SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Mer 26 Jan - 8:32

Voici un site univesitaire espagnol qui met en ligne des documents espagnols sur la campagne d'Espagne :

un régal xxs44s


http://mdc.cbuc.cat/cdm4/browse.php?CISOROOT=/guerraInd


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Jeu 8 Mar - 17:03

de la part d'Alberto, correspondant de Palencia :

Livre des Morts de la cathédrale de Palencia, des années 1795 à 1820
-Oficial de Sanidad Francés
En guise d'introduction, Palencia s'est révolté au début de la guerre d'Espagne, avec l'envoi du général Bessières et Lasalle, tout à été apaisé, la place a toujours été occupé par une moyenne de 4.000 soldats français, et son hôpital toujours rempli de milliers de blessés en combat.
«Don Enrique Allamaud dans la ville de Palencia à quatre jours de Avril 1810 étant donné l'enterrement à l'Ermitage de Notre-Dame de la Calle, avec l'aide de la congrégation des trois aumôniers conséquence toutes les parties concernées avec les funérailles paroisse matrice, Don Enrique Allamaud (Allamand?), Official de santé français, originaire de la principauté de Neuchâtel, il a chantéla veille et de masse. Conseil congregación. Est décédé ce par cette journée précédente et qu'il a signé, tel qu'il figure graves et individuelles dans la congrégation dans sa mort. date ut supra.
Josef Jorge Garcia (le pasteur) "
Tout cela est écrit dans la langue de l'Eglise en 1810, et de dire qu'il a été enterré dans la même manière et tous les droits d'un citoyen espagnol.

merci Alberto

xxs44s

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Sam 10 Mar - 19:44

nouel envoi de notre ami Alberto, gracias Alberto, un grand merci à lui xxs44s

Je vais vous dire les noms des soldats que J'ai trouve aujordui. (excuses pour mon français)

1- Oficial Francés Mr. Juan Sebastian Boileau, natural de la Isla de Córcega. Capitán del Regimiento 70 de Infanteria. Funeral 30 - III - 1812
2- Sargento Mayor Mr. Juan Josef Vicente Bienes del Regimiento 70 de Infanteria,natural de Mauverin, departamento de Dugens. El 9-IV- 1812
3- soldado Francés Mr.Antonio Chamorin,natural de Viene, provincia de Dofine.Soltero. 13 -V-1812
4- Oficial de Sanidad Francés Manuel Kluis Kens,soltero,natural de Espe?,en la Flandes,nacido el 2 de febrero de 1782,departamento de Escot,hijo de Mathias ,de oficio cirujano,y de Maria Teresa de Navar,natural de Espe
5-Oficial Frances Mr. Mouton Enrique? ,funeral el 7-II-1813,primer año de la administración de los Hospitales militares. Nacido en Mondinier ,departamento de la Somme.
6-sargento del Ejercito Frances Ambrosio Bayot,funeral el 8-III-1813,pertenece a la Compañía del 2º regimiento de Artilleria de a Caballo, nacido en Espisc?,departamento de la Marne.
7- Le suivant en la lista cet est un soldat espagnol: 1-VII-1813, Jose Perez,natural del Concejo d ePiloña,soltero,soldado de la 1º Compañía de Granaderos Batallón de tiradores de Castilla,hijo de Samuel y Manuela,naturales de Villamayor(murió en san Bernabé)
8-Comisario Portugués Carlos Gusca,Italiano,nacido en Milán,casado con Ana Juaquina Chames,natural de Vila obispado Ocastelblanco..??

(Je me demande ce qu'ils feraient parler entre soldats de différents pays dans un hôpital ...)


Alberto pause une question très intéressante quand à la communication entre ces ramassis de blessés et de malades, de presque toute l'Europe, dans les hôpitaux.
je pense que la douleur et le sentiment de presque abandon, leur sert alors à se rapprocher et "facilite" la communication, par l'empathie et la solidarité de la misère.

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Davin Didier le Sam 10 Mar - 20:10

Oui cela montre aussi la composition de l' Armée impériale mêlant des français de France comme le capitaine Boileau du 70e de Ligne tué au combat d' Osorno le 28 mars 1812( d' après le Martinien) et enterré 2 jours après, et l' officier de santé flamand Manuel Kluyskens, né dans le département de l' Escaut en Flandres,un département franco belge et donc parlant le flamand ......

Davin Didier
inceptio

Messages : 1845
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 59
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Dim 8 Avr - 6:43


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Loïc le Ven 20 Avr - 23:18

bonjour
celà me fait penser aux prisonniers de guerre Espagnols morts de l'espagnolette ou mal espagnol ou mal des casernes (typhus exanthématique) qui figurent dans nos registres en France dont les prénoms sont francisés et lieux géographiques traduits phonétiquement selon les indications plus ou moins comprises par leurs interlocuteurs et on peut observer le même phénomène de l'autre côté des Pyrénées
3- soldado Francés Mr.Antonio Chamorin,natural de Viene, provincia de Dofine.Soltero. 13 -V-1812
ici par exemple, Antoine devient Antonio et alors que nos vieilles provinces ont disparu en 1790, enfin administrativement, on sent bien que c'est peut être le soldat avant de succomber qui a du glissé qu'il était du "Dauphiné" transcrit Dofine alors qu'en espagnol celà se traduit véritablement Delfinado

on imagine un peu les aventures surtout les misères de ces jeunes hommes perdus aux quatre coins de l'Europe loin de leurs campagnes
avatar
Loïc
determinatio

Messages : 78
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 40
Localisation : AUVERGNE & Bourbonnais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Ven 7 Juin - 17:04

le drap marron en Espagne

Il y a peu, nous nous posions la question du drap marron, soit disant de robe de bure en Espagne.
J'avais lu que nos troupes ont pu en trouver mais que la légende a vite pris le dessus sur la réalité, pour habiller l'armée française en Espagne de marron.
qu'en est il ?

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Mer 25 Déc - 16:41






_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Jeu 26 Déc - 8:30




_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Jeu 26 Déc - 8:30




_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Sam 4 Jan - 18:12




_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Sam 4 Jan - 18:12




_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Lun 9 Mar - 20:16

voici une belle gravure représentant un officier d'infanterie français (quel régiment ??) durant la campagne d'Espagne


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Davin Didier le Mar 10 Mar - 7:17

a priori c' est le 3e Suisse Very Happy

Davin Didier
inceptio

Messages : 1845
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 59
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Mar 10 Mar - 9:27

merci Didier xxs44s

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Jeu 2 Avr - 14:44




_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Jeu 11 Juin - 9:47

Bataille du col d’Ordal, 14 septembre 1813; victoire des troupes Françaises commandée par le maréchal Suchet sur les Britanniques et les Espagnols commandés par Lord Bentinck .

Sources : Victoires et Conquêtes des Français de 1792 à 1815 ( paru en 1818 )

Sur ces entrefaites, les armées Britanniques et Espagnoles s’approchaient de Barcelone . Lord Bentinck, après que le duc d’Albufera eut quitté Villafranca, avait établi son quartier-général dans cette dernière ville et concentré ses troupes Alliés dans les environs .

Son avant-garde; composée du 27eme régiment Anglais, de trois bataillons Espagnols et d’un bataillon de calabrois sous les ordres du colonel Adams; occupait déjà, avec quatre pièces d’artillerie légère, la forte position du col d’Ordal .

Le maréchal Suchet résolut de faire payer cher à l’ennemi les légers avantages qu’il avait remportés à San-Sadurni et à Palleja . En conséquence, les deux armées Françaises d’Aragon et de Catalogne durent se mettre en marche dans la nuit du 13 septembre 1813 .

L’armée Française d’Aragon se dirigeait, savoir, la division d’infanterie Française du général Harispe , la division de cavalerie Française Delort par la route Royale, la division Française d’Habert par les défilés de Begas et d’Avinyonet . Elle menaçait ainsi le flanc droit de l’ennemi .

Le corps de Catalogne avait l’ordre de se porter de Teressa sur Martorrell, San-Estevan et San-Sadurni pour tourner le col d’Ordal . Malgré l’extrême difficulté des chemins, ces mouvements combinés de l’aile droite et de l’aile gauche sur le centre de l’armée Française n’éprouvèrent qu’un très-léger retard .

Le 14 septembre, au matin, toutes les troupes Françaises étaient réunies devant Villafranca, en face de l’armée Anglo-Espagnole . Vers minuit, le col d’Ordal fut attaqué par le 7eme et 44eme de ligne Français appartenant à la division Française du général Harispe .

Les Britanniques opposèrent l’élite de leurs meilleures troupes . Enfin, après deux heures de résistances, les deux régiments Français ( 7eme et 44eme de ligne ), conduits par le général Mesclop, enlevèrent les redoutables positions qu’occupaient les Britanniques avec un courage irrésistible . Dans cette attaque, les chefs de bataillons Bujeant et Feuchères, le chef d’escadron Harlaux, le capitaine de sapeurs Branville, se distinguèrent dans cette attaque .

Tandis que le combat nocturne avait lieu, le général Delort était placé en réserve avec la division Française de cavalerie près du champ de bataille et à portée de profiter du succès de l’attaque .

Le général Delort avait inspiré aux cavaliers Français du 4eme hussards, prêt à se lancer sur l’ennemi, le plus ardent désir de venger l’affront fait à leur régiment deux jours auparavant . Les positions du col d’Ordal étaient à peine emportées, que les hussards Français, ayant à leur tête le colonel Christophe et le général Delort, étaient déjà sur les traces des fantassins Britanniques .

Par une course audacieuse et rapide, que le feu très vif de quelques bataillons Britanniques ne purent ralentir un instant, les hussards Français enlevèrent aux Britanniques les quatre pièces de canon qui appuyaient leur avant-garde, sabrèrent et dispersèrent les canonniers et les troupes d’escorte et ramenèrent 300 prisonniers Britanniques avec une quantité considérable de munitions et de bagages .

Les hussards Français poursuivirent les Britanniques, l’épée dans les reins, jusqu’à une énorme coupure faite sur la route royale, près de Villafranca et derrière laquelle l’ennemi s’était formé en bataille sur trois lignes .

L’armée Anglo-Espagnole présentait alors une masse d’infanterie formidable, appuyée par une belle et nombreuse cavalerie et par 35 pièces d’artillerie .

Seul en présence des ces forces imposantes, le 4eme hussards fit halte à la hauteur de San-Cujat . De son côté, l’ennemi, après plusieurs manoeuvres insignifiantes, tourna par sa gauche dans le but de s’emparer du village de San-Cujat . Une fois maître de ce point, il aurait pu alors forcer les troupes Françaises à rétrograder en désordre sur le col d’Ordal .

A cet instant, le commandant Bujeaut, qui arriva avec son bataillon Français, reçut du général Delort l’ordre de précipiter sa marche afin d’arriver avant l’ennemi à San-Cujat . Ce mouvement s’exécuta au pas de course . Le bataillon Français se précipita dans le village et repoussa, par une vive fusillade, la cavalerie Anglaise et l’infanterie légère Anglaise qui était sur le point de s’en emparer .

L’occupation du village de San-Cujat décida l’ennemi à la retraite qu’il exécuta d’ailleurs sans confusion .

Sans perdre un moment, le général Delort, qui vienait de réunir en totalité sa division de cavalerie Française, se porta en avant de San-Cujat sur le flanc des Britanniques et manoeuvra devant eux comme sur un champ d’exercice . Les tirailleurs ennemis furent partout chargés et sabrés par les cavaliers Français du 4eme hussard . L’on ramassa quelques prisonniers Britanniques dans cet action .

Après ces escarmouches, la cavalerie Française fut de nouveau divisée . La première brigade suivit, par la grande route, le mouvement rétrograde de l’ennemi, appuyant l’artillerie qui ne cessait de soutenir un feu bien dirigé sur les masses ennemies en retraite .

Le général Mayer, avec sa seconde brigade, fut chargé de tourner la position de Villafranca et toute la gauche de l’ennemi . Au delà de cette ville, des charges meurtrières furent exécutées, de part et d’autres, avec une singulière intrépidité . Les cavaliers Français et Britanniques combattaient alors avec vaillance .

Les chevaux-légers Westphaliens, le 4eme Hussard, le 24eme dragon et le 13eme cuirassiers rivalisèrent d’efforts et de bravoure . Enfin l’avantage resta à la cavalerie Française et avec lui le champ de bataille si longtemps et si opiniâtrement disputé .

L’ennemi eut deux cent chevaux pris, 400 hommes tués ou blessés, 3500 prisonniers ou déserteurs . Le régiment de “ hussards Britanniques de la mort “ fut presque entièrement détruit . Les Français comptèrent 300 hommes tués ou blessés .

Après avoir établi sa réserve en arrière d’un ravin profond et d’un pont détruit, l’ennemi effectua sa retraite sur Tarragone . L’approche de la nuit et l’extrême fatigue des troupes Françaises qui avaient combattu, ne permit pas de le poursuivre plus longtemps .

Ainsi deux régiment d’infanterie Française et un régiment de cavalerie Française, les 7eme et 44eme de ligne et le 4eme hussard, avaient largement suffi pour écraser l’avant-garde des Anglais, forte de 5000 hommes de troupes d’élites Britanniques, soutenues par quatre pièces d’artillerie et occupant une position formidable : le col d’Ordal .

Pendant ce temps, le corps d’armée Français de la Catalogne, sous les ordres du général Decaen, après avoir culbuté et mis en fuite les divisions Espagnoles des généraux Manco et d’Eroles sur tous les points où il les avait rencontrées, arrivait ensuite à Villafranca au moment où les Britanniques opéraient leur retraite au-delà de cette ville .

Le maréchal Suchet donna l’ordre au général Decaen de prendre position et de faire reposer les troupes que le trajet long et pénible qu’elles venaient de parcourir avait épuisée de fatigues .

Toute l’armée Anglo-Espagnole, bien supérieure en nombre à celle de Suchet, même en supposant la totalité de ses forces réunies, s’était retirée . C’est ainsi que Suchet pouvait se retirer en France sans en être inquiété

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

un beau souvenir de la campagne d'Espagne à Toulouse

Message  Jérôme C. le Dim 17 Avr - 16:55

Il y a quelques années j'avais travaillé sur un cas similaire. Il ne s'agissait pas d'un Caravage mais d'un meuble laqué japonais, retrouvé dans un grenier puis au Musée de brou, meuble qui fut ramené dans l'Ain, comme meuble à lettres par un officier d'Ambronay qui avait la campagne d'Espagne

http://www.ladepeche.fr/article/2016/04/13/2324229-tableau-peut-etre-ete-rapporte-soldat-napoleon.html

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

le siège de Taragonne

Message  Jérôme C. le Jeu 12 Mai - 8:40




_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Marc Morillon le Ven 13 Mai - 20:40

Pour ceux qui s'intéressent au sièges pendant la guerre d'Espagne, il y a l'excellent ouvrage du commandant Belmas (qui comprend tous les journaux des sièges, les états de situation des assiégeants et des assiégés) 4 tomes.
En ligne et téléchargeable sur Gallica...
Amicalement
Marc
avatar
Marc Morillon
baccalariandorum

Messages : 141
Date d'inscription : 04/05/2016
Age : 65
Localisation : Draguignan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Jérôme C. le Sam 28 Mai - 19:15

le 1er hussards en Espagne


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5720
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: la campagne d'Espagne 1808 - 1814

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum