SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

Gendarmerie en Corse 1796

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gendarmerie en Corse 1796

Message  Davin Didier le Ven 23 Juin - 7:16



La Gendarmerie en Corse eut toujours un statut particulier, en raison d'un maintien de l'ordre royal puis républicain "difficile", pour toutes sortes de raisons.
Immédiatement après le départ des Anglais et la chûte du royaume Anglo Corse en fin 1796, la Gendarmerie de l'Armée d'Italie, qui comportait de nombreux natifs de l'île, composait l'ossature de l'expédition pour reprendre le contrôle de la Corse avec des volontaires exilés et des compagnies de volontaires et de gardes nationaux levés sur place en attendant l'arrivée de régiments de Ligne.

Le général Gentili qui commande avec Casalta les forces républicaines sur place prend des mesures pour augmenter ses effectifs.


Au citoyen Gentili, chef d'escadron, commandant ta gendarmerie, le 16 frimaire an 5 (6 décembre 1796.)

Vous trouverez ci-joint, citoyen, un arrêté du commissaire du Directoire Exécutif près l'armée d'Italie qui prescrit que la gendarmerie nationale des départements de Golo et Liamone sera portée provisoirement à neuf compagnies, dont cinq dans le Golo et quatre dans le Liamone.

Vous êtes nommé pour commander ces escadrons, et le capitaine Cauro pour commander le second en qualité de chef d'escadron, comme vous verrez par les deux arrêtés de nomination ci-joints. Je vous fais passer aussi l'état de tous les officiers, sous-officiers et nombre de gendarmes qui doivent composer ces neuf compagnies.

Le commissaire du gouvernement vous ayant chargé de leur organisation, vous voudrez bien vous en occuper sans aucun délai, en faisant appeler tant à Bastia qu'à Ajaccio chaque escadron, en en faisant reconnaître tous les officiers et sous-officiers conformément à la loi. Vous rendrez compte au général Casabianca de toutes vos opérations relatives à la gendarmerie du département de Liamone, et au chef de l'état major de la division, de celle du Golo. Ils seront présents, ainsi qu'un commissaire des guerres, à la revue d'organisation,

Vous ferez incorporer dans l'escadron de Liamone tous les gendarmes actuels qui sont natifs de l'Au delà des monts. Je vous autorise à faire compléter les compagnies par des recrues que vous pourrez prendre soit parmi les anciens militaires, soit parmi les simples citoyens, pourvu qu'ils sachent lire et écrire, et qu'ils n'aient jamais servi les Anglais, ni le département rebelle. Il faut avoir soin de s'assurer qu'ils ont toujours tenu une conduite patriotique.


Au commandant de la place de la Porta, le 27 frimaire an 3 (7 décembre 1796.)

Les volontaires des colonnes mobiles qui préfèrent de servir dans la gendarmerie nationale ont la faculté de quitter ces colonnes, s'ils sont reçus dans l'autre corps ; mais si on les refuse, ils doivent rentrer dans leurs compagnies. Il est pressant d'organiser la gendarmerie et de la mettre sur un pied respectable. C'est ce qui me détermine à permettre qu'on prenne des citoyens sortant des colonnes mobiles.......



Au citoyen Savy, commissaire des guerres, le 10 nivôse an 5 (30 décembre 1796,.)

Je vous préviens, citoyen, que les gendarmes qui ont été incorporés dans la gendarmerie du Liamone reçoivent ordre de partir de Bastia, le 11 de ce mois, pour se rendre à Ajaccio en suivant la route d'étape qui a été fixée par les troupes. Ils prendront les vivres ici pour huit jours d'avance.

Comme il importe de délivrer des habits à ceux des gendarmes qui n'en ont point reçu, le général vous autorise à faire acheter les boutons qui manquent au prix le plus économique.


Au citoyen Gentili, commandant de la gendarmerie, le 14 pluviôse an 5 (2 février 1797.)

Vous devez vous occuper sur le champ, citoyen, de l'organisation de la gendarmerie du département de Liamone. Vous dresserez d'abord un contrôle nominatif des officiers et sous-officiers, soit anciens, soit nouvellement nommés pour les quatre compagnies. Vous ferez la répartition entre elles de tous les anciens gendarmes de la 28e division par nombre égal, de manière que chaque compagnie ait un fonds de militaires qui aient déjà servi. Après avoir constaté ce qui manque au complet, vous demanderez à chaque capitaine de vous présenter un nombre suffisant d'hommes propres à être reçus dans ce corps. Avant.de les y faire inscrire, vous ordonnerez qu'ils se présentent à vous, et vous donnerez votre avis au général Casabianca sur leur admission. Vous connaissez sans doute quelles sont les qualités nécessaires pour être reçu gendarme.


La première qui est de stricte nécessité, c'est de savoir lire et écrire ; la seconde de n'avoir jamais servi les Anglais ni le département rebelle ; la troisième d'avoir servi, autant que faire se pourra, dans quelques corps de troupes françaises ; la quatrième d'être d'un âge à porter les armes, d'une taille avantageuse, et surtout pas estropiés, et de n'avoir aucune incommodité physique qui les rende inhabiles au service actif, auquel ils sont destinés.

Lorsque vous aurez le nombre d'hommes qui vous sont nécessaires pour compléter les compagnies, vous en remettrez le contrôle général au général Casabianca qui me le présentera, et je fixerai le jour de leur organisation définitive







study

Davin Didier
inceptio

Messages : 1812
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 58
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum