SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Les volontaires de l'Eure

Aller en bas

Les volontaires de l'Eure

Message  Laurent le Mer 16 Fév - 16:18

Arrivée de la rubrique des bataillons de volontaires de l'Eure sur le site SEHRI qui est consacrée aux volontaires nationaux !


Dernière édition par Laurent le Lun 27 Aoû - 12:50, édité 2 fois
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Eure

Message  Jérôme C. le Dim 28 Aoû - 15:09


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 6014
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Eure

Message  Laurent le Lun 29 Aoû - 16:19

Dans ce cas, j'avais une 1ère compagnie de chasseurs d'Evreux ou du district d'Evreux, ce document prouve l'existence d'une 2ème compagnie que nous ne connaissions pas jusqu'à présent. La 1ère était citée par Belhomme dans son histoire de l'infanterie

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

chasseurs d' Evreux

Message  Davin Didier le Dim 26 Aoû - 9:19

La compagnie de chasseurs d'Evreux ou chasseurs francs d'Evreux (sans doutes chasseurs nationaux) est formée le 13 aout 1792, capitaine Heron. On la retrouve en novembre 1793 lors de la défense de Granville contre l'Armée vendéenne.
Elle sera versée le 1er nivose an 5 dans la 6e demi brigade légère de seconde formation d'après Camille Rousset.

Davin Didier
inceptio

Messages : 2120
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

1er bataillon des volontaires de l'Eure

Message  Davin Didier le Jeu 27 Sep - 16:01

Formé au début de septembre 1791 le bataillon n' est pas du tout équipé et habillé.
Alors que le bataillon est à Pont Audemer, Le lieutenant colonel Le Bugle de l'Orne écrit au directoire départemental le 19 septembre 1791 :" Un grand nombre (de soldats) n'a point d'habit et ne porte qu' une veste ou camisole d'Eté qui ne va plus être de saison. Tel autre n'a que des guenilles sur le corps et ne peut rester ainsi. 60 à 80 hommes n'ont point de souliers, il leur en faut provisoirement et dans l'instant.."

Petit à petit le bataillon va s'habiller en passant des marchés locaux avec des cordonniers et des tailleurs au fur à mesure qu' il reçoit des fonds et des draps. Mais en février 1792, il n'est toujours pas équipé complètement.  Saluere

Davin Didier
inceptio

Messages : 2120
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Eure

Message  Davin Didier le Jeu 27 Sep - 16:16

Extrait du registre des délibérations du 1er bataillon de l'Eure, camp Castres, séance du vendredi 2 août
1793, l'an II de la République française une et indivisible.


Législateurs,
Pourriez-vous voir sans indignation de vils intrigants, d’infâmes dénonciateurs, s'efforcer de répandre le
poison de la calomnie sur un bataillon dont la conduite vraiment patriote n'a jamais dérogé aux principes
révolutionnaires. Le 1er bataillon de l'Eure, sensible aux bruits que des malveillants répandent sourdement
contre lui, vient solliciter des sénateurs de l’État la justice qui lui est due.
Longtemps victime des intrigants ministériels, ce bataillon, lors de sa formation, attendit vainement des
habits pendant six mois ; malgré son extrême nudité, les administrateurs du Calvados l’employèrent à garder
les côtes, pour arrêter la fraude qui se faisait de ces côtés avec tant d'acharnement qu'elle eut, en peu de
temps, anéanti les ressources de la chose publique, et certes l'administration du Calvados n'eut qu'à se
louer du zèle et de l'intégrité des volontaires qui le composent. Depuis, sous les ordres de tous les généraux
qui ont successivement commandé l'arme du Nord, ce bataillon ne s'est écarté du sentier du patriotisme.
Dans la Belgique, ce fut lui que le général Labourdonnaye choisit pour aller planter à Bruges et dans ses
environs l'arbre de la liberté ; le rapport qui en fut fait alors l’Assemblée prouve le zèle et l’activité qu'il mit
remplir cette mission patriotique.

Dans la Belgique, pays de Liège, Julliers et Gueldre prussienne, sa conduite fut toujours la même, dans les
batailles des 18, 20 et 22 mars dernier, le grand nombre d'hommes qu'il laissa sur le champ de bataille est
une marque certaine de la bravoure avec laquelle il se battit. Le 18, un de ses chefs perdit la vie en
combattant courageusement, nous en attestons le général Champmorin, dans la division duquel nous nous
trouvions alors, il saura nous rendre justice.

Dans la retraite des Pays-Bas, fidèle ses principes, il sut, malgré toute l’amitié que lui portait le traître
Dumouriez, et les ordres qu'il en reçut, résister ses insinuations perfides et vint se ranger, à Valenciennes,
sous les ordres de Dampierre et des députés de la Convention.

Nous pouvons aussi, législateurs, nous compter parmi les défenseurs de Lille ; nous avons su braver les
bombes et les boulets autrichiens. Et, c'est sur ce bataillon qu'on voudrait jeter aujourd'hui un vernis
défavorable.

C'est ce même bataillon qu'on a !a noirceur de supposer des intentions perfides ; mais non,
qu'ils tremblent les traîtres qui cherchent abattre notre courage, abâtardir notre énergie ; qu'ils craignent de
se démasquer, nous les confondrons, nous saurons étouffer jusqu'au moindre bruit qui viendrait ternir la
pureté de notre civisme, persuadés que c'est d'un bruit léger d'abord que naît ensuite la calomnie la plus
atroce, quand on n'a pas eu la prudence de s'y opposer de bonne heure ."

Davin Didier
inceptio

Messages : 2120
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Eure

Message  Davin Didier le Jeu 27 Sep - 16:19



( Suite)

Que peut-on, en effet, arguer contre nous, qu'avons-nous fait qui ne dénote de vrais défenseurs de la
République ? On nous accuse d'avoir à notre tête le frère de l'ex-député Buzot qui attisa au sein de notre
département le feu de la guerre civile ; mais, législateurs, les fautes ne sont-elles pas personnelles ? Quelle
influence peut avoir sur le 1er bataillon de l'Eure et sur son chef, la conduite de cet ex-député, si cet officier
s'est toujours conduit en vrai défenseur de la République ! II n'existe pas un de nous qui n'ait envisagé avec
horreur les troubles excités dans nos foyers par les agents du fédéralisme ; pas un de nous qui n’est marché
pour écraser ce noyau d'une nouvelle guerre civile, qui n'eut dirigé contre les rebelles les armes qu'il a
reçues des mains de la patrie.
Dans ces moments de troubles qui agitaient le berceau de la République, tous les yeux se sont portés sur
Buzot, notre chef ; malgré notre surveillance active, nous n'avons jamais aperçu en lui rien qui n’est pour but
le patriotisme le plus pur, le maintien de la République une et indivisible.


xxs44s

Davin Didier
inceptio

Messages : 2120
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 60
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les volontaires de l'Eure

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum