SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Désastre de Bisson et perte de l'aigle du 2e de ligne, Tyrol 1809

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Désastre de Bisson et perte de l'aigle du 2e de ligne, Tyrol 1809

Message  Marc Morillon le Mar 25 Juil - 11:16

Bonjour à tous

Toujours relevé dans l'excellent site des "Napoleon series":

Perte d’une aigle du 2e de ligne prise par les insurgés Tyroliens en 1809
D’après J Regnault (Les Aigles impériales) 5 aigles ont été perdues pendant la campagne de 1809 :

Celle du 3e bataillon du 2e de ligne
Celle du 1er bataillon du 35e de ligne
Une du 106e de ligne
Celle du 3e bataillon du 4e de ligne
Une du 24e léger

Celle du 3e bataillon du 3e de ligne a été prise à Innsbruck le 11 avril dans les conditions suivantes :


«... la première colonne de troupes qui d'Italie devant se rendre en Allemagne parait avoir été prise par l'ennemi. Elle se composait du 3ème bataillon du 3ème Léger formé de 600 hommes, du 3ème bataillon du 2ème de Ligne de 800 hommes …
Il faut ordonner que le 3ème bataillon du 3ème Léger soit reformé ... Donnez en conséquence aux dépôts de ces corps un nombre de conscrits pour réparer cette perte.
Que les dépôts des 3ème Léger, 2ème de Ligne ... envoient à Vérone les hommes qu'ils auraient en état de faire la guerre ...
Cette colonne ainsi reformée se mettra en marche pour Vienne, par la route la plus sure, pour recompléter les cadres». Lettre de Napoléon à Clarke citée par D Davin dans son article sur le 2e de ligne :  

“... et c'est à grand'peine qu'il parvint à se réunir au corps du général Bisson, qui avait reçu l'ordre de se rendre de la haute Italie à Augsbourg, avec 4,000 hommes, tous de nouvelle levée. Il était déjà engagé dans le Brenner, lorsqu’éclata l'insurrection. Assaillis avec une grande énergie par une nuée de paysans armés, les conscrits de Bisson n'opposèrent qu'une faible résistance; 2,000 d'entre eux mirent bas les armes à Wittau et furent en partie égorgés sans pitié; les 2,000 autres tirent meilleure contenance et se retirèrent sur Trente. ( L’Allemagne en 1809 par Lefebvre de Béhaine 1869)

Le 13 avril, une colonne française d'environ 4,500 hommes a capitulé a Innsbruck. Elle était commandée par un général et composee, entre autres, d'un bataillon de la 3e légère, d'un bataillon du 2e de ligne, d'un régiment de cavalerie de marche qui avait des détachements des 3e, 14e, 15e régiments de chasseurs, de canonniers à cheval, de sapeurs et de cavalerie bavaroise. Les prisonniers disent que In colonne a été à la vérité harcelée, mais qu'elle s'est rendue à Innsbruck sans combattre. Il n'est pas présumable que cela soit. Le 2e de ligne a perdu son aigle. Cette colonne n'a eu affaire qu'à des paysans.
Lettre du Major Ameil à Napoléon.


Dans « Le chouan du Tyrol » de Jean Sévilla on trouve :
“Le 10 avril, Brixen est assaillie par les tirailleurs tyroliens mais les Bavarois sont secourus par 2 500 hommes d’une colonne française commandés par le général Bisson. Mais les Franco-Bavarois évacuent ensuite Brixen et se replient au nord, sur Innsbruck, en chemin, les paysans attaquent la colonne et capturent 200 Bavarois de l’arrière-garde. Une deuxième colonne française, qui suivait la première, apprend la nouvelle, son commandant, le général Leminne préfère alors se replier au sud, sur Trente (13).
...
De son côté, Bisson, ignorant la prise de la capitale du Tyrol, poursuit sa route sur Innsbrück. Le 12 avril, sa colonne quitte Sterzing, sur tout le chemin ses hommes sont harcelés par les Tyroliens embusqués qui provoquent des avalanches et des éboulements. Le lendemain, à l’aube, les 2 500 Français et 1 300 Bavarois sont aux portes d’Innsbrück, mais constatant que la ville est aux mains des insurgés, Bisson capitule. Ainsi après seulement quatre jours de combats, les Tyroliens ont capturé 6 000 soldats français et bavarois (17).

L'aigle aurait été prise par un insurgé qui a assommé le porte aigle d'un coup de crosse....

Elle est semble t'il au Tiroler Landesmuseum Ferdinandeum à Innsbruck:



Amicalement
Marc
avatar
Marc Morillon
baccalariandorum

Messages : 131
Date d'inscription : 04/05/2016
Age : 65
Localisation : Draguignan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désastre de Bisson et perte de l'aigle du 2e de ligne, Tyrol 1809

Message  Jérôme C. le Sam 12 Aoû - 18:14

merci Marc
Très intéressant
coulonoh

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5678
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum