SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement
SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -12%
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez ...
Voir le deal
220 €

Bataille de EYLAU 1807

2 participants

Aller en bas

 Bataille de EYLAU 1807  Empty Bataille de EYLAU 1807

Message  Bruel Mer 27 Fév - 18:29

Bataille de EYLAU 1807
 Bruel Aujourd'hui à 19:25

La bataille d'Eylau a eu lieu le 8 février 1807 à Preußisch Eylau (de nos jours Bagrationovsk) dans le nord de la Prusse-Orientale (actuel oblast de Kaliningrad), entre les forces de l’Empire russe, soutenues par celles du Royaume de Prusse, et l’Empire français. Napoléon Ier reste maître du terrain, au prix de lourdes pertes, mais n'obtient pas la victoire décisive qu’il attendait


Forces en présence et célébrités :
* Adolphe Édouard Casimir Joseph Mortier, duc de Trévise, né au Cateau-Cambrésis le 13 février 1768 et mort à Paris le 28 juillet 1835, militaire et homme d'État français, élevé à la dignité de maréchal d'Empire en 1804.


* Emmanuel de Grouchy, marquis de Grouchy, né à Paris le 23 octobre 1766, mort à Saint-Étienne (Loire) le 29 mai 1847), général français de la Révolution et de l’Empire, maréchal d'Empire, comte de l'Empire, Grand aigle de la Légion d'honneur, pair de France.


* Jean Joseph Ange d'Hautpoul, né le 13 mai 1754 au château de Salettes, à Cahuzac-sur-Vère, dans l'actuel département du Tarn et mort le 14 février 1807 des suites d'une blessure reçue à la bataille d'Eylau, général français de la Révolution et de l'Empire.


* Jean-Baptiste Bernadotte, né le 26 janvier 1763 à Pau, mort le 8 mars 1844 à Stockholm, passa en l’espace de trente-huit ans d’un rang de soldat du roi de France aux titres de roi de Suède et de Norvège sous les noms de Charles XIV Jean (en suédois, Karl XIV Johan) et de Charles III Jean (en norvégien, Karl III Johan) après avoir été général sous la Convention, ambassadeur puis ministre durant le Directoire, maréchal d’Empire et prince de l’Empire.


* Jean-Baptiste Bessières, duc d'Istrie, né le 6 août 1768 à Prayssac dans le Quercy et mort au combat le 1er mai 1813 à Weißenfels, dans le royaume de Saxe, militaire français, élevé à la dignité de maréchal d'Empire par Napoléon en 1804.

* François Charles Louis, marquis de Chasseloup-Laubat, né le 18 août 1754 au lieu-dit Toucheronde, à Nieulle-sur-Seudre (alors commune de Saint-Sornin, Charente-Inférieure) en Saintonge, d'une famille noble déjà illustrée dans la carrière des armes, mort le 6 octobre 1833 à Paris, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Marc Antoine Côme Damien Jean-Chrisostome Lacuée, né le 10 décembre 1773 à Agen (Lot-et-Garonne) et mort le 8 février 1807 (à 33 ans) à Preußisch Eylau, général du Premier Empire.

* François Joseph Lefebvre, né le 25 octobre 1755 à Rouffach et mort le 14 septembre 1820 à Paris, officier général français, maréchal d'Empire.


* Nicolas Dahlmann, né le 7 décembre 1769 à Thionville et mort le 10 février 1807 lors de la bataille d'Eylau, en Prusse-Orientale, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Henry Sanfourche né le 24 mars 1775 à Sarlat-la-Canéda mort le 10 avril 1841 à Sarlat-la-Canéda. Capitaine (1807)

* Olivier Macoux Rivaud de La Raffinière, né le 10 février 1766 à Civray dans la Vienne et mort le 19 décembre 1839 à Angoulême, en Charente, est un général et homme politique français de la Révolution et de l’Empire.

* François Louis, comte Fournier-Sarlovèze, né à Sarlat, le 6 septembre 1773 et mort à Paris le 18 janvier 1827, général d'Empire français.

* Joachim Murat, né le 25 mars 1767 à Labastide-Fortunière dans le Quercy — de nos jours Labastide-Murat, dans le département du Lot — et mort le 13 octobre 1815 à Pizzo, dans le royaume de Naples. Fait maréchal d'Empire et prince français par Napoléon en 1804, grand amiral de l'empire, sénateur puis grand-duc de Berg et de Clèves en 1805 et roi de Naples en 1808.
Il fut le beau-frère de Napoléon Ier, par son mariage avec Caroline Bonaparte.

* Louis Paul Baille, baron de Saint-Pol et de l'Empire, souvent appelé Baille de Saint-Pol, né le 1er juillet 1768 à Brignoles dans le Var et mort le 2 octobre 1821 à Paris, général français de la Révolution et de l'Empire.

* Charles Antoine Louis Alexis Morand, né le 4 juin 1771 à Pontarlier dans le Doubs et mort le 2 septembre 1835 à Paris, général français de la Révolution et de l'Empire. Lieutenant-général, comte et pair de France, également aide de camp de Napoléon Ier et colonel général des chasseurs à pied de la Garde impériale.


* Joseph Augustin Fournier de Loysonville dit Joseph Daultanne, marquis d'Aultane, né le 18 août 1759 à Valréas dans le Comtat Venaissin et mort le 7 janvier 1828 dans cette même ville, général français de la Révolution et de l’Empire.

* François Marie Guillaume Legendre, baron d'Harvesse, né le 1er novembre 1766 à Cormeray (Manche), mort le 24 avril 1828 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), général français de la Révolution et de l’Empire.

*Pierre-André-Hercule Berlier, né le 10 octobre 1769 à Crest dans la Drôme et mort le 14 août 1821 à Valence, dans le même département, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

* Georges Kister, né le 26 janvier 1755 à Sarreguemines (duché de Lorraine), mort le 24 décembre 1832 à Saint-Avold (Moselle), général français de la Révolution et de l’Empire.

* Claude Louis Constant Esprit Juvénal Gabriel Corbineau, né le 7 mars 1772 à Laval et mort le 8 février 1807 à Eylau, général de brigade du Premier Empire.

* Francois Valterre ou Walter1 né le 7 septembre 1759 à Mézières (Ardennes), mort le 30 janvier 1837 à Dugny-sur-Meuse (Meuse), général français de la Révolution et de l’Empire.

* Joseph Barbanègre, né le 22 août 1772 à Pontacq (Béarn), mort le 7 novembre 1830 à Paris, général de brigade du Premier Empire et baron de l'Empire.

* Rémy Isidore Joseph, comte Exelmans, né le 13 novembre 1775 à Bar-le-Duc et mort le 22 juillet 1852 à Saint-Cloud, maréchal de France.

* Jean Ambroise Baston comte de Lariboisière, né le 18 août 1759 à Fougères et mort le 21 décembre 1812 à Koenigsberg en Prusse-Orientale, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Jean François Leval  général français de la Révolution et de l’Empire, né le 18 avril 1762 à Paris et mort le 7 août 1834 dans cette même ville.

* Le comte Guillaume Latrille de Lorencez, né à Pau le 21 avril 1772 et mort à Bar-le-Duc le 1er octobre 1855), général français de la Révolution et de l’Empire.
Lorencez était un des beaux-fils du maréchal Oudinot, duc de Reggio, et le père de Charles Ferdinand Latrille, comte de Lorencez.

* Bernard Pourailly, né le 21 juin 1775 à Lées-Athas (Pyrénées-Atlantiques), mort le 30 juin 1828 à Paris, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Jean Pierre Antoine Rey, né le 21 septembre 1767 à Puylaurens dans le Tarn et mort le 12 janvier 1842 dans cette même ville, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Guillaume Raymond Amant Viviès, baron de La Prade, né le 3 novembre 1763 à Sainte-Colombe-sur-l'Hers et mort le 12 janvier 1813 à Vilnius, en Lituanie, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Étienne Hulot, baron de Mazerny, né le 15 février 1774 à Mazerny (Ardennes), mort le 13 septembre 1850 à Nancy (Meurthe), général français de la Révolution et de l’Empire.

* Jean-Baptiste Ambroise, baron Ravier, né le 31 décembre 1766 à Arc-sous-Cicon, mort le 19 novembre 1828 à Besançon), général français de la Révolution et de l’Empire.

* Claude Étienne Guyot général français de la Révolution et de l’Empire, né le 5 septembre 1768 à Villevieux dans le Jura et mort le 28 novembre 1837 à Paris.

* Éloi-Charlemagne Taupin, né le 17 août 1767 à Barbery (Oise) et mort le 10 avril 1814 à Toulouse (Haute-Garonne), général français de la Révolution et de l’Empire.

* Francesco Federico Campana général de brigade italien de la Révolution et de l’Empire, né le 5 février 1771 à Turin en Italie et mort le 16 février 1807 lors de la bataille d'Ostrolenka en Russie.

*Jean Gabriel Marchand, né le 10 décembre 1765 à L'Albenc dans le Dauphiné et mort le 12 novembre 1851 à Saint-Ismier en Isère, général de division français de la Révolution et de l’Empire. Il exerce tout d'abord son métier d'avocat, avant de devenir capitaine dans l'armée révolutionnaire.

* Alexandre d'Alton, né à Brive le 20 avril 1776, mort à Versailles le 20 mars 1859, général français de la Révolution et de l’Empire. Il est également baron de l'Empire, fait comte sous la Restauration. Il a également servi sous la Monarchie de Juillet.

* Eugène-Casimir Villatte, comte d'Oultremont, né le 14 avril 1770 à Longwy (actuel département de Meurthe-et-Moselle) et mort le 14 mai 1834 à Nancy (Meurthe), général français de la Révolution et de l’Empire.

* Thomas Mignot, baron de Lamartinière, né le 26 février 1768 à Machecoul en Loire-Atlantique et mort le 6 septembre 1813 à Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Jacques-Gervais Subervie, né le 4 janvier 1772 à Lectoure dans le Gers et mort le 10 mars 1856 à Ligueux, en Gironde, général français de la Révolution et de l’Empire et homme politique de la monarchie de Juillet et de la Seconde République.

* Jacques Jardin, dit Desjardin, né à Angers (Maine-et-Loire), où son père exerçait la profession de voiturier, le 9 février 1759 et mort le 11 février 1807, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Pierre Belon Lapisse, né le 25 novembre 1762 à Lyon et mort le 30 juillet 1809 à Santa Olalla en Espagne, des suites de ses blessures reçues à la bataille de Talavera, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Jean-Baptiste Deban de Laborde, dit Laborde (1769-1809) militaire de l'époque de la Révolution française et de l'Empire. Officier de cavalerie, Colonel du 8e régiment de hussards de 1805 à 1809, il a été tué à la bataille de Wagram, à la tête de son régiment le 6 juillet 1809.

* Pierre Joseph Habert, né le 22 décembre 1773 à Avallon dans l'Yonne et mort le 19 mai 1825 à Montréal, dans le même département, général français de la Révolution et de l’Empire.

*Augustin-Daniel Belliard, né le 25 mai 17691 à Fontenay-le-Comte (Vendée) et mort le 28 janvier 1832 à Bruxelles, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Samuel François Lhéritier de Chézelles fut un général français de la Révolution et de l'Empire, né le 6 août 1772 à Angles dans la Vienne et mort le 20 août 1829 à Paris.


* Louis Charles Vincent Le Blond de Saint-Hilaire, né le 4 septembre 1766 à Ribemont dans l'Aisne et mort le 5 juin 1809 à Vienne, en Autriche, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Dominique-Louis-Antoine Klein, né le 24 janvier 1761 à Blâmont (Lorraine) et mort le 2 novembre 1845 à Paris, général et homme politique français de la Révolution et de l’Empire.

* Raymond Gaspard de Bonardi, comte de Saint-Sulpice, né le 23 octobre 1761 à Paris, mort le 20 juin 1835 à Paris, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Jean-Baptiste Dommanget, né le 17 octobre 1769 à Possesse (Marne) et mort le 10 février 1848 à Paris, général de brigade du Premier Empire.

*Joseph Alphonse Hyacinthe Alexandre de Bonnet d’Honnières, né le 11 mars 1764 à Valréas dans le Vaucluse et mort le 11 février 1807 à Kisiten en Pologne, général français de la Révolution et de l’Empire.

* Pierre Honoré Anne Maupetit, né le 21 novembre 1771 à Lyon dans le Rhône et mort de ses blessures le 13 décembre 1811 à Alençon, général français de l’Empire.

* Ythier Sylvain Pryvé, né le 19 juillet 1762 à Vannes-sur-Cosson dans le Loiret et mort le 13 février 1831 à Paris, général français de la Révolution et de l'Empire.

* Louis-Prix Varé, né le 21 janvier 1766 à Versailles dans les Yvelines et mort le 14 mars 1807 à Thorn en Pologne, général français de la Révolution et de l’Empire.

Bruel
Bruel
lectio

Messages : 30
Date d'inscription : 17/01/2019
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

 Bataille de EYLAU 1807  Empty Re: Bataille de EYLAU 1807

Message  Bruel Jeu 28 Fév - 9:15

 Bataille de EYLAU 1807  1200px10
 Bataille de EYLAU 1807  1200px10

Empire français : 65 000 hommes sous le commandement de l’Empereur Napoléon 1er. L’artillerie dispose de 300 canons.
Pour les coalisés russo-prussiens : 70 000 hommes sous les ordres du général russe Levin August Compte von Bennigsen. L’artillerie est forte de 400 canons.

Pertes:
Pour les Français : 5800 morts dont 6 généraux, 25 000 blessés, et environ 1000 prisonniers.
Pour les coalisés russo-prussiens : 30 000 hommes mis hors de combat, 9000 morts et 21 000 blessés.

Conséquences:
La bataille d’Eylau restera longtemps dans la mémoire collective comme une des plus meurtrières en termes de pertes humaines. L’expression de boucherie sera employée abondamment par les historiens qui ne tariront pas de qualificatifs, et compareront le champ de bataille à un cimetière. Napoléon lui-même, affligé par l’ampleur du désastre, restera huit jours sur place pour s’occuper de l’évacuation de ses blessés.  Il déclarera plus tard : « Cette boucherie passerait l’envie à tous les princes de la terre de faire la guerre. »
Il faudra attendre la victoire de Friedland (14 juin 1807) pour voir la guerre s’achever. Une paix incertaine sera conclue avec le sournois traité de Tilsit (7 juillet 1807).

Littérature:
C’est à Eylau qu’Honoré de Balzac situera son personnage Le colonel Chabert (1835). Celui-ci y sera enterré vivant, à l’intérieur d’un charnier, sous un monticule de cadavres.

Balzac
Victor Hugo dédiera à son oncle Louis-Joseph Hugo, capitaine au 55ème de ligne qui sera blessé au bras lors de la bataille, le poème Le Cimetière d’Eylau (28 février 1874) dans La Légende des siècles.
 Bataille de EYLAU 1807  Hbalza10
 Bataille de EYLAU 1807  Hbalza10
 Bataille de EYLAU 1807  Victor10
 Bataille de EYLAU 1807  Victor10
Bruel
Bruel
lectio

Messages : 30
Date d'inscription : 17/01/2019
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

 Bataille de EYLAU 1807  Empty Re: Bataille de EYLAU 1807

Message  Bruel Jeu 28 Fév - 9:32

 Bataille de EYLAU 1807  Murat-10
 Bataille de EYLAU 1807  Murat-10

On débat de la bataille http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=55&t=3798


 Bataille de EYLAU 1807  039_na10
 Bataille de EYLAU 1807  039_na10
Il ordonne un concours pour un tableau commémoratif, selon un cahier des charges très précis. Une trentaine d’artistes se présentent, dont Meynier, et c’est Gros qui remporte la commande (son tableau est au musée du Louvre).

Napoléon sur le champ de bataille d’Eylau, le 9 février 1807
Charles Meynier (1768-1832)
1807
Huile sur toile
H. 93 ; L. 146 cm
MV 8128
©️ RMN-Grand Palais (château de Versailles) / Franck Raux


Frank Ferrand (EUROPE 1), https://www.europe1.fr/emissions/Au-coeur-de-l-histoire/le-recit-la-bataille-deylau-2711032 C’est une bataille très ambiguë et pleine de rebondissements que Franck Ferrand nous fait revivre aujourd’hui : Eylau, en février 1807. Pour parler de cette date importante dans l’épopée napoléonienne, il reçoit Jean-Paul Kauffmann, auteur d’un livre sur le sujet, intitulé Outre-Terre.
Bruel
Bruel
lectio

Messages : 30
Date d'inscription : 17/01/2019
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

 Bataille de EYLAU 1807  Empty connaissance

Message  Bruel Dim 3 Mar - 11:18

Ca plait pas la listes mais il était présent je ne sais comment se dérouler une bataille comme celle ci par exemple EYLAU mais tout le monde devait se connaître et être des amis boire ensemble se battre ensemble le train habituel puis de faire connaitre leur famille leur propriété en dehors des batailles y'a t'ils des témoignages d'experts comme Jean Tulard qui pourrait le dire mais sa fait beaucoup officiers pour dire un tel ou un tel trainer ensemble ou été copain ça on le connait très peu des livres voire de l'internet sur les forums ou commentaires sur le 1er Empire coulonoh
Bruel
Bruel
lectio

Messages : 30
Date d'inscription : 17/01/2019
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

 Bataille de EYLAU 1807  Empty Ordre de bataille français à Eylau

Message  Davin Didier Dim 3 Mar - 16:42


Sans doute perfectible…….. Wink



Garde Impériale Bessières
Récapitulatif artillerie :
5 batteries à cheval 1 batterie à pied (16 canons)
Infanterie de la Garde Soulès
Brigade Soulès
1° Rgt. de chasseurs à pied de la Garde impériale
2° Rgt. de chasseurs à pied de la Garde impériale
Brigade Dorsenne
1° Rgt. de Grenadiers à pied de la Garde impériale [2 bat.] 800
2° Rgt. de Grenadiers à pied de la Garde impériale [2 bat.] 800
Division de cavalerie de la Garde Walther 1916
Brigade de Vieille Garde Lepic
Grenadiers à cheval de la Garde impériale
Brigade Dahlmann
1° Rgt. de chasseurs à cheval de la Garde impériale Mamelouks de la Garde impériale
Brigade Jacquin laissée en grande partie à Varsovie
Artillerie
1° Co. d’Art. à cheval [9 canons]
2° Co. d’Art. à cheval [9 canons]
1° Co. 6e d’Art. à cheval [8 canons]
2° Co. 1° d’Art. de Pied [8 canons]
6° Co. 1° d’Art. de Pied [8 canons]

RESERVE DE CAVALERIE Murat

Division Klein( 1ere div de dragons)
Artillerie de Division
2° Co. d’Art. à cheval [4 canons] (1/2)
Brigade Fenerolz
1° Rgt. de Dragons
2° Rgt. de Dragons
Brigade La Motte
4° Rgt. de Dragons
14° Rgt. de Dragons
Brigade
20e et 26e dragons

Division Grouchy( 2e division de Dragons)
Artillerie de Division
2° Co. 2° d’Art. à cheval [4 canons] (1/2)
Brigade Bron
3° Rgt. de Dragons
6° Rgt. de Dragons
Brigade Milet
10° Rgt. de Dragons
11° Rgt. de Dragons

Division de Dragons Milhaud
Artillerie de Division
3° Co. 2° d’Art. à cheval [4 canons]
Brigade Boye
5° Rgt. de Dragons
12° Rgt. de Dragons
Brigade Marisy
8° Rgt. de Dragons
16° Rgt. de Dragons
Brigade Maupetit
9° Rgt. de Dragons
21° Rgt. de Dragons


Division D’Hautpoul ( 2eme division de cavalerie lourde )
Artillerie de Division
4° Co. 2° d’Art. à cheval [4 canons]
Brigade Saint-Sulpice
10° Rgt. de Cuirassiers
11° Rgt. de Cuirassiers
Brigade Clément
5° Rgt. de Cuirassiers
1° Rgt. de Cuirassiers

IVe Corps Soult


Division Leval
Artillerie de Division
17° Co. 5° d’Art. de Pied [Autrichiennes 6-12 £] [4 canons]
13° Co. 5° d’Art. de Pied [Autrichiennes 6-12 £] [8 canons]
Brigade Férey 3905 2000 2880 3825 3152 moy 863
46° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
57° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
Brigade Schiner
24° Rgt. d’infanterie légère [2 bat.]
Brigade Vivies
4° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
28° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]

Division Legrand
Artillerie de Division
14° Co. 5° d’Art. de Pied [Autrichiennes de 6£] [8 canons]
17° Co. 5° d’Art. de Pied [Autrichiennes de 12£] [4 canons]
3° Co. 5° d’Art. à cheval [4 canons]
Brigade Ledru
26° Rgt. d’infanterie légère [2 à 3 bat.]
Rgt. de Tirailleurs Corses [1 bat.]
Rgt. de Tirailleurs du Pô [1 bat.]
Brigade Levasseur
18° Rgt. d’infanterie de ligne
75° Rgt. d’infanterie de ligne

Brigade Guyot cavalerie légère

8° Rgt. de hussards
16° Rgt. de chasseurs à cheval
22° Rgt. de chasseurs à cheval
4° Co. 5° d’Art. à cheval [4 canons]


VIIe Corps Augereau

Division Desjardins
Artillerie de Division
1° Co. 3° d’Art. de Pied [12 canons]
2° Co. 6e d’Art. à cheval [4 canons]
Brigade Albert (ou Lefranc ?)
16° Rgt. d’infanterie légère [3 bat.]
14° Rgt. d’infanterie de ligne [2 à 3 bat.]
Brigade Binot
105° Rgt. d’infanterie de ligne [2 à 3 bat.]

Division Heudelet
Artillerie de Division
3° Co. 3° d’Art. de Pied [8 canons]
5° Co. 3° d’Art. de Pied [8 canons]
2° Co. 6e d’Art. à cheval [4 canons]
Brigade François Amey
7° Rgt. d’infanterie légère [3 bat.]
Brigade Jacques Sarrut
24° Rgt. d’infanterie de ligne [3 bat.]
63° Rgt. d’infanterie de ligne [3 bat.]

Division Saint-Hilaire
Artillerie de Division
12° Co. 5° d’Art. de Pied [Autrichiennes 6-12 £]
16° Co. 5° d’Art. de Pied [Autrichiennes 6-12 £]
Brigade Candras
10° Rgt. d’infanterie légère [2 bat.]
36° (22° ?) Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
Brigade Varé
43° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
55° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]

Brigade Durosnel attachée au VII e Corps
7° Rgt. de chasseurs à cheval
20° Rgt. de chasseurs à cheval
5° Co. 6e d’Art. à cheval [6 canons]



III° Corps Davout
Le III° Corps d’armée arrive sur le champ de bataille vers 10 h.

Division Morand
Artillerie de Division
11° Co. 7° d’Art. à pied [10 canons]
13° Rgt. d’infanterie légère [2 bat.]
Brigade Brouard
17° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
30° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
Brigade Honnières
51° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
61° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]

Division Friant
Artillerie de Division
2° Co. 7° d’Art. de Pied [8 canons]
2° Co. 5° d’Art. de Cheval [4 canons]
Brigade Lochet
33° Rgt. d’infanterie légère [2 bat.]
48° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
Brigade Grandeau
108° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
111° (118° ?) Rgt. d’infanterie de ligne [3 bat.] Détaché à Myszienec

Division Gudin
Artillerie de Division
3° Co. 7° d’Art. de Pied [10 canons]
2° Co. 5° d’Art. de Cheval [4 canons]
Brigade Petit
12° Rgt. d’infanterie légère [2 bat.]
21° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
Brigade Gauthier
25° Rgt. d’infanterie de ligne [2 bat.]
85° Rgt. d’infanterie de ligne [1 bat.]

Brigade Marulaz cavalerie légère
1° Rgt. de chasseurs à cheval
12° chasseur à cheval
2° Rgt. de chasseurs à cheval 182 Resté à Myszienec
Artillerie du III° Corps
2° Co. 7° d’Art. de Pied [Autrichiennes de 12£] [4 canons]
3° Co. 7° d’Art. de Pied [Autrichiennes de 12£] [4 canons]
15° Co. 7° d’Art. de Pied [8 canons]
1° Co. 5° d’Art. de Cheval [8 canons]

VIe Corps Ney
Le VI° Corps arrive sur le champ de bataille en fin d’après-midi entre 16 et 18 heures;

Division Marchand
Brigade Villatte
6° Rgt. d’infanterie légère [2 à 3 bat.]
39° Rgt. d’infanterie de ligne [2 à 3 bat.]
Brigade Roguet ou Marcognet
69° Rgt. d’infanterie de ligne [2 à 3 bat.]
76° Rgt. d’infanterie de ligne [2 à 3 bat.]
Artillerie de Division
9° Co. 1° d’Art. de Pied [6 canons]
1° Co. 2° d’Art. de Pied [6 canons]

Division Gardanne
Brigade Marcognet 2600 2991 2795 moy 763 ?
25° Rgt. d’infanterie légère [3 bat.]
27° Rgt. d’infanterie de ligne [3 bat.]
Brigade Delabassée
50° Rgt. d’infanterie de ligne [2 à 3 bat.]
59° Rgt. d’infanterie de ligne [2 à 3 bat.]
Artillerie de Division
10° Co. 1° d’Art. de Pied [6 canons]
11° Co. 1° d’Art. de Pied [6 canons]

Cavalerie Légère
Brigade Colbert Chabanais : 10e Hussards , 3e chasseurs à cheval


avatar
Davin Didier
inceptio

Messages : 2398
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 63
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

 Bataille de EYLAU 1807  Empty Corbineau, à Eylau

Message  Bruel Ven 6 Mar - 13:46

à la bataille d'Eylau Le colonel Corbineau et les chasseurs Fortier et Tasu du 5e Chasseurs à cheval ont pris un drapeau russe. François Fournier-Sarlovèze, Sanfourche , Pierre Mataly de Maran , Jean Zacharie Mesclop et  Pierre Yrieix Daumesnil y était à Eylau en 1807.

le 5e régiment de chasseurs à cheval est une unité de cavalerie légère de l'armée française créée en 1675 : ce régiment a été dissous en 1994 à Périgueux.

Périgueux qui est la terre de militaires Jean Zacharie Mesclop, Henri-Jacques-Jean Boyer , François Fournier-Sarlovèze , Henri Sanfourche , Pierre Mataly de Maran , Pierre Yrieix Daumesnil, Thomas Robert Bugeaud, marquis de La Piconnerie, duc d'Isly


Marie Louis Hercule Hubert Corbineau, né le 10 avril 1780 à Marchiennes et mort le 5 avril 1823 à Châlons-sur-Marne, Il prit part aux batailles d'Austerlitz, d'Iéna et d'Eylau et fut atteint d'un coup de biscaïen à la cuisse droite à cette dernière bataille au moment où son frère aîné succombait. Après s'être battu à Friedland, il se trouvait à la bataille de Wagram et marchait à la tête de son régiment à l'attaque d'une batterie, lorsqu'il eut le genou droit fracassé par un boulet, blessure qui nécessita l'amputation de la cuisse et mit un terme à sa carrière militaire. Dans le grand tableau d'Horace Vernet représentant la bataille de Wagram, on voit, en face de l'Empereur, le colonel Corbineau, blessé et transporté sur un brancard.

Pertes à Eylau :
Pour les Français : 5800 morts dont 6 généraux, 25 000 blessés, et environ 1000 prisonniers.
Pour les coalisés russo-prussiens : 30 000 hommes mis hors de combat, 9000 morts et 21 000 blessés.
 Bataille de EYLAU 1807  Corbin10
 Bataille de EYLAU 1807  Images10


Hommage a son frère Claude Louis Constant Esprit Juvénal Gabriel Corbineau, né le 7 mars 1772 à Laval et mort le 8 février 1807 à Eylau. Hercule perdit son frère dans la bataille
Bruel
Bruel
lectio

Messages : 30
Date d'inscription : 17/01/2019
Age : 45
Localisation : Paris

cloclo aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

 Bataille de EYLAU 1807  Empty Re: Bataille de EYLAU 1807

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum