SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Garde nationale espagnole fin 1808

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Garde nationale espagnole fin 1808

Message  Davin Didier le Lun 30 Oct - 9:09



Correspondance de Napoléon

Madrid, 15 décembre 1808

ORDRE

TITRE ler.

GARDE NATIONALE DE MADRID

ARTICLE ler. - Il sera formé à Madrid quatre bataillons de garde nationale. A cet effet , la ville sera divisée en quatre quartiers, dans chacun desquels un bataillon sera organisé.

ART. 2. - Chaque bataillon sera composé de quatre compagnies.

ART. 3. -Chaque bataillon sera commandé par un chef de batailon et un adjudant-major. Chaque compagnie sera composée de : 1 capitaine, 1 lieutenant, 1 sous-lieutenant, 1 sergent-major, 4 sergents, 1 caporal-fourrier, 8 caporaux, 2 tambours et 81 soldats ; total, 100. Ce qui fera 400 hommes par bataillon, et un total de 1,600 gardes nationaux pour Madrid.

ART. 4. - La municipalié désignera les volontaires gardes nationaux qui seront admis à entrer dans les compagnies , lesquelles ne seront composées que de propriétaires ayant maison, magasin ou boutique dans Madrid. Les individus désignés pour former chaque compagnie se réuniront dans une église et nommeront six candidats pour les trois places de capitaine, lieutenant et sous-lieutenant. Sur cette liste de six candidats , le gouverneur nommera les trois officiers de la compagnie. Les douze officiers du bataillon, ainsi nommés, se réuniront et présenteront deux candidats pour la place de chef de bataillon, et deux autres pour celle d'adjudant-major. Sur cette présentation , le gouverneur nommera également aux deux places.

ART. 5. - Immédiatement après la formation de ces bataillons, il leur sera donné un drapeau et des armes tirées de l'arsenal.

ART. 6. - Les volontaires s'habilleront à leurs frais. Les officiers porteront l'épaulette de leur grade.

ART. 7. - Chaque bataillon aura un aumônier.

ART. 8. - Ces bataillons fourniront des gardes à la municipalité , aux différents ministères, aux différents marchés et aux églises.

TITRE II.

VOLONTAIRES A CHEVAL A MADRID.

ART. 9.- Il sera formé à Madrid une compagnie de 100 hommes à cheval, composée ainsi qu'il suit : 1 chef d'escadron, 1 capitaine, 1 lieutenant, 1 sous-lieutenant, 1 maréchal des logis chef, 4 maréchaux des logis, 8 brigadiers et 100 cavaliers; total, 117 hommes à cheval.

ART. 10. - Ces volontaires à cheval, choisis par la municipalité et organisés ainsi qu'il a été dit ci-dessus pour l'infanterie, s'habilleront et se monteront à leurs frais.

ART. 11. - Cette troupe à cheval sera spécialement chargée de la police des routes, conjointement avec la cavalerie française, et de la protection des arrivages des subsistances.

TITRE III.

GARDES NATIONALES DAINS LES PROVINCES.

ART. 12. - Il sera également formé pour Tolède un bataillon de garde nationale composé par un chef de bataillon et un adjudant-major, et composé de quatre compagnies organisées ainsi qu'il suit : 1 capitaine, 1 lieutenant, 1 sous-lieutenant, 1 sergent-major, 2 sergents, 4 caporaux, 2 tambours et 50 volontaires ; total, 62 hommes; pour le bataillon, 248 hommes.

ART. 13. - Il sera organisé un bataillon de même force à Ségovie, à Talavera de la Reina, à Alcala, à Guadalajara et à Valladolid.

ART. 14. - Une compagnie ainsi qu'il suit : 1 capitaine, 1 lieutenant, 1 sous-lieutenant, 1 sergent-major, 4 sergents, 1 caporal-fourrier, 8 caporaux, 2 tambours et 101 volontaires, total 120 hommes, sera formée dans les villes d'Aranjuez , d'Avila , Palencia, Castrojeriz, Reinosa, Santander, Aguilar de Campo, Aranda, Burgos, Vitoria, Bilbao, Logrono, Santo-Domingo de la Calzada, Soria , Sigueuza, Calatayud, Almanza, Orduùa, Calahorra, Tudela, Ciudad-Real, Manzanares, Ocana, Olita, Tafalla, Estella et Caparroso.

ART. 1 5. - Les commandants des provinces et les maréchaux commandant les corps d'armée , les corrégidors, intendants de provinces ou alcades de villes, qui croiront nécessaire de demander de semblables organisations pour la sûreté des villes de leur ressort, devront adresser leur demande à l'état-major général.

ART. 16. - Ces gardes nationales seront employées à la police des villes et à donner main-forte aux corrégidors et aux alcades ; elles fourniront les postes de garde qui seraient nécessaires aux églises et veilleront à la sûreté des routes.



Quelle fut la mise en application ? Versement dans les Gardes Civiques joséphistes?

.

Davin Didier
inceptio

Messages : 1865
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 59
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum