SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Grenadiers à pied de la Garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Jeu 6 Mai - 13:33

avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Lun 31 Oct - 18:16

intéressant article sur les grenadiers à pied de la Garde durant les Cents Jours








_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Lun 31 Oct - 18:20





Je me demande si le mannequin présenté au dessus, n'est pas celui de grenadier à pied de la Garde conservé au Musée de l'armée et dont l'uniforme a appartenu à un natif de l'Ain, le grenadier Simplet Saluere









xxs44s


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Dim 13 Nov - 15:58

François Leroux, Grenadier à Pied de al Garde Impériale le 14 juin 1809. Sous-lieutenant au 1er régiment de Cuirassiers le 13 mars 1813. Aux cuirassiers du Roi en 1814, Réformé en 1818. Dix-huit blessures reçues durant ses campagnes.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Mar 6 Déc - 9:44

Jean-François Baron Hennequin né à Montmarault dans l’Allier le 3 janvier 1774. Lieutenant au 2ème bataillon du Cher le 25 août 1792. Il sert à l’Armée du Centre, puis à celle de la Moselle de 1792 à 1794. Il passe à la 132ème demi-brigade de bataille en avril 1794, et sert à l’Armée de Sambre et Meuse de 1794 à 1796. Passé à la 108ème de ligne en mai 1796, il est nommé Capitaine en juillet, puis sert aux Armées de Rhin-et-Moselle entre 1796 et 1797, et d’Helvétie de 1798 à 1799. Il se signale à la bataille de Zurich le 25 septembre 1799, puis dans les gorges du Muottathal le 30 septembre et le 1er octobre. Sert ensuite à l’Armée du Rhin de 1800 à 1801, notamment à Engen le 3 mai, à Moesskirch le 5 mai, à Biberach le 9 mai, à Hohenlinden le 3 décembre. Il obtint un sabre d’honneur le 29 mai 1802, et sert ensuite à l’Armée des Côtes de l’Océan de 1803 à 1805. Passé aux Grenadiers à pied de la Garde Impériale le 30 août 1805, il sert dans la Grande Armée, en Autriche, Prusse et Pologne de 1805 à 1807. Chef de bataillon aux fusiliers-grenadiers de la Garde Impériale le 16 février 1807, il obtint une rente de 2 000 francs en février 1808. Il sert en Espagne la même année, puis en Autriche, où il est blessé à la bataille d’Essling d’un éclat d’obus à la tête, le 22 mai 1809. Sert à nouveau en Espagne de 1810 à 1811, il est nommé Colonel-major du 5ème Tirailleurs de la Garde le 24 juin 1811, et précédemment Baron de l’Empire. Il obtint une nouvelle dotation de 4 000 francs. Il sert en Russie en 1812, division Delaborde, puis en Saxe dans la brigade de Boyer de Rebeval, Division Roguet en juin 1813. Blessé à la bataille de Dresde d’un éclat d’obus et d’un coup de feu qui lui brisa la mâchoire inférieure, lui détruisant les dents incisives et emportant la partie latérale gauche de la langue. Nommé Général de Brigade le 25 novembre 1813, Commandant de la Légion d’Honneur le même jour, il est admis à la retraite le 15 mars 1814 et fait Chevalier de Saint-Louis en octobre. Il meurt à Paris le 22 mai 1832.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le grenadier Simplet

Message  Jérôme C. le Lun 27 Fév - 9:53

Simplet Jean Louis, né le 6 décembre 1773 à Ambérieu.
Il est blessé le 13 juillet 1793 par balle à la jambe droite à Racabillon. Il entre comme fusilier de la 5e compagnie du bataillon de Montferme le 23 septembre 1793. Présent à la revue d’amalgame du bataillon, à Barcelonnette le 4 prairial an II. Il passe à la 100e demi-brigade de ligne. Blessé d’une balle au côté droit le 2 juillet 1799 à Saint-Julien. Il passe au 45e régiment d'infanterie de ligne. Il sert à la 1ère compagnie du 1er bataillon des grenadiers à pieds de la Garde Impériale du 24 juillet 1804 au 16 septembre 1809. Il achète la terre du Rosier à Marie Françoise Martin le 19 février 1810. Il se marie le 3 juillet 1810 à Ambérieu. Propriétaire demeurant à Ambérieu en 1832. Il décède le 7 décembre 1857 à Ambérieu.
Son uniforme et sa patience sont actuellement conservés au Musée de l’armée à Paris.


Uniforme du grenadier Simplet

coulonoh

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Lun 27 Fév - 11:07

Superbe, je l'intègre aux historiques en question ! Un petit détail mais courant, du bataillon de Montferme, puis à la 45ème de ligne, qui est formée au départ de la 100ème de bataille, 165ème de bataille et le bataillon de Montferme.

L'amalgame se fait d'ailleurs d'abord dans une unité provisoire, si j'ai bonne mémoire la 100ème provisoire, qui par tirage au sort devient la 45ème de ligne, qui deviendra le 45ème régiment d'infanterie de ligne.

Simplet, n'entra jamais dans les rangs de la 100ème de ligne qui est confondue soit avec l'unité provisoire, soit avec la 100ème de bataille qui fut l'unité première à former la 45ème de ligne (si vous avez tout suivi)

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Mar 13 Mar - 16:22

voici ses états de service, venant directement de ses descendants !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

une histoire de famille basée sur un document, qui a disparu depuis peu, veut que le grenadier Simplet ai eut l'autorisation manuscrite de Napoléon, d'inviter l'Impératrice Joséphine a danser lors d'un bal.



_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Lun 19 Mar - 17:25

Pierre-Joseph Dessin originaire de Bouzincourt dans le département de la Somme, enrôlé à 23 ans dans le 4ème bataillon de Paris le 3 septembre 1792, Caporal el 4 mars 1793, Sergent le 17 mai 1794, passé aux Grenadiers à pied de la Garde Impériale en 1809, Caporal au 3ème Tirailleurs en 1811, puis aux Fusiliers-grenadiers et au bataillon d’instruction, passé au Corps Royal des Grenadiers de France en 1814, licencié en 1815, blessé à Sierck, Memmingen et Malesherbes.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Mar 20 Mar - 9:33

dessins de Boisselier




_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Mer 28 Mar - 18:29

Charles-Auguste Pincemaille originaire de Paris, enrôlé à 18 ans dans le 5ème bataillon de Paris, 5 septembre 1792, Caporal à la 2ème demi-brigade de bataille en 1794, Sergent-major à la 9ème demi-brigade de ligne en 1799, Sous-lieutenant en 1802, Lieutenant en second aux Grenadiers à pied de la Garde Impériale et Chevalier de la Légion d’Honneur en 1806, passé aux bataillons coloniaux en 1809, retraité en 1813, mort le 24 juin 1831 .

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Lun 29 Oct - 19:55

Aigle de giberne de grenadiers à pied de la Garde
MASDP Musée de l'Empéri


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Jeu 30 Mai - 9:16

officier des grenadiers à pied de la Garde
Musée de l'Empéri


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Jeu 12 Sep - 18:35


_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Sam 17 Oct - 17:56



coulonoh

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  colonel lepic le Mer 17 Fév - 14:00

avatar
colonel lepic
disputatio

Messages : 48
Date d'inscription : 10/12/2013
Age : 39
Localisation : montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Gravure Hautecoeur

Message  Marc Morillon le Mar 17 Mai - 9:51

Une belle gravure de la collection Hautecoeur...


Amicalement
Marc
avatar
Marc Morillon
baccalariandorum

Messages : 116
Date d'inscription : 04/05/2016
Age : 64
Localisation : Draguignan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Ven 17 Juin - 11:30

Epardeau Pierre, né le 26 septembre 1779 à Saint-Laurent, Charente, fils de Jean, meunier et de Marie Cotineau. Réquisitionnaire versé dans le 11e bataillon de la Meurthe, en Floréal an 2 et se retrouvera par amalgame dans la 200e demi-brigade de bataille puis à la 42e demi-brigade de ligne et à la 38e en 1800. Il sert comme grenadier. Il fait campagne à l'Armée du Rhin entre 1794 et 1801. Rayé des contrôles pour cause d'ancienneté à l'hôpital en 1797, il a donc passé un très long moment malade dans les hôpitaux militaires. Il reprend du service. Blessé d'un coup de feu à la jambe droite, le 22 ventôse an 7 dans le pays des Grisons. Rayé des contrôles à nouveau pour un congé de semestre expiré le 25 prairial an 10, Epardeau s'était laissé aller au repos dans ses foyers un peu trop longtemps. Ceci ne l'empêche nullement de passer comme grenadier à la Garde Consulaire le 9 fructidor an 11. A l'Armée des Côtes de l'Océan en 1804 ( puis à la Grande Armée à partir de 1805. Grenadier à pied du 1er régiment de la Vieille Garde, 4e bataillon, 2e compagnie. Chevalier de la Légion d'Honneur le 1er mai 1808. Sapeur dans le 1er régiment de Grenadiers à pied de la Vieille Garde en 1810. Congédié le 1er juillet 1814. Décédé le 28 mars 1836 à Saint-Laurent de ? , Charente. Il laisse une veuve, Adélaïde Bouquerelle et une fille, Madeleine Epardeau épouse de François Lhermite, charpentier.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Ven 17 Juin - 14:08

Guelin Jean, fils de Pierre et de Marie Brungt (?), ayant pour parrain et marraine Jean Guelin son oncle et Marie Arrandeaud sa tante, né le 27 octobre 1767 à Gimeux, Charente. Réquisitionnaire, sert en Vendée et à l'Armée de l'Ouest de 1793 à 1801. Entré dans la Garde Consulaire puis passé dans les régiments de grenadiers de la Vieille Garde. Passé à l'Armée du Rhin en 1805, Grande Armée de cette date à 1807, campagne d'Allemagne, de Prusse et de Pologne. Chevalier de la Légion d'Honneur le 14 mars 1806. Il reçoit un certificat de ses états de service à Paris le 1er mars 1808 et prend sa retraite. Il termine sa carrière militaire avec le grade de caporal. Décédé le 8 juin 1848.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Dim 25 Sep - 14:28

En voici un avec un sacré parcours :

Le Noir Auguste-Nicolas originaire de Paris, fils du célèbre peintre Simon-Bernard Le Noir. Soldat au 2e bataillon de réquisition de Paris le 1er septembre 1793, versé avec beaucoup de ses camarades dans le 9e bataillon de Paris dit de Saint-Laurent le 30 décembre 1793, alors âgé de 17 ans. Sergent le 18 novembre 1794, sous-lieutenant à la 98e demi-brigade de ligne en 1799. Lieutenant en 1801, capitaine adjudant-major au 92e régiment de ligne en 1804. Il passe aux grenadiers à pied de la Garde impériale en 1805, Chevalier de la Légion d’Honneur en 1808, chef de bataillon au 4e tirailleurs en 1809, créé Chevalier de l’Empire en 1810, major commandant le 1er Tirailleurs, Officier de la Légion d’Honneur et Baron de l’Empire en 1812. Amputé de la jambe droite par la suite d’un de boulet reçu en Russie à la bataille de Krasnoë le 17 novembre 1812. Colonel à la suite des grenadiers de France et Chevalier de Saint-Louis en 1814, nommé maréchal de camp le 21 décembre 1814. Commandeur de la Légion d’Honneur et retraité en 1815. Fait vicomte par la Restauration en 1821, membre du Conseil d’administration des Invalides en 1825, commandant la succursale d’Avignon en 1830. Grand Officier de la Légion d’Honneur en 1849, il décède à Bourges le 7 janvier 1850.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Laurent le Jeu 6 Oct - 18:05

Lair Nicolas-Louis originaire de Dampierre-sur-Avre, Eure-et-Loir, volontaire à 20 ans, au 8e de Paris (21 septembre 1792), caporal (1er avril 1793), passé à la 131e demi-brigade de bataille (1794), puis à la 1ère demi-brigade de ligne, sergent-major (1802), passé dans les grenadiers à pied de la Garde Impériale (1804), sergent aux fusiliers-grenadiers (1807), sous-lieutenant à la 4e légion de réserve et chevalier de Légion d’Honneur (1808), passé à la Garde royale d’Espagne (1809), capitaine adjudant-major au 13e régiment de tirailleurs de la Garde Impériale (1814), employé dans la Garde nationale de la Seine (1815), retraité en 1816.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4507
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 45
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Jérôme C. le Jeu 23 Mar - 10:04



découpis de grenadier à pied de la Garde par JOB en 1902

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5644
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 45
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grenadiers à pied de la Garde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum