SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Toujours le 5ème de ligne...

Aller en bas

Toujours le 5ème de ligne...

Message  Gillesd le Dim 12 Aoû - 7:48

Bonjour à vous,

Je remets le 5ème de ligne sur le tapis puisque je me penche dessus avec attention pour reconstituer le parcours de mon aîeul, Jean Joseph Duffréchou. Et je vais faire appel à vos connaissace et votre sagacité pour me filer un coup de main.

Je vais tacher d'être clair et concis.

Grace à votre aide, j'ai pu savoir que :
1/ En décembre 1806 il intègre le 4ème bataillon et la 7ème compagnie  dès son arrivé au corps.
2/ Il passe ensuite à la compagnie de Grenadiers toujours dans le même 4ème bataillon
3/ Versé ensuite au 2nd bataillon à la compagnie de Grenadiers
4/ 1er avril 1812 ; nommé Caporal et affectation à la 1ère compagnie du 2è Bataillon. (il passera l'année suivante dans le 2è Grenadier de la G.I)

         Là je fais un petit aparté car j'ai une question : Dans un bataillon la Cie de grenadiers n'était pas la "1ère Cie" justement ?

Bref, le hic là dedans c'est que, mises à part les dates de décembre 1806 et Avril 1812, j'ignore quand se sont faites ses différentes mutations dans les compagnies ou bataillons différents du 5ème de ligne.
J'ai tout de même une théorie pour dater chacune d'elles et je voudrais savoir si pour vous, ça tient la route.

Le passage de la 7è Cie du 4è bat. à la compagnie de grenadiers de ce même 4è bataillon.

   - Le décret du 12/02/1808 vient modifier l'organisation de l'infanterie.
   - Les régiments passent alors de 4 à 5 bataillons (4 de guerre et un de dépôt) et chaque bataillon ne comprend plus que 6 compagnies (1 de grenadiers, 4 de fusiliers et 1 de voltigeurs)
   J'en déduis que mon ancêtre qui se trouvait jusque là dans la 7ème Cie (qui disparaissait pour le coup) du 4è bataillon, est passé dans la compagnie de Grenadiers à cette période là, courant 1808 donc.

Passage de  la Cie de Grenadiers du 4è bataillon à la Cie de Grenadiers du 2nd  :  Smile

  1/  Sauf erreur, jusque vers 1808/1809 le 5è servait en intégralité dans l'armée de Dalmatie commandée par Marmont.
Quand les menaces de déclaration de guerre avec l'Autriche sont apparues, Marmont a pris ses deux premiers bataillons pour intégrer la Grande Armée (XIè corps) participer à Wagram etc... Alors que les Bataillons 3 et 4 (Armée d'Italie) allaient rester dans le nord de la péninsule Italienne (bataille de Sacile, tyrol etc) avant de rentrer en janvier 1810, je crois, au dépôt (Grenoble )

  2/ Les Bataillons 1 et 2 et les bataillons 3 et 4 furent sont donc séparés jusque, grosso modo, mai 1810, date à laquelle les deux premiers rejoignent le 3ème bat. qui avait fait route vers l'Espagne et se trouvait déjà en Catalogne.
   Le grenadier JJD qui m'intéresse a pu, j'imagine, intégrer le 2ème bataillon juste avant le départ pour la campagne d'Allemagne... A peine quelques mois, un an tout au plus après la réorganisation de 1808 dont je parlais plus haut. Est ce envisageable selon vous ?
   Je n'ai pas assez de connaissances pour confirmer ou infirmer cela, mais, j'imagine que les Supérieurs qui ont muté JJD du 4è au 2è bataillon ont préféré le faire avant que ces deux unités ne soient séparées par plusieurs centaines de lieues de distance. Alors que c'était peut être plus envisageable, je pense, quand il s'agissait de changer carrément de régiment.

  Pour moi, ce n'est donc pas possible autrement qu'en 1809, car, à l'étude de l'historique du 5ème de ligne sur cette période, l'autre possibilité de son passage du 4è au 2è bataillon aurait pu être quand le 4è bat rejoint le régiment en Espagne en tout début 1812. Seulement je trouve qu'il y a un truc qui colle pas.

- Jusqu'à cette date, début 1812 donc, le 4è bat était resté à son dépôt de Grenoble, ce du 1/4/1810 au moins, jusqu'au 1/7/1811 date à laquelle on le voit à Toulon.
- Donc, si JJD était toujours dans le 4è bataillon, il serait arrivé en Espagne en Janvier 1812 par conséquent.
- Or, en février l'Empereur ordonne que le 4ème bataillon retourne depuis Barcelone, au dépôt de Grenoble, simplement avec ses cadres et ce, après avoir laissé ses hommes valides aux 3 autres bataillons. Ce mouvement ne s'opère qu'en mars semble-t-il.
- Or, JJD qui est nommé Caporal le 1er avril 1812 passe, si on s'en tient à sa fiche matricule, de la compagnie de Grenadiers du 2ème bataillon à la 1ère Cie du 2ème bataillon. (mouvement interne donc)  Ce qui écarte définitivement l'hypothèse qu'il fut encore au 4ème. Ce qui semble valider ma première hypothèse.

Moralité :  4ème bataillon 7ème Cie de déc. 1806 à 1808
               4ème bataillon Cie de Grenadiers de 1808 à 1809
               2ème bataillon, Cie de Grenadiers  de 1809 au 31/03/1812
               2ème bataillon, 1ère Cie dès le 01 avril 1812.

Bien que rien ne vienne réellement prouver cette argumentation, qu'en pensez-vous ?

En espérant n'avoir pas été trop confus. Merci en tout cas d'avoir pros la peine de me lire. Very Happy
avatar
Gillesd
lectio

Messages : 25
Date d'inscription : 20/07/2018
Age : 56
Localisation : Noumea

Voir le profil de l'utilisateur http://www.despauxg.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours le 5ème de ligne...

Message  MONTFERME le Dim 12 Aoû - 8:59

Bonjour
Afin de cerner vos hypothèses, il existe un contrôle, fastidieux certes, à faire.
Cherchez si des recrues arrivées au régiment en même temps que JJD auraient fait l'objet des mêmes mutations. En effet, les nivellements d'effectifs entre bataillons étaient souvent consécutifs à des pertes significatives (combat, maladies, réformes, etc) et impliquaient plusieurs individus. Il est possible ainsi de trouver, dans un relevé individuel un lieu ou date (décès, blessure, désertion, admission à l'hôpital, etc) qui affinerai le parcours de l'unité où servit JJD.

MONTFERME
determinatio

Messages : 87
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 55
Localisation : Saint-Rambert en Bugey

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours le 5ème de ligne...

Message  rigodon d'honneur le Dim 12 Aoû - 13:26

Gillesd a écrit:Là je fais un petit aparté car j'ai une question : Dans un bataillon la Cie de grenadiers n'était pas la "1ère Cie" justement ?
la cie de grenadiers est en effet considérée comme la 1ère compagnie d'un bataillon dans l'ordre de bataille ; c'est ainsi elle qui tient la droite quand le bataillon est déployé en ligne.

toutefois, dans les registres matricules, la mention "Xe bat. 1ère cie" fait référence à la 1ère compagnie de fusiliers du Xe bataillon. les grenadiers et voltigeurs sont généralement mentionnés comme "Xe bat. Grenadiers" et "Xe bat. Voltigeurs".
Saluere
avatar
rigodon d'honneur
collatio

Messages : 183
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 47
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours le 5ème de ligne...

Message  Gillesd le Lun 13 Aoû - 4:00

Merci pour ces précieuses précisions. Very Happy
avatar
Gillesd
lectio

Messages : 25
Date d'inscription : 20/07/2018
Age : 56
Localisation : Noumea

Voir le profil de l'utilisateur http://www.despauxg.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours le 5ème de ligne...

Message  Gillesd Hier à 7:41

MONTFERME a écrit:Bonjour
Afin de cerner vos hypothèses, il existe un contrôle, fastidieux certes, à faire.
Cherchez si des recrues arrivées au régiment en même temps que JJD auraient fait l'objet des mêmes mutations. En effet, les nivellements d'effectifs entre bataillons étaient souvent consécutifs à des pertes significatives (combat, maladies, réformes, etc) et impliquaient plusieurs individus. Il est possible ainsi de trouver, dans un relevé individuel un lieu ou date (décès, blessure, désertion, admission à l'hôpital, etc) qui affinerai le parcours de l'unité où servit JJD.


J'ai donc regardé... Ce que je peux en dire c'est que plusieurs mouvements se font en mai 1808. Ce qui, et encore je suis prudent, pourrait confirmer ma première hypothèse relative à la réorganisation des régiments d'infanterie prévue par le décret du 18 février 1808.

Pour le reste... rien de bien concluant. Je suis étonné de voir quand même que les levées se faisaient de mois en mois dans les villages en fait. Rien qu'à celui de Puymaurin, village de mon ancêtre, j'en trouve en septembre 1806 et en novembre 1806... J'aurais cru que les tirages au sort se faisaient consécutivement aux différents senatus consultes décidant des levées des classes...
avatar
Gillesd
lectio

Messages : 25
Date d'inscription : 20/07/2018
Age : 56
Localisation : Noumea

Voir le profil de l'utilisateur http://www.despauxg.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours le 5ème de ligne...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum