SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

la feuille de route nouvelle série n°20

Aller en bas

la feuille de route nouvelle série n°20

Message  Jérôme C. le Sam 11 Nov - 9:52

voici la nouvelle feuille de route consacrée aux écoles militaires
bonne lecture

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5993
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la feuille de route nouvelle série n°20

Message  Marc Morillon le Dim 12 Nov - 9:15

Bien intéressant et des détails amusants.
Mais il est dommage que les renvois de bas de page qui contenaient surement des informations intéressantes n'aient pas été imprimés...
Amicalement
Marc
avatar
Marc Morillon
collatio

Messages : 205
Date d'inscription : 04/05/2016
Age : 66
Localisation : Draguignan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la feuille de route nouvelle série n°20

Message  Jérôme C. le Mar 14 Nov - 16:39

une petite erreur en effet, cela arrive désolé Very Happy

cela me permet de rappeler, pour les articles que vous mes ferez suivre, camarades sociétaires, qu'il est plus simple pour la mise en page des articles, d'insérer les notes de bas de page dans le texte et pas à la fin.
merci coulonoh

la FdR n°21 est la suite et fin (avec notes de bas de pages Smile ) du spécial "écoles" coulonoh

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5993
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Notes Feuille de Route nouvelle série n°20

Message  MONTFERME le Dim 18 Fév - 18:36

Bonsoir

Suite à la parution de la FdRns n°21 qui complète l'article sur les écoles militaires et la correspondance Pourcelot, je joins les notes de bas de pages absentes de la FdRns n°20.

Notes

1.- Jacques-Nicolas Bellavène (1770-1826), baron, général de cavalerie.
Entré comme soldat au 2e régiment de cavalerie en 1791. […] général de brigade (1796), de division (1807), inspecteur général des écoles militaires (1er juillet 1812).
Extrait de la notice du Dictionnaire des généraux & amiraux français par G. Six, Saffroy, Pris. 1934 (p. 76) .
Dans son dossier de la Légion d'honneur (Base Léonore ; LH/169/84) figure une lettre manuscrite {an X] du général Bellavène dans laquelle il relate sa blessure : « Je présente pour titres, dans l'état de services ci-joint, deux grades supérieurs obtenus sur le champs de bataille et une jambe emportée à la bataille de Rastadt [1796] en commandant la cavalerie de l'aile gauche de l'armée du Rhin. 
Ce dernier événement qui entrainoit toujours à sa suite une récompense quelconque du gouvernement ne fut pas reconnue par le Directoire. Cependant, chargé pendant ma convalescence, de l'honorable mission de présenter les drapeaux, cette circonstance devoit donner le signal de la bienveillance. »
Commandeur de la Légion d'honneur (an XII).

2.- Son père, Claude Joseph Marcel Pourcelot (1759-1829), ancien avocat, est fonctionnaire préfectoral, adjoint au comte de Scey préfet du Doubs en 1814. Fédéraliste actif dans la Petite Vendée du Doubs, inquiété sous la Terreur, il est parvenu in-extremis à sauver sa tête. Franc-maçon. Marié à Claude Françoise Perreciot, décoré de la Légion d'honneur, il décèdera en fonction comme sous-préfet de Gex (Ain).
Le frère du saint-cyrien se nomme Félix (1799-1877). Il deviendra juge (chevalier de la LH), puis président du tribunal civil de Nantua (Ain).
Concernant Pourcelot, l'auteur des courriers, l'absence de prénoms ne permet pas de l'identifier avec plus de précision.

3.- Jacques Viénot (1774-1851), originaire du Doubs. Entré au service dans le 16e Bataillon du Doubs le 15 août 1793. Passé au guides de l'armée d'Italie (an 5) puis admis à la Garde des Consuls (an 8) : a fait campagne à l'armée du Rhin (ans 2, 3, 4), à l'armée d'Italie (ans 5, 6), à l'armée d'Orient (ans 6, 7). Il est présent à Marengo en l'an 8.
Après avoir obtenu tous les grades de sous-officier il est nommé adjudant à l'École militaire de Fontainebleau (an 11), sous-lieutenant (an 12), avant d'être versé dans la Garde où il obtient ses épaulettes de capitaine (1808). C'est avec ce grade qu'il est détaché à l'ESM où le retrouve Pourcelot. Il poursuivra sa carrière comme chef de bataillon à l' École royale militaire de La Flèche (1814) et l'ESM de Saint-Cyr (1818).
Décorations : membre de la Légion d'honneur le 13 août 1810, Chevalier de St Louis (1817), Officier de la LH (1825).
Base Leonore : Dossier LH/2698/80 (extrait).

4.- Baron Jean Christien Kuhmann (1744-1811). Ce fils de laboureur d'origine allemande a débuté sa carrière militaire comme volontaire en 1764. Il participe comme vétéran aux campagnes de la Révolution. Ce brave s'illustre à Marengo (1800) au sein de la 9e demi-brigade d'infanterie légère, qualifiée par Bonaparte d' « Incomparable». Attaché à l'ESM, il est promu colonel à l'âge de 62 ans (1807). Décédé à St-Cyr le 13 janvier 1811.
Voir sa notice dans D. & B. Quintin, Dictionnaire des colonels de Napoléon, S.P.M., Paris. 1996 (p. 467-468)

5.- André Louis Dupatural (1773-1845). Noble, élève de l'ancienne école royale militaire (1785). […] Lieutenant puis capitaine aide de camp du général Meunier. Nommé chef de bataillon au 101e Régiment d'infanterie de ligne (1808) avec lequel il fait campagne en Italie (fin 1808-1809). Chargé pendant 2 ans de l'instruction de l'infanterie à l'EMS (1810-1812). […] En septembre 1814 il est major chargé de l'instruction et discipline militaire aux écoles militaires de Saint-Cyr et de La Flèche.
Membre de la LH (1805). Officier de la LH (1814). Base Leonore : extraits du dossier LH/850/52

Voir le détail du personnel d'encadrement et d'instruction de l'EMS dans l'Almanach de l'Université impériale année 1812 (pp 443-445) avec le lien suivant : https://books.google.fr/books

MONTFERME
determinatio

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 55
Localisation : Saint-Rambert en Bugey

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la feuille de route nouvelle série n°20

Message  Laurent le Lun 19 Fév - 8:29

Grand merci Fred car j'ai ajouté tes notes à nos fiches sur les unités de la Révolution et grande surprise, je n'avais pas ce 16e bataillon du Doubs, qui rejoint donc les autres, et dont tu deviens donc comme d'autres bataillons, le père exhumateur !

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la feuille de route nouvelle série n°20

Message  MONTFERME le Mar 20 Fév - 5:47

Levée de volontaires : 2 bataillons en 1791 + 9 en 1792.
Réquisitionnares : 8 bataillons en 1793.
Source : Dictionnaire statistique du dépt du Doubs (1832).

VIENNOT, âgé de 19 ans, est compris dans ces derniers. Il reste à creuser du côté de Besançon, aux AD.

MONTFERME
determinatio

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 55
Localisation : Saint-Rambert en Bugey

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la feuille de route nouvelle série n°20

Message  Laurent le Mar 20 Fév - 8:16

actuellement car je tiens depuis 2013 un état général de nos trouvailles dans deux fichiers spéciaux jamais publiés, j'ai 2 bataillons pour le Doubs en 1791, 10 en 1792 et 8 en 1793, plus un bataillon auxiliaire

le 10e de 1792, ce sont des traces de chasseurs d'après Champeaux, probablement d'ailleurs en fait quelques compagnies de surplus

Pour le 16e de Viennot, oui j'avais compris qu'il s'agit d'un bataillon de réquisitionnaire, certainement d'un des districts, reste à savoir lequel

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la feuille de route nouvelle série n°20

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum