ordres du général Foy, autant à Mont-Meillans, le surplus à Barreaux, et à Chambéry sous les ordres du général d'Ornac.
Nous vous observons que ces citoyens ne sont ni habillés ni équipés, ils sont armés seulement à mesure de leur arrivée à Grenoble, ils s'organisèrent en compagnies, et d'après les ordres du général Kellermann, ils marchèrent aux divers postes qui leur furent assignés dans les montagnes et ailleurs.[...].
Ayant appris que de cinq compagnies arrivées à Grenoble, d'après le renvoi du général Kellermann, il s'en trouve trois qui dépendent du Bataillon commandé par le citoyen Brenier Mont morand [d'après le Dictionnaire des généraux de Six il était chef du 6e bataillon des Côtes maritimes de l'Ouest, à l'Armée des Pyrénées-Orientales, 19 juin 1793, puis fut nommé provisoirement chef de brigade par les représentants du peuple, 4 octobre 1793] , dont quatre compagnies partent le 10, nous avons requis le général Lajolais de faire partir ces trois compagnies incessamment il a donné les ordres pour leur départ le 11 et arriveront le 15, les deux autres compagnies du Bataillon se trouvent détachées à Mont-Meillans et Barreaux, le général enjôler a écrit aux généraux qui commandent, pour les faire relever et rejoindre leur Bataillon à Grenoble.
En exécution de l'arrêté de département du 21 7bre [septembre] dernier nous avons concerté avec le général Lajolais, qu'il restera à Grenoble un officier de ce Bataillon pour recevoir les effets d'habillement, et équipement nécessaire.

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Sam 13 Aoû - 7:19

Archives de l'Isère, Série L.

Côte L416 : Bureau militaire. Registre de correspondance du 3 mars 1793 aux 16 ventôse an 4.


N°72 - Aux représentants.
Du 18 brumaire
L'invasion subite des Piémontais qui profitant du moment où une partie de l'armée des Alpes faisoit le siège de Lyon pénétrèrent dans le Mont-Blanc fit craindre une irruption dans le département vu le peu de troupe qui restoient à leur opposer sur les différents points de frontière de la Maurienne.
Animé du zèle le plus ardent, indigné que les satellites du Roy Sarde eussent osé profaner la terre de la République l'administration de l'Isère ne perdit pas un instant, elle requit 3200 hommes dans la première classe de la Garde nationale ; cette levée fut faite armée et [biffé : équipée] envoyée d'après les réquisitions du général Kellermann sur les différents points menacés à fur et à mesure de leur formation, mais les jeunes défenseurs pour la plupart mal chaussés, mal vêtus et hors d'état de supporter longtemps le service pénible des montagnes si on ne leur fournissoit pas des effets d'habillement. Mais dans ce moment on ne peut procéder à leur équipement parce qu'alors il n'étoient regardés que comme Gardes nationales requises momentanément et qui devoient rentrer dans leur foyer dès que leur service deviendroit inutile.
Cette opération étoit à peine achevée qu'à la loy du 23 août dernier fut promulguée et ordonna l'organisation en bataillon de toute la première classe, après les dispositions de cette loy, les départements étoient tenus de pourvoir à l'équipement habillement et armement de ces citoyens.

L'administration de l'Isère avoit déjà fait par anticipation comme nous venons de le dire une partie de cette levée mais les compagnies requises étoient déjà sur la frontière sous la dénomination de compagnies franches de l'Isère et il lui fut impossible de fournir les effets dont elle avait besoin opération qu'elle ne pouvoit faire qu'à leur réunion en bataillon.
L'hiver est survenu, les neiges couvrent la montagne où sont maintenant cantonnées ces compagnies et nos jeunes soldats manquent de tout au milieu des glaces, rebutés par tout ce qu'ils souffrent reviennent dans leur foyer porté le dégoût et le découragement.
Pénétrés de leur situation nous avons plusieurs fois sollicité des généraux ou qu'on fit revenir ces compagnies pour les réunir aux bataillons dans le chef-lieu de district en vertu de la loy du 23 août ou de leur faire fournir des effets que la saison rend indispensable.
Nos réclamations ont été inutiles, la réunion n'a point été ordonné et le commissaire ordonnateur Alexandre a déclaré qu'il ne pouvait faire faire aucune fourniture avant cette réunion.
Cependant nos concitoyens souffrent et en ce moment les compagnies se désorganisent et nous ne pouvons que les plaindre.
Écoutés représentants leurs réclamations elles sont justes, ordonnés ou que ces compagnies reviennent s'organiser en bataillon d'après la loy du 23 août dans un lieu désigné où elles seront équipées et habillées ou si leur présence est encore nécessaire sur les frontières ordonnés au moyens qu'on leur fournira les principaux effets d'habillement qui leur sont indispensables dans le pays où elles se trouvent. Nous attendons tout de votre humanité et vous assurons des sentiments de fraternité qui naissent de tous les Républiquains.
Les administrateurs etc.

N° 82 - Au ministre de la guerre. Du 7 frimaire
[Total manque d'organisation, ineptie des responsables, concernant l'organisation des étapes des bataillons]

N° 116 - Au ministre de l'intérieur. Du 30 pluviôse

Aussitôt que le directoire a reçu ta lettre du 19 du présent, et l'état qui y est joint, comme l'administration n'avoit pas encore reçu du département du Rhône les 203 l. 2 d. 2 s. accordées en supplément aux femmes des canonniers de Valenciennes, et que le bataillon vient de partir pour un autre département, j'ai envoyé extrait de ta lettre, et de l'état ci-joint au département du Rhône avec invitation de s'adresser pour faire solder ce supplément aux administrations dans l'arrondissement desquels sera ce bataillon afin que ce payement ne souffrit pas de retard. Salut etc. Signé le Président.

N° 121 - Au ministre de la guerre. Du 12 germinal

[Affaire concernant le retard de payement de deux artisans « sans-culottes qui ont fournit des habillements au 2e bataillon de ce département […]. Ils réclament encore le paiement des fournitures qu'ils ont faites pour une compagnie de Guides de l'armée des Alpes, leurs fournitures sont bien reconnues, ainsi que tu le verras par les pièces dont extrait est joint à la présente […] il y a bien assez longtemps qu'ils attendent.»].

N° 128 - aux membres de la 4e commission de l'approvisionnement de la République. Du 3 messidor

Les citoyens Arnaud et Rivière tailleurs réclament depuis un temps infini des fournitures pas eux faites au 2e bataillon de l'Isère et à la compagnie des Guides.

N° 184 – au citoyen réal député à la Convention nationale. Du 11 ventôse

Citoyen, ton amour pour la justice décide les directeurs à s'adresser à toi pour faire solder une fourniture faite par les ouvriers tailleurs en mai 1793 au 2e bataillon d'infanterie légère.
Tu seras indigné de voir encore ces citoyens courir après leur paiement lorsque tu connoitras la nature de leurs créance et de leur demande.
Voici le fait : tu connais avec quel empressement les habitants de l'Isère ont volé à la défense de la patrie ; le général qui vouloit entrer en Savoye demanda un bataillon, il fut levé, la Savoye conquise, le bataillon fut licencié, mais il demanda à servir la patrie, en conséquence le directoire fit des commandes marchés, pour faire passer la revue du commissaire et s'adressant au général pour l'employer. Les volontaires de ce bataillon manquoient d'habits, le directoire arrêta qu'il feroit les avances des sommes nécessaires à son équipement lesquels seroient remboursées sur la retenue de 3 sols par jour faites aux volontaires.
En exécution de cet arrêté qui avoit été envoyé à la Convention nationale, le conseil d'administration ainsi qu'il résulte de sa délibération du 27 mars 1793, fille des conventions avec le citoyen Rivière tailleur, qui se soumit de fournir 300 habits, 300 vestes, 600 culottes et 300 bonnets au prix de 100 livres pour un habit, une veste, un bonnet et deux culottes et les citoyens Pernet adjudant-major, Dubois lieutenant, Pion et Faure chasseurs du bataillon furent désignés pour vérifier recevoir la fourniture.
[Un mandat est passé par le Conseil d'administration du bataillon pour une somme de 30 000 livres tiré sur le département payable en deux termes – 1er juillet et 1er octobre – Fait à Rambioz département des Alpes-maritimes ce 20 juin de l'an second de la République.
Signé Gondrand commandant, Duhuc Pion, Bonnoin lieutenant, Faure, Chapuy chasseurs]
[Les différents échelons de la hiérarchie s'interrogent sur le légitimité ou illégitimité de la créance Rivière, d'où l'énorme retard apporté au remboursement].

Enfin le Conseil d'administration ne peut plus en l'état donner les instructions : le deuxième bataillon des chasseurs de l'Isère a été amalgamé le 26 pluviôse avec le deuxième bataillon de l'Isère, le deuxième de la Neustrie et fait partie de la 20eme 1/2 Brigade de l'armée d'Italie.

:serhiaples:

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Ven 26 Aoû - 9:09

Adresse du bataillon des volontaires du département de l’Isère, en garnison à Vienne, envoyée au ministre de la Guerre et à l’Assemblée Nationale, le 21 décembre 1791 :
« législateurs, la trompette du ralliement s’est fait entendre ; Bellonne appelle ses guerriers ; le drapeau de la Liberté va enfin se déployer, et l’orgueil des tyrans va bientôt s’ensevelir avec eux. Venger la Nation outragée, est le cri universel ; nos armes en sont l’écho … le bataillon des volontaires du département de l’Isère brûle de courir…le pays où naquit Bayard produira des émules dignes de sa gloire…c’est sur les bords du Rhin que porteront les premiers coups ; c’est sous les ordres des Rochambeau, Luckner et La Fayette qu’il faut marcher…qui combat pour la liberté peut-il être vaincu ? ».

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Ven 26 Aoû - 10:02

super travail de Fred oui, et merci aussi à toi Jérôme, je m'attèle à transcrire tout cela dans les rubriques en question, il y a du travail !

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Ven 26 Aoû - 12:53

incroyables documents que Frédéric a récolté, avec toi Jérôme, je me suis régalé, j'ai tout lu et tout intégré dans nos fiches, ce qui complète donc celles :

du 2ème, 3ème, 5ème, 10ème de l'Isère, généralités sur ce département, levée de 1791, levée des 300 000 hommes

détails sur l'organisation des bataillons des Côtes Maritimes (informations rarissimes), sur le 6ème bataillon de la formation en question

détails sur le 3ème bataillon du Tarn, le 2ème bataillon du 59ème régiment d'infanterie, sans compter détails sur les enrôlements dans l'armée navale, et pièces sur l'Armée des Alpes

étonnante récolte, merci à vous

A noter que la rubrique de l'Isère attire sur le site de la SEHRI des volontaires 25 % des visiteurs.... preuve une fois encore de ce que nous pouvons faire à plusieurs et que plus que jamais la SEHRI trouve là sa raison de vivre et d'être !

http://lesbataillonsdevolontaires.wifeo.com/bataillons-de-lisere.php


je suis pas peu fier de nous, merci à vous trois, Jérôme, Didier, Frédéric ! Saluere

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Dim 28 Aoû - 15:12


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Dim 27 Nov - 11:53

http://lesbataillonsdevolontaires.wifeo.com/bataillons-de-lisere.php


La rubrique a été refondue et mise en fiche, beaucoup de clarifications ont été apportées, des erreurs et fautes corrigées.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Dim 27 Nov - 16:58

bravo Laurent

voici les docs sur les gardes nationaux et les volontaires en Dauphiné sur le site de l'asso :
http://assosehri.monespace.net/dauphine1/index.html

:serhiaples:

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Jérôme C. le Lun 6 Fév - 16:24

voici une belle pièce :
un bouton petit module des volontaires du district de Vienne, retrouvé en isère


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Laurent le Ven 17 Fév - 7:29

http://volontaires.99k.org/isere/index.html

Nouvelle rubrique consacrée au département !

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Isère

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum