SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  rigodon d'honneur le Mer 31 Jan - 22:34

la question a été quelque peu abordée ici...
study http://sehri.forumactif.com/t3851-nouvelle-revue-soldat#14934

j'aimerais développer un peu plus ce sujet, où des zones d'ombres existent encore...

en résumé :

* sous la 1ère Restauration (anciens corps de la GI devenus corps royaux de France) et les Cent-Jours, les officiers de la Garde impériale portaient les insignes de grade du grade immédiatement supérieur auquel ils ont droit dans la ligne.

pour les Cent-Jours, on dispose d'un texte réglementaire précis : « à compter du grade de major, les officiers, sous-officiers et soldats de la Garde auront le rang immédiatement supérieur dans la ligne ; les officiers en porteront les marques distinctives. » (Art. 17 du décret du 8 avril 1815 réorganisant la Garde impériale)

* avant 1814, je ne connais pas de texte fixant ces dispositions du port des marques de grade.
on ne trouve aucune mention à ce sujet dans le décret du 20 septembre 1805 fixant le rang des militaires de la Garde dans l'armée et dans celui du 19 mars 1813 fixant l'assimilation des officiers, sous-officiers et soldats de la Garde à ceux de la Ligne.

voilà pour les (très !!) maigres références réglementaires dont je dispose...
je suis donc preneur de toute autre référence dont quelqu'un pourrait disposer (texte réglementaire, extrait de mémoires, étude uniformologique moderne, etc.) qui pourrait venir éclairer ce sujet.

la suite... en images !! en dehors des sources écrites, il y a aussi les sources iconographiques, et principalement les portraits...
Saluere
rigodon d'honneur
rigodon d'honneur
collatio

Messages : 236
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 49
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  rigodon d'honneur le Mer 31 Jan - 22:44

d'Asbonne et Renno, capitaines dans les lanciers rouges de la Garde impériale aux Cent-Jours (dans les mameluks jusqu'en 1814). ces deux portraits datent de la 1ère Restauration (les lanciers rouges sont alors corps royal des lanciers de France).
Epaulettes de grade dans la Garde impériale 14lssvl
nos deux capitaines portent de façon évidente sur l'épaule gauche l'épaulette à grosses torsades de chef d'escadron, grade duquel ils ont le rang dans la ligne.
Saluere
rigodon d'honneur
rigodon d'honneur
collatio

Messages : 236
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 49
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  rigodon d'honneur le Mer 31 Jan - 23:28

autre portrait, plus étonnant...
Epaulettes de grade dans la Garde impériale R9lr1s
l'uniforme est on ne peut plus classique et archi connu : celui des officiers des grenadiers à cheval de la GI.
pourtant un détail attire rapidement l'oeil : il porte une épaulette de chef d'escadron... sur l'épaule droite ! or les chefs d'escadron portent l'épaulette à gauche, et les seuls officiers à porter l'épaulette à droite sont à ma connaissance les adjudants-majors... adjudants-majors qui sont capitaine (voire lieutenant).

ce portrait a fait l'objet d'une récente "identification" (?) sur les réseaux sociaux comme étant le chef d'escadron quartier-maître des grenadiers à cheval de la GI vers 1811 (Perrot de Mousseau).
personnellement, cette identification ne me convainc pas (et je ne suis pas le seul) et me paraît un peu hâtive : en effet, les quartiers-maîtres ne portent pas à ma connaissance l'épaulette à droite (sauf à me démontrer le contraire - or la personne ayant "identifié" cet officier n'apporte aucune preuve dans la discussion Mad ).

pour ma part, il y a une autre hypothèse très plausible : un capitaine adjudant-major des grenadiers à cheval de la GI, qui porte donc son épaulette à droite, épaulette de chef d'escadron car il en a le rang dans la ligne.
peut-être le capitaine adjudant-major Lemaire, à ce poste aux Cent-Jours (et rang de chef d'escadron depuis 1811) ? voire un capitaine adjudant-major vers 1813-1814, hypothèse qui ne paraît pas pouvoir être écartée...

bref, ce portrait reste donc à mon avis encore à identifier... ce qui apportera une pierre de plus à l'édifice de cette épineuse question du port des épaulettes dans la GI...
Saluere
rigodon d'honneur
rigodon d'honneur
collatio

Messages : 236
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 49
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  cavaloempire le Sam 4 Aoû - 14:54

Epaulettes de grade dans la Garde impériale 1533393762-2-web2

Michel Levé, nommé Adjudant major faisant fonction de Chef de Bataillon au 6eme Rgt de Voltigeurs de la Garde, Officier de la LH le 28 Novembre de la même année....
Il passe , durant les 100 jours, avec son grade d'Adjudant Major Chef de Bataillon au 1er Rgt de Chasseurs à Pied de la Garde...le 13 Avril 1815....

(Cf le sujet que je lui ai consacré dans la rubrique "Garde Impériale")....

Il porte bien les épaulettes de Chef de Bataillon, et disposées dans la position normale pour ce grade ...

Alors, difficile de porter un jugement définitif pour le port des épaulettes chez les officiers de la Garde.....je crois que l'on peut dire que là aussi, le bon vouloir de l'officier, voir de son chef de corps faisait "loi" !!

cavaloempire
cavaloempire
lectio

Messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2015
Age : 52
Localisation : centrefrance

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  Jacques Colomban le Ven 25 Oct - 4:20

Bonjour ;
Voici le portrait présumé d’Étienne-Martin Perrot de Mousseau chef d’escadron quartier-maître trésorier vers l’année 1810, il aurait alors 41 ans, ce qui est possible avec la peinture de ce tableau qui représente un homme d’âge mûr. Son regard semble nous raconté les péripéties de ses combats, on sent par sa posture que nous avons affaire à un officier avec une certaine classe de la société bourgeoise de l’Empire.  

Nous savons qu’il fait partie de l’État-major des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial.

Depuis 1804 il est officier de la Légion d’honneur, il porte l’Aigle d’or, (comme sur le tableau).

Epaulettes de grade dans la Garde impériale <a href=Epaulettes de grade dans la Garde impériale Perrot10" />

Portrait présumé d’Étienne Martin Perrot de Mousseau,

D’après l’analyse faite par Mr Rigodon d'honneur, il nous signale qu’il pourrait s’agir du capitaine instructeur Jean François Lemaire né le 15 février 1775 à Saint Martin aux-bois, dans le département de l’Oise, nommait chevalier de la Légion d’honneur le 26 mai 1808, il porte l’Aigle d’argent, Lemaire capitaine instructeur le 6 décembre 1811, et fait partie de l’État-major des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial comme le signale l’ouvrage d’Émile Marco de Saint Hilaire « Histoire de la Garde Impériale ».

Basse Léonore :

LEMAIRE Jean François 1775/02/15 Oise ; Saint-Martin-Aux-Bois LH/1574/81

http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER_TITLE&FIELD_1=NOM&VALUE_1=LEMAIRE&GRP=1&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&REQ=%28%28LEMAIRE%29%20%3aNOM%20%29&DOM=All&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P

www2.culture.gouv.fr/LH/LH129/PG/FRDAFAN83_OL1574081v001.htm

Histoire de la Garde Impériale.

Page 448, État-major des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial, le comte Walther général de division, colonel commandant, le baron Laferrière-Lévèque général de brigade major, Castex général de brigade major, le baron Perrot Chef d’escadron quartier-maître, Lemaire capitaine instructeur. Année 1813.

Pour les épaulettes, je me pose la question, si dans l’État-major des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial, les capitaines adjudants-major, les capitaines instructeur, et chefs d’escadron quartier-maitre, ne pouvaient-ils pas inversé les épaulettes afin de se distinguer des autres officiers ? Celle de droite avec l’épaulette à frange et à grosses torsades d’or et à gauche la contre-épaulette d’or comme sur le tableau ?

Je pense comme Mr Cavaloempire que l'on peut dire que là aussi le bon vouloir des majors, voir du chef de corps le colonel commandant faisait loi ?
Qu’en pensez-vous.

Malheureusement je n’ai rien trouvé dans les quelques ouvrage en ma possession :

Voir: http://sehri.forumactif.com/t4353-lettres-patentes-du-chef-descadron-des-grenadiers-a-cheval-de-la-garde-imperiale-etienne-martin-perrot-de-mousseau-au-musee-de-l-emperi

Cordialement.

Jacques Colomban. Saluere
Jacques Colomban
Jacques Colomban
disputatio

Messages : 44
Date d'inscription : 20/05/2019
Age : 69
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  rigodon d'honneur le Ven 25 Oct - 17:01

bonjour.
Jacques Colomban a écrit:Voici le portrait présumé d’Étienne-Martin Perrot de Mousseau chef d’escadron quartier-maître trésorier vers l’année 1810, il aurait alors 41 ans, ce qui est possible avec la peinture de ce tableau qui représente un homme d’âge mûr. Son regard semble nous raconté les péripéties de ses combats, on sent par sa posture que nous avons affaire à un officier avec une certaine classe de la société bourgeoise de l’Empire.  
je ne vois absolument pas sur quels éléments d'analyse concrets vous vous basez pour dire qu'il s'agit d'un portrait "présumé" du chef d'escadron QM Perrot...
une telle affirmation a déjà fait l'objet d'un débat sur Facebook, la personne affirmant qu'il s'agissait de Perrot n'apportant aucune preuve concrète et clairement argumentée, se contentant de dire qu'il avait des explications à donner, mais qu'il les réservait pour une publication à venir  Shocked ... pas très sérieux comme démarche à mon goût...

donc jusqu'à preuve du contraire, rien ne permet aujourd'hui de mettre un nom sur ce personnage.
même en mettant la réserve "supposé", il me paraît bien hasardeux de mettre le nom de Perrot sur ce portrait !

Pour les épaulettes, je me pose la question, si dans l’État-major des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial, les capitaines adjudants-major, les capitaines instructeur, et chefs d’escadron quartier-maitre, ne pouvaient-ils pas inversé les épaulettes afin de se distinguer des autres officiers ? Celle de droite avec l’épaulette à frange et à grosses torsades d’or et à gauche la contre-épaulette d’or comme sur le tableau ?

Je pense comme Mr Cavaloempire que l'on peut dire que là aussi le bon vouloir des majors, voir du chef de corps le colonel commandant faisait loi ?
Qu’en pensez-vous.
j'ai beaucoup de  mal à croire que la représentation des grades soit laissée au bon vouloir des majors ou colonels ! on est là face à quelque chose de très réglementé ! le principe c'est qu'on puisse reconnaître au premier coup d'oeil à un officier de quel grade on a à faire - ou sinon ça devient très vite le grand n'importe quoi !
or en la matière, les seuls à ma connaissance à porter des épaulettes inversées sont les adjudants-majors, mais pas les quartiers-maîtres.
c'est de plus méconnaître que dans la Garde, il n'y a qu'un chef qui décide de tout ce qui est réglementaire : l'Empereur lui-même.

donc avant de supposer qu'il s'agit d'un portrait de Perrot, il faudrait déjà apporter une indication tendant à démontrer que les quartiers-maîtres ont pu porter les épaulettes inversées (texte réglementaire, instruction de l'Empereur, etc.).
je serais on ne peut plus intéressé et on ne peut plus heureux de découvrir une telle indication !!
Saluere

PS :

D’après l’analyse faite par Mr Rigodon d'honneur, il nous signale qu’il pourrait s’agir du capitaine instructeur Jean François Lemaire
cette hypothèse que j'avais pu un temps émettre me semble aujourd'hui erronée, car Lemaire n'a visiblement pas été nommé officier de la LH (or l'officier du portrait porte une croix d'or).
j'ai identifié un peu plus d'une dizaine de postulants (adjudants-majors... ou quartiers-maîtres, au cas où !). la découverte de la description physique de ces postulants permettrait de pas mal réduire ce nombre, mais les registres correspondant sont parfois difficilement accessibles au SHD Mad Crying or Very sad
rigodon d'honneur
rigodon d'honneur
collatio

Messages : 236
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 49
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  Davin Didier le Dim 27 Oct - 10:21

Le 21 mai 1814 est recréé une Garde royale avec l'ancienne garde Impériale .

Pour le régiment des Cuirassiers de France ex grenadiers à cheval ( et les dragons, chevau-légers lanciers et chasseurs à cheval dit de France) il est précisé dans la composition de l'état -Major ( article 1) que celui ci est composé entre autres:
d'un colonel ( avec grade de lieutenant général, ex général de division, dans la Ligne) , d un major ( maréchal de camp, ex général de brigade ) de 2 chefs d' escadrons ( Major) , 2 capitaines adjudants major ( chef d'escadron), 1 Quartier Maitre (chef d escadron), 1 porte-étendard lieutenant en second ( lieutenant)…

Et dans chaque compagnie 1 Capitaine ( grade de chef d' escadron dans la Ligne), 1 lieutenant en 1er ( capitaine) , 2 lieutenants en second ( lieutenants) etc.….

Dans l'article 3 il pourra être attaché au commandement en chef un maréchal de camp pour remplir la fonction de chef d Etat Major

Article 9 dans chaque régiment seront conservés à la suite et payés sur le pied d activité: 1 chef d escadron, 1 adjudant major, 2 capitaines deux lieutenants en premiers et 4 lieutenants en second.

Article 16 les lieutenants généraux et maréchaux de camp auront l uniforme de la troupe mais ils devront avoir les broderies de leur grade ( NDLR dans la Ligne) sur les collets revers et parements…..

Hélas rien sur les épaulettes….. scratch
avatar
Davin Didier
inceptio

Messages : 2294
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 61
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  rigodon d'honneur le Dim 27 Oct - 11:08

Davin Didier a écrit:(...) Hélas rien sur les épaulettes… scratch
study dans le 2e ouvrage, consacré aux lanciers rouges, de Ronald Pawly sur les frères de Stuers (Editions de la Belle Alliance), il est mentionné que "en 1814, sous la 1ère Restauration, les officiers de la Garde furent autorisés à porter les insignes du grade supérieur auquel ils avaient droit dans la ligne"... hélas sans aucune référence à un texte réglementaire ou une instruction royale...

il est ensuite précisé : "et ceci fut maintenu pendant les Cent-Jours". cette fois, la référence est connue : « à compter du grade de major, les officiers, sous-officiers et soldats de la Garde auront le rang immédiatement supérieur dans la ligne ; les officiers en porteront les marques distinctives. » (Art. 17 du décret du 8 avril 1815 réorganisant la Garde impériale)
Saluere
rigodon d'honneur
rigodon d'honneur
collatio

Messages : 236
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 49
Localisation : Var

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  Jacques Colomban le Lun 28 Oct - 15:20

Bonjour à toutes et à tous ;

Merci de votre réponse Mr Rigodon d’honneur et Mr Davin, il est vrai que vous avez un bon raisonnement, comme vous avez pu le constater l’intitulé du tableau est (Portrait présumé d’Étienne Martin Perrot de Mousseau), il fallait bien que je donne un nom au tableau pour relancer le débat.

Loin de moi l’idée d’en faire une polémique surtout avec vous, mais plus une réflexion de travail et de recherche.

Je ne peux que vous donner raison sur vos arguments sur les fantaisies qu’auraient pu porter certains officiers de la Garde surtout dans cette unité.

Mais le tableau est là, avec les épaulettes inversées pour ce grade, la grande question est pourquoi ? Et qui se cache derrière ce tableau ?  

Lorsque le peintre à exécuter cette toile le personnage central dû être bien présent lors des grandes lignes pour réaliser ce tableau.

Même si le modèle ne fut plus là au moment où le peintre réalisa les différentes couches de peinture il devait peut-être disposé d’ébauche de dessin qu’il avait réalisé, ou de documents qu’il avait noté sur cette unité ?

Le tableau représente-t-il bien un chef d’escadron des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial. L’officier représenté ici me semble âgé d’environ 45- 48 ans, la décoration de la Légion d’honneur d’officier (Aigle d’or) qu’il porte est un Aigle du 3ème type 1806-1808, elle est portée sous tout l’Empire, mais peut-être pourrions-nous dater le tableau à partir de 1806 et 1808.

Quel âge avait tous les chefs d’escadron des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial en 1806-1808 ? Au moment de la réalisation du tableau.

J’espère que d’autres passionnés viendront se joindre à cette discussion, ainsi que des historiens en uniformologie militaire du premier empire qui visite le site.
Dans l’attente de vos réactions.

Voici la liste des chefs d’escadron des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial que j’ai pu trouvé, je l’avoue je n’ai pas eu entre les mains les registres des officiers des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial à Vincennes au SHD, ce qui est un gros atout pour cette recherche.

1805 Mourié (O*)
1805 Bourdon (O*)
1805 Clément (O*)
1805 Jolivet (O*)
1805 Perrot (O*)

1806 Perrot (O*)
1806 Jolivet  (O*)
1806 Duclaux (O*)
1806 Rossignol (O*
1806 Blancard (*)
1806 Treuille (O*)
1806 Chamorin (O*)

1807 Maucomble ?
1807 Hardy François (*)

http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=HARDY&NUMBER=98&GRP=0&REQ=%28%28HARDY%29%20%3aNOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All

1808 ?

1809 ?

1810 Perrot (O*)
1810 Clément (O*)
1810 Mesmer (O*)
1810 Remy (O*)
1810 Maufroy (O*)
1810 Dujon (O*)

1811 Morin (*)

1812 Perrot (O*)
1812 Mesmer (O*)
1812  Remy (O*)
1812 Hardy (O*)
1812 Morin (*)

http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=MORIN&NUMBER=88&GRP=1&REQ=%28%28MORIN%29%20%3aNOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All


1813 Baron Perrot (O*)
1813 Baron Remy (O*)
1813 Chevalier Hardy (O*)
1813 Morin (O*)  
1813 Venière (O*)
1813 Pernet (O*)
1813 Delaporte (O*)
1813 Juncker (O*)
1813 D’Harembert (*)


1814 Juncker (O*)
1814 D’Harembert (O*)

http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=HAREMBERT%20D%27

1815 Javary (*)

http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=JAVARY&NUMBER=5&GRP=0&REQ=%28%28JAVARY%29%20%3aNOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All


Mr Rigodon d'honneur nous signale qu’il aurait trouvé une dizaine de postulants (adjudants-majors... ou quartiers-maîtres, au cas où !).

Merci de nous le signaler. OK pour les chefs d’escadron adjudants-majors des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial. Mais pour les quartiers-maîtres il n’y a que les Capitaines qui sont quartier-maître des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial, ce qui devrait diminuer les postulants à l’énigme du tableau car sait bien un chef d’escadron des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial, où un Chef d’escadron adjudants-majors des Grenadiers à cheval de la Garde Impérial sur le tableau et d’après les épaulettes de son grade.

Epaulettes de grade dans la Garde impériale <a href=Epaulettes de grade dans la Garde impériale Thumbn18" />

La Garde Impériale d'Alain Pigeard. Bibliothèque napoléonienne.2005.

Cordialement.

Jacques Colomban. Saluere

PS : peut-être que le peintre aurait-il dû peindre notre Grenadier à cheval comme ceci ?

Epaulettes de grade dans la Garde impériale <a href=Epaulettes de grade dans la Garde impériale Perrot15" />

Attention !! Ceci n’est pas le tableau original mais un PHOTOMONTAGE avec inversion des épaulettes.
Réalisé par Jacques Colomban.
coulonoh
Jacques Colomban
Jacques Colomban
disputatio

Messages : 44
Date d'inscription : 20/05/2019
Age : 69
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Epaulettes de grade dans la Garde impériale Empty Re: Epaulettes de grade dans la Garde impériale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum