SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Cavalier noble (volontaire) de la Légion de Colbert à l'Armée de Condé

Aller en bas

Cavalier noble (volontaire) de la Légion de Colbert à l'Armée de Condé

Message  Hughes de Bazouges le Sam 23 Déc - 17:37

Un prochain article sur l'identification d'une miniature d'un émigré (datée de 1792 ou 1793), acquise en novembre dernier par un Membre de La Sabretache, paraîtra dans le Carnet n°214 de mars 2018. Cette identification a été rendue possible par un détail : un foulard aux couleurs distinctives bleu ciel et noir de la Légion de Mirabeau, observé sur plusieurs sources : en particulier le superbe portrait peint par Joseph Combette (http://www.ythurbide-antiques.com/achat/joseph-combette-1770-1840-quot%3Bpaire-de-portraits-d-officiers-quot%3B/761.htm), mais aussi la gravure en couleur représentant l'état-major du vicomte de Mirabeau à l'été 1792 (décédé début septembre). Le personnage portant l'uniforme bleu dit d'émigrant (avec col rabattu sur un collet droit), sans coiffure visible mais avec épaulettes en écailles des volontaires (10 pièces sur fond de tissu de la couleur distinctive), avec boucle d'oreille et sans jabot, représentait manifestement un volontaire non noble d'une unité d'infanterie. Mais le foulard bleu ciel et noir le désignait comme un fantassin (chasseur) de la Légion de Colbert...
Réunis dès janvier 1791 à Nice, les volontaires de cette légion levée par le marquis de Colbert-Canet avaient dû évacuer la ville à l'été et se réfugier au Piémont, à Tende (Tenda). Mais, chassés par l'invasion du pays niçois par les républicains, les émigrés parvinrent à l'armée de Condé le 30 octobre 1792. Le 9 novembre, la légion de Colbert comptait 60 hommes répartis en un état-major général (6 officiers), une unité de cavalerie et une autre d'infanterie. Grâce à quelques recrues (et malgré quelques pertes), la cavalerie était forte au 15 décembre 1792 d'un maréchal des logis chef, 2 maréchaux des logis, 4 brigadiers, trompette, 25 chasseurs à cheval. Pour entrer en campagne, elle fut bientôt réorganisée comme suit :
capitaine, lieutenant, 2 sous-lieutenants, maréchal des logs-chef, fourrier, maréchal des logis, 4 brigadiers, trompette,
52 chasseurs volontaires soit 63 hommes au total (cf Grouvel/Les Corps de troupes de l'émigration, Tome II, Armée de Condé/Légion de Colbert, pp. 135-139).

En décembre, la Légion de Colbert n'était toujours pas habillée et nous ignorons quelle était la tenue portée : "l'uniforme sera conforme au modèle qui sera approuvé par Monseigneur". néanmoins, nous savons que la compagnie d'infanterie fut rattachée à celle de la Légion de Mirabeau et celle de cavalerie aux hussards de Salm levés par le prince de Salm-Kirbourg au sein de l'Armée de Condé, unités dans lesquelles les volontaires de la Légion de Colbert firent la campagne de 1793 (ne comptait plus que 40 hommes au 1er juin 1794, et fut donc dissoute).

Or c'est le foulard du fantassin de la miniature qui nous a donné la solution pour interpréter l'un des deux portraits de Joseph Combette : il s'agirait d'un sous-lieutenant des volontaires à cheval de la Légion de Colbert, rattachés aux hussards de Salm dont ils portèrent les couleurs distinctives noir et rouge, comme le montrent l'uniforme et le foulard. Bien que les deux toiles portent "1794", on peut se demander si elles furent réalisées ou achevées à cette époque, toute l'armée de Condé portant le brassard aux fleurs de lys noirs à partir de fin avril 1793 (en s'inspirant de la suédoise originelle de la Légion de Mirabeau).
André Jouineau nous a offert pour Noël une reconstitution d'un volontaire de la cavalerie de la Légion de Colbert dans les premiers mois de 1793, dont l'uniforme d'Emigrant est inspiré du règlement de l'Armée des Princes (selon lui, ce modèle de banderole porte-sabre existait déjà à l'époque de Maurice de Saxe au milieu du XVIIIe s.) :

Un joyeux Noël aux passionnés de la SEHRI et à leurs fidèles lecteurs, embelli par ces deux superbes reconstitutions d'André Jouineau...
avatar
Hughes de Bazouges
determinatio

Messages : 91
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 58
Localisation : Cambremer (14)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cavalier noble (volontaire) de la Légion de Colbert à l'Armée de Condé

Message  Davin Didier le Sam 23 Déc - 18:43

Bravo pour cette identification difficile.
Et un Noêl festif à tous xxs44s

Davin Didier
inceptio

Messages : 2120
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cavalier noble (volontaire) de la Légion de Colbert à l'Armée de Condé

Message  Jérôme C. le Lun 25 Déc - 9:47

excellent !!! de quoi faire un article dans une prochaine FDR sur la Provence "Blanche"
merci Hugues

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 6012
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cavalier noble (volontaire) de la Légion de Colbert à l'Armée de Condé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum