SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

décès de Michel Vovelle

Aller en bas

décès de Michel Vovelle

Message  Jérôme C. le Lun 8 Oct - 12:40

La Société vient d'apprendre la disparition de Michel Vovelle, à l'âge de 85 ans.
Le 6 octobre 2018, une figure majeure de l'historiographie révolutionnaire disparaît.

De l'historien, il reste une oeuvre foisonnante, d'une exceptionnelle qualité. Chaque lecteur y puise et y puisera selon ses goûts, de La Révolution française. Images et récits (5 vol., Messidor, 1986) aux Ames du purgatoire (Gallimard, 1996), de La Découverte de la politique (La découverte, 1992) aux Combats pour la Révolution française (La découverte, 1993), de la Piété baroque et déchristianisation en Provence au XVIIIe siècle(Plon, 1973) à La Révolution contre l'Eglise (Complexe, 1988)...

Partisan d'une historiographie marxiste, il ne voit pas de fin à la Révolution.

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 6014
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: décès de Michel Vovelle

Message  Jérôme C. le Dim 4 Nov - 10:41

l'élève qui parle du maître pour en faire un mythe et en passant redéfinir la manière d'étudier l'histoire ; " tout véritable travail procède de soi et va vers le monde", à la manière corrompu des universités américaines.

Non, l'étude de l'histoire ce n'est "s’interroger sur ces résistances rencontrées par l’art humain, à concevoir l’obstacle comme objet indépendant des désirs humains et à rechercher une connaissance vraie", c'est reporter les faits, les problématiser et le faire avec objectivité pas dans le but de valider une idéologie.

Non, Vovelle a été un historien de la Révolution et pas l'Historien de la Révolution, sa vision proche du PCF a obscurci sa capacité objective a problématiser son travail. Lorsque j'étais à Lyon II étudiant la Révolution, Vovelle, (que j'ai rencontré à l'université d'Aix Marseille lors d'une journée de travail sur les comités de surveillance) n'était pas LA référence bibliographique de mes pairs, qui lui préferaient Furet, même si la vision politisée de Vovelle n'était pas tout à fait incongrue avec mon travail sur la politisation du personnel révolutionnaire de l'Ain de l'an II, que j'étudiais.

https://www.liberation.fr/debats/2018/10/30/l-intelligence-de-michel-vovelle_1688863?fbclid=IwAR1ZyiyR8NP6N1MzwcTIJ7JONu7vFbeK6kcEVQHx3RjvrcexjeW-j-w53GA

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 6014
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum