SEHRI : de 1789 à 1815 - association loi 1901
Bonjour
N'oubliez pas de vous inscrire et de vous présenter pour profiter pleinement du forum.
cordialement

les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Aller en bas

les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  Jérôme C. le Lun 29 Nov - 20:54

Suite au message de Elisa du Gard sur les frères Ferrier,http://sehri.forumactif.com/la-cavalerie-legere-f16/le-dictionnaire-des-hussards-francais-t182.htm#857
je me suis mis en recherche de chose sur eux et je viens de trouver que le frère est né en France et a été autorisé à servir dans une armée étrangère, comme Pierre François XAvier Alexis, semble t il.

voici (mais vous l'avez déjà), le dossier de Ferrier cadet
http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimage/leonore/LH073/PG/FRDAFAN83_OL0962040v001.htm

Saluere

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5993
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Les frères Ferrier

Message  Elisa le Lun 7 Nov - 18:24

Bonsoir,
Je viens de prendre connaissance de votre message.
En effet, Gratien est né à Peyréhorade dans les Landes en 1771 et Pierre, François, Xavier, Alexis à Pampelune en 1781. Entre eux deux, il y avait Marie-Sophie née à Bayonne en 1774 et Marc, Sainte Croix né aussi à Bayonne en 1776. Peut être y avait il d'autres enfants, mais je ne les ai pas trouvé.
Leurs parents s'appelaient : Marie Anne Fournier (née à Peyréhorade en 1750) et Gratien Ferrier (né à tarbes en 1751) Ils ont eu leur fils ainé Gratien alors qu'ils n'étaient pas encore mariés, ce qu'ils on fait en 1753 à Peyréhorade.
Le père n'était pas dans l'armée, mais il a été premier commis de marine à Bayonne, Directeur de la caisse de l'extraordinaire et Directeur de la fabrication des assignats.
Le frère ainé Gratien, qui a eu une "belle" carrière (il a été général et maréchal de camp, Commandeur de la légion d'honneur, campagne d'Espagne, de Russie etc ...) a vraisemblablement introduit son jeune frère Pierre F,X,A, dans l'armée. Sa carrière a été moins brillante semble t'il (capitaine commandant), mais je ne trouve pas beaucoup de renseignements sur lui. Il était hussard au 1er régiment, a été en Italie, a été dans la garde de Murat et aux chevau-légers. Je ne sais toujours pas s'il a été médaillé de Sainte Hélène (décédé en 1861 à Paris). Comme je crois vous l'avoir écrit, il était un très bon artiste peintre (nous avons deux de ses tableaux, et il était très beau), mais malheureusement le tableau qu'il a peint sur Naples (1810) et qui aurait été exposé à une exposition de l'empire demeure, pour moi, introuvable.
Comme vous l'indiquez, j'ai en effet bien trouvé les renseignements sur la base Léonore et j'ai donc son acte de déclaration de naissance et de baptème en espagne, ses campagnes, son titre de chevalier de la Légion d'honneur.
Si par hasard vous trouviez d'autres éléments sur un des deux frères Ferrier, je serai ravie d'en prendre connaissance. Si vous aviez besoin de précision je me ferais une joie de vous les transmettre.
En parlant d'eux, ils restent toujours vivant.
Bien cordialement
Elisa (du Gard où il a beaucoup plu)

Elisa
noviter veniens

Messages : 7
Date d'inscription : 29/11/2010
Age : 56
Localisation : Gard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Toujours à propos des Ferrier

Message  Elisa le Mar 8 Nov - 14:07

Bonjour,

Une erreur s'est glissée dans mon message du 7/11. Le mariage des parents de Gratien et de PFXA FERRIER se situe en 1773 et non pas en 1753.

Par ailleurs je joins le récapitulatif des états de services et campagnes de PFXA FERRIER que j'ai trouvés sur la base Léonore :

Chevalier de l’Ordre royal et militaire de Saint Louis le 16 août 1820,
chevalier de l’ordre royal de la Légion d’Honneur 4 octobre 1826 (sous le N° d’ordre 112).

Services :
• Dragon au 9eme régiment le 31 mai 1804
• Brigadier le 23 septembre 1805
• ? je ne comprends pas le mot, cela ressemble à « Fourrico », le 25 mars 1805
• Maréchal des logis le 1er mai 1806
• Sous lieutenant au 1er régiment des chasseurs napolitains le 5 juin 1806
• Passé aux chevau-légers de la garde royale le 9 août 1806
• Lieutenant dans la gendarmerie d’élite de la garde royale de Naples le 10 mars 1807
• Capitaine aux chevau-légers de la dite garde le 7 mars 1811
• Chef d’escadron le 3 mai 1815
• Reconnu capitaine au service de France le 21 février 1816
• Capitaine au régiment des hussards du Jura, maintenant hussards de Chartres le 18 décembre 1816.

Campagnes :
A fait les campagnes des années :
1812, 1813, 1814 en Pouille,
1806, 1897, 1809, 1810, 1813, 1814, 1815 dans l’armée napolitaine,
1823 en entier en Espagne à la division Bourck

Il a bénéficié de sa pension militaire (de 1,775 F) en 1839.

Bonne journée
Elisa

Elisa
noviter veniens

Messages : 7
Date d'inscription : 29/11/2010
Age : 56
Localisation : Gard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les services et campagnes de Gratien FERRIER

Message  Elisa le Mar 8 Nov - 14:14

Pour qu'il n'y ait pas de jaloux, voici les services et campagnes de gratien :

Services :
• Volontaire, sous-lieutenant dans le 7e régiment de dragons le 22 septembre 1792
• Lieutenant le 13 décembre 1794.
• Lieutenant dans le 7e de dragons et aide de camp du Général Demars, 27 juillet 1795.
• Capitaine le 9 pluviose an V.
• Adjoint au général Lacroix en février 96.
• Adjoint au général Sherlock en août 96.
• Capitaine au 7e de dragons 28 janvier 1797.
• Chef d’escadron provisoire 30 floréal an VII.
• Aide de camp du maréchal Jourdan 16 mai 1805.
• Chef d’escadron 18 juillet 1805, employé à l’Etat-major de l’armée d’Italie.
• Aide de camp du roi Joseph Bonaparte 1er février 1806.
• Major au service du roi de Naples, commandant l’escadron de la gendarmerie d’élite de la garde napolitaine 13 juillet 1806.
• Colonel, commandant la province de Capitama 13 octobre 1807.
• Colonel, gouverneur de la province d’Aquila 29 octobre 1807.
• Maréchal de camp dans l’armée napolitaine 31 août 1809

• Démissionne du service de Naples en janvier 1815.
• Réintégré dans l’armée française durant les cent-Jours
• Colonel 15 mai 1815
• Maréchal de camp 31 octobre 1815 et mis en non activité à cette date.

• Rappelé au service en qualité de lieutenant du roi, à Mézières le 7 octobre 1818
• Admis au traitement de réforme le 26 janvier 1820.
• Disponible au 1 er avril 1820.

• Rappelé en qualité de commandant de la 3e subdivision de la 18e division militaire en Haute Marne le 21 avril 1820.
• Commandant de la 6e subdivision de la 10e division militaire en Ariège le 26 décembre 1821.
• Commandant de la 2e subdivision de la 12e division militaire en Charente inférieure le 9 octobre 1822.
• Commandant de la 4e sub de la 1ère division militaire de Seine et Marne le 3 septembre 1823
Mis en disponibilité le 1er janvier 1829

• Commandant du département de la Sarthe 10 août 1830
• Commandant du département de Loir-et-Cher le 22 avril 1831
Admis à faire valoir ses droits à la retraite le 1er octobre 1833.

Ses campagnes (de 1792 à 1812) :

Bataille de Valmy
Armée des Ardennes
Armée du Nord
Armée des côtes de Cherbourg
Armée d’Allemagne
Armée d’Italie
Armée d’observation du Midi
Armée d’Italie
Armée de Naples
Armée d’Espagne _ armée d’Aragon
Russie

Il eut de nombreuses blessures :
Un coup de feu à la jambe droite en Aragon
Deux coups de lance à Moscou

Commandeur de l’Ordre Royal des Deux-Siciles par décret du 19 mai 1808
Chevalier de Saint-Louis par ordonnance du 14 février 1816
Commandeur de la Légion d’Honneur le 17 août 1822

A fait partie du collège électoral du département de l’Indre par décret de l’Empereur du 2 mai 1815.

A sa mort, il avait une fortune de 108 445,95 francs germinal

A bientôt cordialement
Elisa

Elisa
noviter veniens

Messages : 7
Date d'inscription : 29/11/2010
Age : 56
Localisation : Gard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  Laurent le Mar 8 Nov - 17:59

Magnifique ! M'autoriseriez vous à mettre en ligne les informations de Gratien sur le site SEHRI des volontaires dans la fiche du régiment où il a servi (en vous citant) sous la Révolution.

Je serais très heureux de placer Gratien dans l'historique du 7ème Dragons.

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  Jérôme C. le Mar 8 Nov - 18:54

merci de ces infos qui pourront servir, j'en suis sûr, à beaucoup :serhiaples:

• ? je ne comprends pas le mot, cela ressemble à « Fourrico », le 25 mars 1805
il s'agit en fait de fourrier, une fonction de sous-officier Very Happy

Le général Ferrier est un des hommes lui ont figuré pendant vingt ans avec honîeur dans les rangs de ces braves, qui ont jorté la gloire du nom français dans toutes es contrées de l'Europe...Créé général de brigade le 51 août 1809, M. Ferrier passa l'année suivante en Espagne avec le commandement des troupes auxiliaires napolitaines; pendant le siège de Tarragone il fut chargé de défendre la position de Calatayud, et mérita par sa belle conduite, dans plusieurs circonstances officielles, d'être mentionné honorablement à l'ordre du jour de l'armée d'Aragon; il fut atteint d'un coup de feu à la jambe...La conduite qu'il tint devant cette dernière place [Valence] lui valut la croix d'officier de la Légion - d'Honneur, qu'il obtint le 16 mars 1812. Au mois de juillet de la même année il passa à la grande armée de Russie. Employé auprès de Joachim Murât, roi de Naples, il se trouva le 29 septembre à l'affaire qui eut lieu en avant de Moskow, y fut démonté, atteint de deux coups de lance, et fait prisonnier de guerre. Il obtint sa liberté au mois d'octobre 1814, et rentra en France par suite de l'ordonnance royale du 16 décembre de cette même année, qui rappelait les Français employés à l'étranger. Il donna sa démission du service de Naples en janvier 1815, et fit sa soumission au gouvernement des Bourbons le 10 février suivant. Il fut admis de nouveau au service de France, avec son grade de maréchal de camp, le 31 octobre de la même année. Le 14 février 1816 il fut décoré de la croix de Saint-Louis, et quelques années plus tard (17 avril 1822) créé commandeur de l'ordre de la Légion-d'Honneur. M. le général Ferrier a commandé successivement les départemens de la HauteMarne, de l'Ariége (pendant le cordon sanitaire), de la Charente-Inférieure, de Seineet-Marne, delà Sarthe et de Loir-et-Cher, et après quarante-cinq ans de services a été mis à la retraite en novembre 1833, par suite de l'ordonnance royale du 11 avril 1831.
Biographie Des Hommes Du Jour, Volume 1 ;Volume 3 Par Germain Sarrut

son sabre a été vendu en 2002 :
Beau et rare sabre d'Officier de Cavalerie Légère type AN IX.

Poignée en corne striée. Monture en laiton ciselé, gravé, doré. Calotte en crosse à longue queue.
Garde dite à la chasseur à trois branches, deux oreillons en navette et quillon recourbé, décoré d'une fleur et de feuillages. Belle lame en damas, courbe, à dos plat, marquée au talon « Joachim Murat Roi de Naples au général Ferrier » puis dorée au tiers, à contre tranchant et pans creux, décorée d'étoiles et ciselée sur fond d'or dans un cartouche sur une face :
d'un officier à cheval vu de dos, de branches de laurier, d'attributs militaires et tête à l'orientale, sur l'autre face :
d'un officier à cheval vu de face, de branches de laurier et inscription « Vive Joachim Prince & Grand Admiral de Franse Due Souverain des Duchés de Cleve & Berg ».
Fourreau en fer entièrement gravé sur les deux faces de rinceaux, palmes, attributs militaires, d'un guerrier grec et chiffré « JAC » à deux bracelets et chape en laiton ciselé de feuilles.
Sur le dos du fourreau « GUISI LABRUNA FABRICANTE IN NAPOLI 1813 »

B.E. Ier Empire.

L'inscription du dos de la lame est ancienne et a été faite postérieurement, probablement par la famille.
GRATIEN FERRIER, né à Payrehorade le 24 juin 1771, sous lieutenant au 7e dragon le 23 septembre 1792, sert aux Armées du Nord, de Sambre et Meuse et d'Italie, aide de camp de Joseph Bonaparte à l'Armée de Naples en 1806, commande la gendarmerie d'Élite de la Garde Royale Napolitaine, maréchal de camp au service de Naples le 31 Août 1809, sert en Espagne et en Russie et démissionne du service de Naples en Janvier 1815, rentré en France il meurt à Paris le 2 décembre 1848 ».

Provenance : Collection Princière.

6 000 / 8 000 €
39 500 / 52 500 F


lequel des Ferrier est au 1er hussards ? que je puisse l'intégrer au dictionnaire des hussards, svp ?

Saluere

_________________
Par définition un historien se doit d'éclairer certaines zones d'ombres du passé. Ayant de droit accès à toutes les archives ouvertes, il s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

Président de la S.E.H.R.I.
avatar
Jérôme C.
Admin

Messages : 5993
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 46
Localisation : Ain / Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur http://sehriasso.chez.com/topic/index-en.html

Revenir en haut Aller en bas

Ferrier suite ...

Message  Elisa le Mer 9 Nov - 14:31

Bonjour,

Je suis ravie de vous lire et surtout de constater que cela vous intéresse (les quelques personnes de ma famille encore vivantes et descendantes des Ferrier par les femmes, ne s'intéressent pas du tout à la généalogie. Un de mes cousins (son père était le frère ainé de ma grand mère paternelle) détient la presque totalité des documents (nombreux) de famille et ... voilà, rien.
Il ne s'intéresse qu'aux Tillier dont : Pierre, Philippe, François, Honoré Tillier (Sainte Hermine, Vendée), aide de camp du maréchal Brune, lieutenant au 29e Dragons, médaillé de Sainte Hélène.

Merci pour l'explication du terme "fourrier" que je ne déchiffrais pas?
Il va de soi que je suis entièrement d'accord pour que vous mettiez en ligne les renseignements sur Gratien et PFXA que j'ai envoyés.

Pour répondre à votre question, c'est Pierre, François, Xavier, Alexis (PFXA) qui était au 1er Hussards.

Enfin, quelle tristesse d'apprendre que le sabre de Gratien a été vendu. J'aurai tellement aimé pouvoir le récupérer ! Mais je n'aurais pas pu l'acheter, un peu cher pour moi. Ainsi va la vie !

Pour finir, j'ai constaté ce matin que PFXA Ferrier figure bien maintenant sur la liste des médaillés de Sainte Hélène.

Merci encore à vous, cela me donne des ailes pour continuer mes recherches
Très cordialement
Elisa

Elisa
noviter veniens

Messages : 7
Date d'inscription : 29/11/2010
Age : 56
Localisation : Gard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  Laurent le Mer 9 Nov - 17:09

Merci infiniment de votre autorisation Elisa, je ne peux que vous encourager à continuer, et vous félicite de nous faire participer à ce morceau d'histoire de votre famille ! Merci encore Saluere

_________________
secrétaire - adjoint de la S.E.H.R.I.
avatar
Laurent
inceptio

Messages : 4839
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 46
Localisation : Moscou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  serguei le Mer 8 Mai - 15:22

Elisa!
Vous écrivez sur les deux portraits. L'une d'elles est faite à Naples en 1810. J'étudie l'armée de Naples 1806-1815 et j'aimerais beaucoup voir ces portraits. Est-ce possible?

Juste un portrait au Musée de l'Armée. Cependant, je pense qu'il est mal défini. Même si ce n'est que l'image en noir et blanc, qui ne peut pas donner une réponse exacte!

Mais alors que je ne peux pas le montrer. Je peux vous le montrer plus tard!
(Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à poster de liens externes ou des emails pendant 7 jours.)

serguei
disputatio

Messages : 60
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 45
Localisation : Kemerovo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  serguei le Mer 15 Mai - 16:48


serguei
disputatio

Messages : 60
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 45
Localisation : Kemerovo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  serguei le Mer 15 Mai - 17:04


serguei
disputatio

Messages : 60
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 45
Localisation : Kemerovo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  Manuc le Mar 4 Juin - 19:35

Bonsoir,

Concernant le sabre, Il passe dans trois ventes différentes.

Il passe une première fois lors de la vente Drouot des 14 & 15 novembre 1968 sous le n° de lot 96 -

Sabre d'officier de cavalerie légère, modèle " A la chasseur", pommeau en volute.
Lame gravée et dorée en damas à deux pans creux portant l'inscription : "VIVE JOACHIM PRINCE ET GRAND AMIRAL DE FRANCE. DUC SOUVERAIN DES DUCHES DE CLEVE ET DE BERG" - Trophée d'armes, cavalier brandissant son sabre de face et de dos, semis d'étoiles jusqu'à la pointe ; sur le dos de la lame, l'inscription : "JOACHIM MURAT, ROI DE NAPLES AU GENERAL FERRIER".
Curieux fourreau en fer à trois garnitures de laiton doré, le dard en forme de boule, entièrement gravé de rinceaux et de trophées d'armes ; dans des médaillons, guerrier à l'antique et initiales. Sur le dos : "GIUSEPPE LABRANA FABRICANTE IN NAPOLI 1813".

Un fois encore le 18 novembre 1977 sous le n° 52 -

Très beau et rare sabre d'officier. Garde en laiton, à arc de jointure et à deux branches. Pommeau décoré de palmes et quillon de même. Lame à dos, brunie et dorée au tiers, avec sur le dos :"JOACHIM MURAT ROI DE NAPLES AU GENERAL FERRIER", et sur les plats, à l'extérieur, d'un trophée militaire et d'un cavalier vu de dos, et sur la face dite intérieure :"VIVE JOACHIM PRINCE ET GRAND AMIRAL DE FRANCE, DUC SOUVERAIN DES DUCHEZ DE CLEVE ET BERG", avec le même cavalier, mais vu de face. Fourreau en fer, aux garnitures de laiton, avec gravures à l'acide, présentant un guerrier "à l'antique" (mars ?) et un monogramme "JAC". Signé au dos "GUIS LABRUNA FABRICANTE IN NAPOLI 1813". (L'inscription au dos de la lame a été exécutée postérieurement). 1er Empire. Long totale : 1m

Prix réaliser en 1977 12.500.

Et une troisième fois comme l'a mentionné Jérôme chez Osenat le 10 mars 2002.

Et pour ce catalogue il va falloir que je le retrouve dans les caisses mais ce sera fait dès que possible.

Ramrque la différence dans l'inscription DUCHES et DUCHEZ. Ainsi que GUISEPPE ET GUIS. Quelle est la bonne ?


Manu

Manuc
disputatio

Messages : 47
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 40
Localisation : Binche

Voir le profil de l'utilisateur http://www.encheresetcollectionmanu1815.sitew.com/#Presentation.

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  Manuc le Mar 4 Juin - 19:57

Voici les photos du sabre :

Catalogue 1968



[url=]

Catalogue de 1977

[url=]

Manuc
disputatio

Messages : 47
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 40
Localisation : Binche

Voir le profil de l'utilisateur http://www.encheresetcollectionmanu1815.sitew.com/#Presentation.

Revenir en haut Aller en bas

Re: les Ferrier : officiers de la Grande Armée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum